Site icon Lubie en Série

Altered Carbon : 6 bonnes raisons de se rendre dans le futur !

altered carbon série avis netflix

Situé dans un futur où la conscience est numérisée et stockée, un prisonnier revient à la vie dans un nouveau corps avec une chance de gagner sa liberté, en résolvant un meurtre complexe. Grâce à Netflix, j’ai pu voir en avant-première les trois premiers épisodes d’Altered Carbon et avoir une bonne idée de l’univers qui est proposé. Une série qui devrait plaire aux amateurs de science-fiction en mode anticipation. Après mon visionnage, j’ai établi…

 

6 bonnes raisons de voir Altered Carbon !

  1. De la belle science-fiction ! Vous allez en avoir plein les mirettes ! Altered Carbon a un réel budget effets spéciaux et ça rend super bien. Il y a une véritable esthétique dans l’image et c’est un univers incroyable qui défile sous nos yeux.
  2. Adepte du style cyberpunk ? C’est un genre de science-fiction qui met en scène un futur proche avec une société technologiquement avancée. C’est totalement l’univers d’Altered Carbon !
  3. Imaginez l’immortalité ! La conscience peut être digitalisée, les corps humains sont interchangeables et la mort n’est plus une fatalité. Il suffit de changer de corps quand celui-ci faiblit, seul votre esprit se déplace. Laurens Bancroft a plusieurs vie avec son épouse, seules leurs apparences ont changé au cours des années. Mais, vivre éternellement est réservé à une élite plutôt riche…
  4. Une enquête de meurtre au milieu de l’extraordinaire. La mission de Takeshi Kovacs, prisonnier conservé en sachet pendant des années, c’est de résoudre une série de meurtre dont celui du riche Laurens Bancroft dont le soi-disant suicide est suspect car il ne saurait jamais donner la mort lui-même. Donc, dans Aletered Carbon, il y a une dimension investigation couplée à de la science-fiction. Notre héros doit s’accommoder de ce monde futuriste (année 2384) et de ses codes pour résoudre son enquête.
  5. Joel Kinnaman et James Purefoy sont les personnages principaux d’Altered Carbon et les avoir réunis à l’écran, c’est une bonne idée ! Ce sont de acteurs de gros calibres : le premier a été vu dans The killing (US) et House of Cards et le second dans The Following et Hap and Leonard. Même si le reste du casting est tout à fait à la hauteur comme Will Yun Lee et Renée Elise Goldsberry, Joel Kinnaman et James Purefoy sont de très bons choix pour porter la série.
  6. Science-fiction sombre, sexy et coup de poing. Dans Altered Carbon, attendez-vous à un contenu mature où le sexe et la violence dominent. Dans l’épisode 3, une scène de combat dans les airs impressionnante est à ne pas manquer. Quant au sexe, la nudité est de rigueur et chaque épisode a sa petite scène de sexe plus ou moins furtive. Le tout est plongé dans une certaine obscurité ce qui donne un côté anxiogène et nécessaire à l’univers d’Altered Carbon qui dépeint un régime autoritaire tout de même.
  7. Adaptation d’un livre traduit en français par Carbone Modifié de Richard K.Morgan publié en 2002. La créatrice de la série pour Netflix, Laeta Kalogridis avait déjà acheté les droits du roman pour en faire un film et finalement changement de plan avec la série. Donc, si vous avez le livre, peut-être que la série sera à la hauteur de vos attentes.

Cependant, si les raisons que je vous ai donné pour piquer votre curiosité sont valables, personnellement, je m’attendais à mieux. En fait, je trouvais le concept d’immortalité intéressant à explorer et voir ses corps dans des sachets comme des produits que l’on explose sous plastique marque les esprits. Mais, c’est plus de poudre aux yeux car côté scénario, Altered Carbon, c’est une enquête qui consiste à retrouver le coupable de plusieurs meurtres dont celui Laurens Bencroft, le tout dans une univers futuriste et sexy. En effet, pour avoir rencontré James Purefoy en vrai lors d’une interview, j’étais surprise d’en découvrir plus sur son anatomie dès l’épisode 2. Altered Carbon joue beaucoup trop la carte sexe sans justification réelle, juste pour dire nous sommes un contenu mature et sexy, tout le monde est à poil et les scènes de sexe sont de rigueur à chaque épisode. N’étant pas fan du sexe pour l’audimat, cette partie m’a rapidement lassé.

De plus, cela a fait polémique mais c’est assez étrange de voir le personnage de Tadeshi Kovacs, homme d’origine mixte japonais et Europe de l’Est dans le corps d’un blanc type suédois comme Joel Kinneman. Même si j’aime beaucoup le travail de Joel Kinneman et qu’il joue bien le rôle de Kovacs, voir ses souvenirs avec le visage de Will Yun Lee est assez perturbant même au bout du troisième épisode. Comme si quelque chose clochait.

Bref, les amateurs de science-fiction et plutôt cypberpunk devrait s’y retrouver avec Altered Carbon car ce qui est certain, le budget effets spéciaux est important et ça se voit réellement à l’image !

 

Ma note :

 

A voir sur Netflix !

 

Quitter la version mobile