Lubie en Série

A CONFESSION : Comment les aveux d’un serial killer provoque l’injustice d’un policier ?

Parfois pour avoir des aveux d’un tueur en série, il faut faire des entorses à la procédure ! C’est la mésaventure qui est arrivé au détective Steve Fulcher. Déterminé pour retrouver une jeune femme disparue, il va enfreindre la procédure et obtenir une confession macabre de son suspect. Mais au lieu d’être remercié par la justice des hommes, Steve Fulcher va devoir justifier pourquoi son écart de la procédure était nécessaire pour décrocher ses aveux du coupable. A CONFESSION de ITV est une mini-série de 6 épisodes disponible sur Salto basée sur une histoire vraie où les noms des protagonistes principaux n’ont pas été changés. C’est le brillantissime Martin Freeman (Sherlock, Breeders) qui prête ses traits au détective Steve Fulcher. On reconnaît également la célèbre actrice britannique Siobhan Finneran (Downton Abbey, Loch Ness) qui joue le rôle de la mère de la disparue. Cette série anglaise a été imaginée par Jeff Pope qui s’est appuyée sur le livre de Steve Fulcher intitulé ‘Catching a Serial Killer’ (‘Attraper un tueur en série’). Découvrez A Confession, la mini-série où le policier qui recueille les confessions d’un serial killer fait à son tour l’objet d’une enquête !

 

Pourquoi regarder la mini-série A CONFESSION ?

Hommage au détective Steve Fulcher ! L’histoire de Steve Fulcher est incroyable et elle devait être racontée en série. A Confession retrace avec brio le récit de ce détective qu’on accuse d’avoir obtenu justice de la mauvaise manière c’est-à-dire en ne respectant pas la procédure. C’est aberrant ! Sans être criminel, il devient victime d’injustice !

Ce que l’on doit faire ou ce que l’on peut faire pour obtenir justice ! C’est le dilemme que cette mini-série pose aux téléspectateurs. Le sujet est bien traité sans prise de partie, c’est au téléspectateur de se faire son opinion sur ce cas précis. Qu’est-ce que vous auriez fait si vous étiez Steve Fulcher ? La procédure est-elle adaptée à tous les cas ? Des questions passionnantes que la série soulève avec brio.

Une enquête qui se retourne contre l’enquêteur ! Au départ, on part pour une série sur une disparition, un classique whodunnit à l’anglaise mais tout bascule quand le tueur en série est arrêté et que la justice se penche sur le policer qui mène l’enquête. C’est alors le procès d’un policier qui a capturé un serial killer pour le mettre en prison qui débute. C’est surprenant et encore plus captivant !

 

Martin Freeman & joe Absolom © ITV Studios Limited 2019

 

Il est vrai qu’au départ, on se dit encore un policier avec une gamine disparue à trouver… Mais dès que le coupable est arrêté, la tournure de la mini-série change et le lien avec la famille Godden-Edwards se fait enfin. Les accusations portées à l’encontre du détective Fucher ne font aucun sens qu’il vaut mieux pas se rappeler que c’est une histoire vraie. Comme si ce policier était puni d’avoir fait son travail en mettant derrière les barreaux un tueur en série. Sa faute ne pas avoir suivi la procédure. Certes, mais comment lui en vouloir quand on sait les atrocités qu’on subit les jeunes filles. A Confession nous interroge sur la justice et le fait avec brio. Même si on en veut profondément à l’avocat qui suggère une procédure de “sans commentaire” à son client, il fait aussi son travail. En tout cas, l’histoire de Steve Fulcher est poignante et révoltante à la fois. Martin Freeman fait un excellent travail en donnant vie à ce personnage et il rend hommage au vrai policier.

 

Ma note :

A Confession à voir sur Salto

Exit mobile version