Site icon Lubie en Série

AMERICAN CRIME STORY : IMPEACHMENT : celle qui a ébranlé le président des États-Unis !

american crime story impeachment

Un nom Monica Lewinskiy. Elle  a fait tremblé l’administration Clinton à la fin des années 90. Comment une jeune stagiaire de la Maison Blanche a mis en émoi l’Amérique tout entière et a réussi à atteindre le plus haut fonctionnaire du pays. Ryan Murphy et ses équipes ont décidé de raconter dans la troisième saison d’American Crime Story, l’histoire de celle qui a éBRANLÉ (oui j’ose le jeu de mot salace :-P) le président des États-Unis connue sous le nom de code l’Affaire Monica Lewinsky. Elle croyait à une histoire d’amour comme dans les films et lui a échappé à la procédure d’Impeachment (procédure de destitution). Comment Bill Clinton a réussi à éviter la disgrâce ? Qu’est-ce que l’affaire Monica Lewinsky ? Rendez-vous sur Canal + tout y est expliqué dans American Crime story : Impeachment.

 

Pourquoi regarder AMERICAN CRIME STORY : IMPEACHMENT ?

Si vous avez aimé  American Crime Story sur l’affaire O.J Simpson ou Versace, vous allez adorer l’affaire Monica Lewinsky ! Cette saison 3 de la série d’anthologie American Crime Story est aussi bonne que les deux précédentes. L’affaire est traitée avec la même qualité et parvient à nous montrer la complexité d’une tel scandale en le rendant passionnant.

Traitement d’un scandale purement américain ! La série parvient à montrer cette cohabitation des extrêmes propre aux américains entre puritanisme exacerbé et dépravation démesurée. Sans porter de jugement, la série ne n’encourage pas d’un côté ou d’un autre, elle montre une réalité, un contexte et ses conséquences désastreuses. Il reste plus qu’au téléspectateur de se faire sa propre opinion.

La vengeance d’une femme ! Celle de Linda Tripp. Femme de l’ombre remerciée comme une mal propre, on découvre un personnage bien plus nuisible pour le président Clinton que Monica Lewinsky qui donnera malgré elle son nom à un scandale d’envergure. Linda Tripp est bien plus féroce et elle se nourrit d’une rancoeur redoutable. Sarah Paulson qui s’est grimée pour l’occasion dans la peau de ce personnage y donne tout son talent d’actrice et d’art de la transformation.

Tout comme l’affaire O.J Simpson étant jeune au moment des faits j’avais l’impression d’avoir qu’un petit bout de l’histoire. Je me souviens de cette image qui m’avait scotchée à la télévision de Bill Clinton jurer en public devant le monde entier qu’il n’avait pas eu de relations sexuelles avec Monica Lewinsky. J’avais compris que c’était un instant crucial sans réellement comprendre la teneur de ces propos. Or, en dévorant les épisodes American Crime story : Impeachment les uns après les autres, j’ai redécouvert cette affaire Lewinsky et sa complexité terrifiante et fascinante. J’ai découvert l’importance du personnage de Linda Tripp incarnée par la merveilleuse Sarah Paulson toujours aussi bluffante dans ses transformations en série ! Monica Lewinsky apparaît comme une jeune femme si naïve mais aussi si américaine. Elle s’invente son conte de fée mais seule. Mais son prince charmant n’en est pas un, Bill Clinton s’avère être ce genre d’homme à profiter de sa position de pouvoir pour voler un baiser ou d’exiger une rencontre dans une chambre d’hôtel. Cette désinvolture de ces hommes blancs des années 90 où rien n’est grave et tout est rigolade sans conséquences. Cette saison 3 Impeachment est remarquable et passionnante mais surtout tout aussi hallucinante que les précédentes American Crime Story.

Ma note :

American Crime story : ImpeachmentCanal +

Quitter la version mobile