Site icon Lubie en Série

Bilan Séries Mania saison 6

Après 9 jours intensifs en série (17 au 26 avril 2015), un bilan s’impose ! Que retenir de la saison 6 du festival Séries Mania ? Quelles séries découvertes ? Quelles rencontres ? Quels coups de coeur ? Encore une année riche en émotions ! Un festival qui ne cesse de grandir car cette année, c’est 22 000 téléspectateurs qui sont venus découvrir 67 séries de 39 pays différents. Incroyable mais vrai, le festival Séries Mania l’a fait !

Les projections en séries

Chaque année, c’est le dilemme : choisir la séance ! Voir une série au détriment d’une autre, c’est le plus difficile à vivre à Séries Mania. Même si j’ai accès à la salle de collection, rien ne remplace un projection sur grand écran.

A découvrir le palmarès du Festival Séries Mania saison 6 via mon article TOUCH by Médiamétrie !

Les séries du monde

Ce sont toutes les séries hors États-Unis, Royaume-Uni et France soit 22 séries à visionner pendant le festival. A mon compteur, 17 séries vues majoritairement le premier épisode au minimum.

Mon top 3 est le suivant :

  1. Deutschland 83 (lire ma critique)
  2. Occupied
  3. Strickers / False Flag

Et il faut ajouter de très bonnes séries comme The Principal (Australie) et Follow The Money (Danemark) qui ne sont pas encore diffusées dans leur pays d’origine. En effet, les avant-premières sont nombreuses cette année pour notre plus grand plaisir ! A l’inverse, les séries suivantes m’ont pas du tout séduites : 1. Watcha (Pologne) 2. La Casa (Argentine) 3. Umbre (Roumanie).

Séries françaises

La sélection est particulièrement soignée cette année, de très bonnes séries bien de chez nous ont été diffusées. L’excellente série de Canal Plus, Le Bureau de Légendes, La Vie Devant Elles de France 3 et Disparue de France 2. Sans oublier, In America saison 2 toujours aussi drôle même au Brésil. Seule série pas vue, c’est Nina à voir prochainement sur les écrans français.

Séries américaines

Étant à jour, je suis rarement allée en projection pour une série américaine excepté l’avant-première avant diffusion US celle de WayWard Pines : voir mon avis sur le pilote. Le public a plébiscité trois séries américaines et de qualité car elles font partie de mes coups de coeur : Transparent, The Affair et la mini-série Olive Ketteridge. Merci public !

Séries britanniques

Manque de temps à mon grand regret, j’ai seulement vu The Casual Vacancy, une mini-série de trois épisodes adaptation d’un roman de J-K Rowling. J’ai eu la chance de rencontrer Sarah Phelps (scénariste), Jonny Campbell (réalisateur) et Keeley Hawes (actrice dans le rôle de Samantha). Interview à venir.

Le plein de séries a été fait ! De belles histoires et comme toujours un manque de temps pour tout regarder, c’est le défi des festivals séries TV.

Des rencontres en séries

Le festival Séries Mania accueille des invités prestigieux et organise des rencontres uniques ouvertes au public. Un moment idéal pour en apprendre plus sur sa série favorite de la part de son créateur !

Showrunner en série

Trois gros invités pour la saison 6. Lee Daniels ouvre le bal : il évoque son passé douloureux, sa volonté de réussir et son bijou Empire, sa série. Revivre la rencontre.

Matthew Weiner est venu parler de Mad Men en décortiquant l’épisode 13 de la saison 6 réalisé par lui-même et il est venu une seconde fois parlé de ses inspirations cinématographique. On y apprend que les films français ont été une source d’inspiration comme les Demoiselles de Rochefort et il avoue avoir copié des scènes de film en hommage et lui serait ravi que l’on fasse de même pour Mad Men. Revivre la masterclass sur l’épisode de Mad Men.

Hagaï Levi, co-créateur de The Affair, est venu de parler de sa série et de la construction des deux histoires parallèles d’Allison et Noah. Même si ce dernier était un peu fatigué en fin de journée, j’ai eu la chance de le rencontrer en interview le matin même. Et il a donné quelques infos sur la saison 2 entre autres.

Rencontres surprises !

Deux surprises de taille ! L’actrice Taraji P.Henson rejoint Lee Daniels sur scène quand ce dernier crie :  « Coockie is here » (Coockie est là) ! Et lors de la projection de Game Of Thrones, l’acteur Iwan Rheon alias Ramsay Bolton apparaît sur scène et répond aux questions d’un public véritablement surpris.

Les rencontres après projection

Pratiquement après chaque projection, les équipes des séries présentées viennent discuter de leur œuvre et répondent aux questions du public. Petit résumé des informations clefs apprises lors de ces rencontres :

Tellus  : les Finlandais sont un peuple très discipliné et les militants écologistes comme ceux de la série n’existent pas donc c’est une pure fiction. La série n’a suscité d’ailleurs aucun débat dans le pays.

Blue Eyes : le choix du titre fait référence aux Suédois comme on les imagine de type aryen blanc, blond et aux yeux bleus et cela signifie également « naïf ». La chaîne qui diffuse la série a obtenu un nombre record de réclamations. Mais, cela ravit les créateurs qui pensent avoir rempli leur objectif en marquant les esprits.

Le Clan : le tournage s’est déroulé en Acadie province du Canada qui n’est pas habituée à recevoir des gros tournage. L’objectif était de réaliser une série en dehors de Québec pour changer de paysage. La série sera diffusée en septembre sur la chaîne Radio Canada. Une avant-première et une découverte du résultat en direct pour les créateurs de la série et les dirigeants de la chaîne.

Disparue : l’ensemble de la rencontre avec l’équipe ici

Deutschland 83 : rencontre avec Anna et Joerg Winger, les créateurs de la série ici

Les rencontres sériephiles

Le festival Séries Mania, c’est le paradis du sériephiles où la passion des séries n’est pas jugée mais glorifiée. Encore une année pleine de superbes rencontres : c’est un plaisir de passer du virtuel à la réalité. On se reconnaît davantage par les pseudos Twitter ou photo de profil pour certains 🙂 Les discussions autour de séries sont passionnées au forum des images.

Enfin, j’ai eu la chance de réaliser trois interviews : Alex Dimitriades pour The Principal, l’équipe de The Casual Vacancy et Hagaï Levi en table ronde pour The Affair. Des moments magiques et passionnants !

Parlons séries professionnellement

En tant qu’accréditée, j’ai accès à quasi tous les événements professionnels ce qui permet d’être à jour sur les évolutions, le savoir-faire et les problématiques des séries.

Rencontre avec Amazon

Joe Lewis, directeur de la création originale d’Amazon Studios a discuté de la stratégie du groupe en matière de séries. Ce monsieur est à l’origine du développement des séries Transparent et Mozart In The Jungle. A deux reprises, Joe Lewis explique que pour Amazon Studios existe, il faut que les gens continuent d’acheter : « des livres, du papier toilette et autres trucs« . Amazon Studios permet à des anonymes de proposer leur projet. Jusq’à présent seulement deux pilotes ont été tournés : un qui n’a pas été mené à bien par Amazon et un autre qui continue dans la catégorie enfant.

Quelques infos sur les projets en cours et à venir :

Enfin, sur la question d’une venue éventuellement de la plateforme Amazon Studios en France, Joe Lewis répond : « peut-être ». Affaire à suivre !

Aperçu de Trepalium

L’équipe de la série présente le projet audacieux : Antares Bassis (scénariste), Adrienne Frejacques (diffuseur, ARTE France), Sophie Hiet (scénariste), Vincent Lannoo (réalisateur), Judith Louis, Katia Rais (productrice, Kelija), David Cailley (chef opérateur).

Le travail de co-production a débuté l’année dernière au festival Séries Mania, c’est donc le premier bébé co-production du festival de quoi être fier. Trepalium est un drame d’anticipation qui s’intéresse à la question du chômage, un thème cher aux deux scénaristes. Antares Bassis parle de Trepalum comme « une dystopie qui fait rentrer dans une société qui ne pleut plus gérer la pauvreté« . En effet, dans Trepalium, 80% de la population est pauvre. Trepalium vient du latin est à l’origine du mot « travail » en français et il s’agit également d’un instrument de torture. La série compte 6 épisodes pour la saison 1 soit 10 jours de tournage et des épisodes cross-boardés. Lors de la conférence, des photos ont été diffusées et la bande-annonce qui elle est visible ici.

Conférence / Tables rondes professionnelles

Comme chaque saison, Allociné et la table ronde de Thomas Destouches ouvre les festivités avec un sujet très parlant pour les blogueurs : « tous critiques de séries » ? voici l’essentiel de la table ronde ici. Puis, les séries ont fait l’objet de nombreux débats certains réservés aux professionnels d’autres ouverts au public. Cependant, j’avoue avoir été plus intéressée par les tables rondes professionnelles car plusieurs personnes débattent sur un même sujet et l’interaction est appréciable. Alors que les conférences ont des tendances philosophiques et c’est une seule personne qui réalise un monologue sur un thème de série. Disons que je suis plus pour l’interaction que la dictée. Parmi celles auxquelles j’ai assisté, celle sur les femmes dans l’industrie des séries m’a semblé la plus intéressante et sachez qu’il y a du travail pour vous mesdames dans le milieu des séries.

Pour conclure, cette saison 6 est réussie et c’est toujours un enchantement de venir au Festival Séries Mania que je ne manquerai pour rien au monde. Merci aux équipes du Forum des Images qui a fait un super travail et avec le sourire. Que du bonheur en séries !

Quitter la version mobile