Site icon Lubie en Série

Bloodline : les secrets révélés par Todd A. Kessler

Ils étaient trois à écrire Damages et ils sont toujours trois à écrire Bloodline. Lors de la 4ème édition du festival Série Séries, j’ai eu la chance d’échanger avec l’un d’entre eux Todd A.Kessler autour d’une table ronde. L’occasion de comprendre les secrets des Rayburn ?

Dès le début de la saison 1, on sait que quelque chose est arrivée à Danny : comment avez-vous la mise en haleine du téléspectateur ?

Todd A. Kessler : « Notre désir avec Bloodline, c’était de raconter un drame familial qui tourne au thriller. Dès le tout début dire au public que quelque chose est arrivé et puis, à la fin du premier épisode le personnage de Kyle Chandler met feu à son bateau avec son frère à l’intérieur ce qui donne l’impression qu’il tue son frère dans cette explosion. Au lieu de l’approcher selon la question « qui est le coupable » ? ce à quoi les gens font référence pour un mystère, la question « pourquoi l’ont-ils fait » ? qu’est-ce qui fait qu’une famille en arrive à cette situation ? Quand on a conçu la série, c’est quelque chose qui se faisait pas trop. Nous voulions poser dès le départ que quelque chose est arrivé dans le premier épisode. La saison 1 est une véritable exploration du pourquoi. Répondre à la question du pourquoi peut avec un peu chance attirer l’attention du public ».

Comment avez-vous choisi Kyle Chandler ? Avez-vous adapté le script à l’acteur

Todd A. Kessler : « Lors du casting de Bloodline, nous n’avions pas rédigé de script car nous avions pas le temps. Quand on a rencontré Kyle Chandler Ben M et tous les acteurs, on a fait quelques scènes afin de voir le rendu surtout entre Kyle et Ben Mendelsohn. Mais, on a achevé le casting avant d’avoir le script mais parce qu’ils sont ce qu’ils sont, ils ont influencé l’écriture. Le moment où leur participation a réellement influencé l’écriture c’est après avoir tourné le premier épisode car nous avons vu ce qu’ils apportaient aux personnages et comment ils prenaient vie et donc, on a commencé à écrire avec les forces des acteurs. Kyle était quelque que l’on connaissait bien avec ses rôles précédents et on voulait obtenir quelque chose de nouveau chez lui et ça l’intéressait de nous offrir cela. Ca n’aurait pas été une suite de coach Taylor ».

Parce que parfois, on a l’impression de voir coach Taylor en Floride surtout certains plans ?

Todd A. Kessler : « Ah bon ? Peut-être qu’on aurait dû lui teindre des les cheveux 🙂 ça aurait été surfing coach Taylor 🙂

Quel personnage est le plus facile et le plus difficile à écrire ?

Todd A. Kessler : « Parce que nous sommes trois et que nous prenons chacun différentes couches de la création. L’un de nous peut écrire une scène avec Danny et John et je vais la réécrire en faisant des ajouts et le troisième va faire encore des ajouts. Certaines scènes sont de véritables challenges comme la scène de la mort : la lutte et sa signification. Qu’est-ce qui pousse John a craqué et tuer son frère. Ou bien les scènes avec Sarah : comment réalise-t-on ces scènes sans que ça fasse stupide ? On veut sa présence dans la série mais ça peut facilement devenir nul et risible. Puis, il y a une scène à la fin de l’épisode 4 entre Sam Shepard et Ben Mendelsohn où le père offre à son fils de l’argent juste pour partir. Est-ce une mauvaise personne ? Le père pense vraiment qu’il fait ça pour protéger la famille. Trouver ses nouvelles réponses. Aucune d’entre elles apparaît facile ».

Qu’attendre dans la saison 2 ?

Todd A. Kessler : « Il y aura quelques flashforward. On verra davantage de choses qui sont arrivées par le passé mais aussi des choses qui sont arrivées pendant la saison 1 mais dont on ne savait pas que ça se passait. Des choses dont le public n’est pas au courant ni même certains personnages. Plus de secrets. Nous creusons l’histoire et amenons les téléspectateurs à comprendre ce qui s’est passé. L’événement majeur s’est passé à la fin de la saison 1. Donc, pour nous si le public est sur la même longueur d’ondes que la série, on ira en profondeur. Il y aura un autre grand événement et nous verrons où cela nous amène. Dans Damages, on a utilisé les flashforward et différents temps de l’histoire, ça marchait pour cette série. Pour Bloodline, la fondation de cette série était la mort de Danny et ce qui en ressort ».

L’histoire des Rayburn peut durer combien de saisons ?

Todd A.Kessler : « Quand on a vendu la série, on a vendu une idée sur 6 saisons. Si nous sommes chanceux d’aller jusqu’à six saison ».

Quitter la version mobile