Site icon Lubie en Série

[Pilote] Better Call Saul

Appelez Saul Goodman sans hésiter !

Synopsis : Six ans avant sa rencontre avec Walter White et Jesse Pickman, Saul Goodman est connu sous le nom de Jimmy McGill, un avocat à la petite semaine à la recherche de sa destinée. Il rencontre Mike Ehrmantraut, son futur homme de main et un spécialiste dans l’art du « nettoyage ».

Durée : entre 46 et 53 minutes / saison 1 = 10 épisodes
Chaîne : AMC
Diffusion FR : Netflix France en US+24

Pourquoi regarder Better Call Saul ?

Mes premières impressions TV : A la fin de ce pilote, j’ai eu l’impression de découvrir le « côté humain » du Saul Goodman. Loin du profiteur et manipulateur vu dans Breaking Bad, Jimmy McGill, sa véritable identité, est quelqu’un qui galère entre soucis financiers et manque de confiance en lui. Ce côté humain transparaît tout particulièrement dans sa relation avec Chuck où l’on découvre un Jimmy inquiet et prêt à tout pour aider son frère. Cependant, même si sa vie paraît misérable, Jimmy a un atout : il est intelligent ! D’ailleurs, on reconnaît le futur Saul quand il fait un marché avec les jeunes skateborders : une petite magouille pas très légale et peut-être le début des ennuis surtout si Tulco s’en mêle ?

Ce pilote est une pépite ! Peut-être en tant qu’adepte de Breaking Bad, je ne suis pas objective mais il faut le reconnaître ce premier épisode est soigné. Bien sûr, le ton de la série reste proche de Breaking Bad (humour noir, danger, outsider et anti-héros) mais tout en proposant quelque chose de différent. Une atmosphère différente et propre à la série car Saul n’est pas Walter White. Better Call Saul joue plus avec le mélange comédie et drame : un équilibre parfait. L’art du détail est magique par exemple, la scène où la jeune femme remet en place la poubelle sur laquelle Jimmy a calmé ses nerfs ou les cheveux clairsemés filmés en gros plan au tout début. Des détails subtiles mais plein de sens. A cela, il faut ajouter des dialogues brillants et une réalisation remarquable (la scène dans le tribunal local en attendant l’arrivée de Jimmy est notable).

C’est un pilote très attendu et qui s’est fait désiré et même si les attentes sont toujours exagérées, je ne suis pas déçue voire surprise de découvrir Jimmy et son univers. Better Call Saul peut combler le vide des nostalgiques de Breaking Bad en proposant une sorte d’avant Walter White et la série peut également séduire les novices car elle a sa propre identité. Pas de panique, si vous ne reconnaissez pas Mike et Tulco ce n’est pas grave ! Better Call Saul se regarde sans avoir les références de Breaking Bad, c’est juste un plus pour les fans.

Pilote convaincant
Voir la classification des pilotes ici

Citations du pilote « Uno » de Better Call Saul

Jimmy : Lawyers, we’re like health insurance. You hope you never need it, but man oh man, when you do…

Jimmy : Les avocats, on est comme des assurances maladies. Vous espérez ne jamais en avoir besoin, mais mec, quand tu dois…

Quitter la version mobile