Lubie en Série

Bilan du festival de la fiction TV de la Rochelle : 17ème édition

Bienvenue à La Rochelle !

Le festival de la fiction TV est une première pour moi donc tout est à découvrir aussi bien le festival en lui-même que la ville. Tout commence le 9 septembre à 20h avec la cérémonie d’ouverture présentée par l’actrice Shirley Bousquet qui illumine la salle avec un superbe sourire. C’est autour de Quentin Raspail d’entrer sur scène et de prononcer un discours de lancement du festival plus ou moins dédié à la nouvelle présidente de France Télévisions : madame Delphine Ernotte. Puis, s’en suit une série de discours des représentants départementaux et du maire de la Rochelle, tous fidèles partenaires du festival. Enfin, l’ouverture du festival s’achève avec la présentation du jury de cette 17 ème édition présidée par Michèle Laroque ravie d’être à la tête d’un jury de qualité.

Après toutes ces belles paroles, place à la projection de la série norvégienne Acquitted. Pour l’introduire au public, le producteur de Miso Film, Brede Hovland, et les scénaristes Siv Rajendram Eliassen et Anna Bache-Wiig. La série est inspirée d’une histoire vraie existante en Norvège et la série a été très bien accueillie dans son pays d’origine établissant un record d’audience pour une première en Norvège. La saison 2 est en cours d’écriture à l’heure actuelle.

Jeudi 10 septembre : Le festival commence sur les chapeaux de roue avec un point presse du président du festival à 9h pétante. Quentin Raspail rappelle les ambitions du festival de la fiction TV en insistant tout particulièrement sur la « nouveauté : l’ouverture vers l’Europe ». Cela se traduit entre autre par le choix de l’invité d’honneur Jan Mojto, un européen convaincu et grand nom dans l’audiovisuel européen et l’intégration dans le jury d’une non-française, la suédoise Camilla Ahlgren, scénariste et scripte. Pour cette 17ème édition, 300 professionnels de plus s’ajoutent aux 2 000 de l’année dernière et des salles bondées pour certaines séances comme Au Service de la France ou Dix Pour Cent.

Le workshop Acquitted en présence le producteur de Miso Film, Brede Hovland, et les scénaristes Siv Rajendram Eliassen et Anna Bache-Wiig : C’est la scénariste Siv qui était fascinée par une affaire d’acquittement qui a secoué la Norvège pendant 20 ans et cette affaire inspire la série sans s’appuyer sur celle-ci. D’ailleurs, la scénariste a été choqué lors qu’elle a reçu un coup de fil de cet homme acquitté qui ayant vu les deux premiers épisodes l’a remercié pour le traitement de son histoire. Cette même scénariste tenait à ce que la série soit avant tout un drame et non une affaire de meurtre. C’est pourquoi « le doute est au cœur de la série » explique Anna Bache-Wiig et les deux scénaristes avouent elles-mêmes douter constamment de l’innocence de leur personnage principal : Askel.

La conférence de presse Arte : la chaîne propose de nombreuses fictions pour cette saison 2015/2016 et de belles séries comme les très attendues Occupied et Trepalium ! Deux séries d’anticipation réussies sur des thèmes différents : l’une sur l’écologie et occupation et l’autre sur le travail. Arte souhaite clairement accès sa ligne éditoriale sur l’Europe sans faire appel aux séries américaines. Ainsi, dans cette optique européenne, les co-productions seront de plus en plus présentes. Deux projets en cours : une co-production franco-danoise avec Adam Price (créateur de Borgen) sur une histoire de frères et une co-production franco-espagnole avec Cannabis.

Coté production française pas mal de nouveautés chez la chaîne : la saison 3 et dernière d’Ainsi Soient-ils, la suite de Petit Quin Quin qui s’appellera les Petits coin-coin et les z’inhumains, Au service de la France (comédie de 12 épisodes avec Hugo Becker dans le rôle principal) et bien sûr Trepalium. Et des projets comme Au-delà des Murs d’Hervé Hadmar (Les Témoins) et Transfert, une série de Claude Scasso (Caïn).

Les séries étrangères à venir : saison 2 Top Of The Lake, saison 3 The Peaky Blinders, Saison 3 Rectify, les nouvelle saisons de Wallande et Meurtres à Sandhamn, The Legacy, Témoins sous silence (Eyewitness) et la mini-série Wolf Hall.

Line-up avec Ben Donald de BBC Worldwide qui explique la stratégie de son entreprise en matière de séries. Ainsi, il nous apprend que BBC Worldwide ne travaille pas forcément pour les antennes BBC. BBC Worldwide est à l’origine de la série Guerre et Paix qui sera une version plus jeune et sensuelle que le roman d’origine. Une série qui coûte chère en plus, Ben Donald dit : « On savait que la série allait nous coûter 2 millions par épisode car il faut faire la guerre et la paix ».

Rencontre avec Alix Poisson pour aborder le prime de Parents Mode d’Emploi et ses rôles précédents dans Disparue et Les Revenants saison 2. L’actrice tout sourire a accepté de répondre non sans humour aux questions des journalistes présents à la table ronde.

La journée se finit avec deux projections : Trepalium de la chaîne Arte où Vincent Lannoo, réalisateur de la série en a profité pour faire une vidéo avec le public depuis la scène du Théâtre et Le secret d’Élise de TF1, une série inspirée de la série anglaise The Oaks. Le casting quasi complet était sur scène. En croisant Bruno Salomon qui joue dans la série, j’en ai profité pour le féliciter sur Médusor dans Fais Pas Ci, Fais Pas Ça.

Vendredi 11 septembre : Début de matinée studieux avec une table ronde professionnelle intitulée « Exportation : comment va évoluer le financement de la fiction » ? animé par Alexandre Michelin avec la participation de Jan Mojto (président directeur général beta films), Carole Scotta (productrice haut et court), Christophe Tardieu (directeur général délégué CNC), Ben Donald (producteur en charge de la fiction internationale BBC worldwide), Mathieu Béjot (délégué général TV France international), Marie-Laure Hebrard (présidente film&picture), Pascal Rogard (directeur général SACD), Philippe Bailly (NPA conseil), Thomas Anargyros (co-président de Europacorp television, vice-président du conseil d’administration du festival, président de l’USPA). Ce que l’on retient de cette table ronde le mot de Carole Scotta : « avant de penser à l’exportation , il faut d’abord réussir l’œuvre » et Ben Donald ajoute une note d’humour : « la redevance n’est faite pour payer des séries américaines ». Cette table ronde s’est conclu par une allocution de madame Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions. Elle fait de « la fiction une priorité » pour sa présidence avec un intérêt tout particulier pour les co-productions internationales. Elle souhaite également : « une plus grande diversité des programmes et prendre des risques » visiblement le format de 26 minutes va dans ce sens. Les grandes lignes de la stratégie à venir du groupe France Télévisions ont été évoquées par la présidente et le retour de la pub en soirée pourrait bien faire partie des objectifs.

Voyage au Royaume-Uni avec No Offence, la dernière série de Paul Abbott (créateur du Shameless britannique, Hit and Miss et State of Play). Après la projection, une masterclass avec le créateur Paul Abbott et son producteur Martin Carr avait lieu et animée par le journaliste Philippe Guedj. L’occasion d’en savoir plus sur les coulisses de la série. Un projet né en 2006 dans l’esprit de son créateur et concrétisé sur Channel 4, la chaîne ayant une confiance aveugle en son scénariste.

Bref détour au point presse Ainsi Soient-Ils saison 3 avec la plupart des membres de l’équipe. Cette saison 3 est la dernière de la série comme expliqué un choix car « une peur de faire la saison de trop ». L’équipe est tout simplement heureuse d’avoir pu réalisé ses trois saisons souhaitées pour une « série anti-économique » selon leurs dires.

Ma journée s’achève par une interview de 20 minutes avec Paul Abbott et bientôt sur le blog.

Samedi 12 septembre : Levée de bonheur pour la série norvégienne Neste Sommer (Next Summer), une comédie divertissante.

Par curiosité, je suis allée un seul téléfilm Flic, Tout Simplement s’inspirant de la vie Martine Monteil, première femme à la tête de la Crim’ et en charge de la traque de Guy Georges. Son rôle est joué par Mathilde Seigner.

Ils sont de retour ! Projection publique Les Revenants saison 2 épisode 1 : un premier épisode d’exposition qui permet de replonger dans l’ambiance de la série et retrouver tous les visages familiers de la saison 1 tout en découvrant de nouveaux. Un mystère à poursuivre. La projection est suivie d’un cocktail avec les comédiens présents et Fabrice Gobert, le créateur.

Le soir, tenue correcte exigée et dresscode : blanc pour la cérémonie de clôture avec la remise de prix ! C’est Mathieu Madénian qui assure le show et il faut dire, on a bien ri : enchaînement de blagues. Par exemple, comparer Jan Mojto a Donald Trump était une blague rigolote mais ce n’est pas la seule ! Puis, il y a eu une histoire d’ex entre Michèle Laroque, Olivier Marchal et Mathieu Madénian très drôle.

Voici le palmarès de cette 17ème édition du festival de la fiction TV de La Rochelle :

Les téléfilms sont largement représentés bien plus que mes chères séries. Après la remise de prix, petit cocktail de clôture, l’occasion de danser pour la dernière soirée du festival !

Voici l’ambiance du festival en images :

Un grand merci aux équipes du festival de la fiction de La Rochelle ! J’ai passé un bon moment dans une très bonne ambiance : les rencontres se font facilement et dans la convivialité, ça se ressent même en interview. Puis, de belles découvertes côté séries comme No Offence, Acquitted, Trepalium et Le Secret d’Elise. Pour une première, c’est réussi !

Exit mobile version