Site icon Lubie en Série

Bodyguard saison 1 : garde du corps trop parfait ?

bodyguard série avis netflix

Bodyguard, c’est le dernier hit de la BBC One vendu par ITV à Netflix à l’international. C’est pourquoi, vous pouvez dès à présent regarder la série sur la plateforme de streaming. J’ai pris un peu d’avance et j’ai fait mon binge-watching des 6 épisodes (60 min) en deux jours afin de vous parler au mieux de la série et je l’espère vous donnez envie de la regarder ou pas.

 

L’histoire de Bodyguard

David Budd est un vétéran de la guerre en Afghanistan et un officier de police. Après être intervenu et réussit à arrêter un attentat dans un train se dirigeant vers Londres, il se voit confier une nouvelle mission auprès de Julia Montague, une femme politique dont il doit assurer la sécurité. Mais, Julia Montague n’a pas les mêmes convictions politiques que lui. Elle veut mettre fin au conflit qui implique le Royaume-Uni avec le Moyen-Orient alors que David, lui s’est battu sur le terrain. David Budd saura-t-il mettre ses principes de côté par devoir professionnel ?

 

Tout ce que vous devez savoir sur la série Bodyguard

Voici les points forts de Bodyguard, ce que je trouve vraiment bien fait dans cette série…

Les 20 premières minutes donnent le ton

La série commence fort avec 20 premières minutes très intenses où notre personnage principal est mis dans le feu de l’action dès le début. Il se trouve dans un train pour ramener ces enfants chez leur mère quand il se retrouve à convaincre une femme apeurée portant une ceinture remplie d’explosif de ne pas appuyer sur le bouton pour se faire exploser. La minutes semblent interminables et David Budd, notre héros semble gérer la situation comme un vrai professionnel. Rien ne laisse entrevoir les failles du personnage qui ressort de cet événement comme un héros national.

Conspiration de psychopathe

Soyez attentifs, ne baissez pas la garde à un seul moment. Soyez comme David Budd, un vrai garde du corps parce que chaque scène n’est pas le fruit du hasard et vous y trouverez les clefs de l’explication finale. La politique et l’espionnage s’en mêlent ce qui donne un thriller haletant et bien ficelé. A part, la partie sur le personnage de Nadia, la cohérence de la conspiration est valable. Il y a une logique à ce que vous allez découvrir au final et une fin en cette saison 1. Il se murmure que Jed Mercurio, le créateur de la série, voudrait quatre saisons et les discussions sont en cours avec la BBC pour une potentielle saison 2.

Richard Madden époustouflant !

Il est loin son rôle de Robb Stark dans Game of Thrones, même si le rôle qui l’a révélé au grand public, Richard Madden a fait du chemin et dans Bodyguard, sa prestation est tout simplement excellente. C’est assurément un autre rôle qui marquera sa carrière. Dans la peau de David Budd, l’acteur parvient à jouer le type professionnel, presque glaçant, sans émotion et l’humain qui se cache derrière n’est pas aussi serein et comporte de nombreuses failles passionnantes à découvrir. Richard Madden parvient à jouer les deux casquettes avec brio ce qui nous donne au final un personnage perturbant comme insaisissable.

Le mal de la guerre

David Budd est un excellent agent de police mais il est aussi passé par la case guerre. De cette expérience sur le front en Afghanistan, il en ressort fragilisé. Il refuse de voir la réalité en face malgré les rappels de Vicky, sa femme. C’est un personnage fragile et traumatisé que le téléspectateur rencontre. C’est justement aussi ses faiblesse qui soulignent le potentiel du personnage. Le contrôle est bien souvent une façade chez David Budd.

En revanche comme David Budd, Bodyguard comprend des failles. Des éléments qui m’ont un peu déplu… On en discute une fois que vous avez vu la série dans son ensemble car il y a quelques spoilers en vue !

La relation entre la Julia Montague et son garde du corps

Julia Montague est interprétée par Keeley Hawes (The Missing, Tunnel), une brillante actrice que l’on aurait bien voulu voir plus longtemps à l’écran surtout dans un affrontement plus intense avec David Budd sur leurs divergences d’opinion. Les moments où David perd de son sérieux pour poser des questions absurdes à sa chef est assez drôle. Mais, visiblement le sujet politique n’était pas un obstacle à un potentiel rapprochement. Dès l’épisode 2, la dynamique change entre les deux individus avec un baiser et c’est bien dommage. Personnellement, j’ai trouvé le rapprochement trop rapide mais surtout incongru. Est-ce pour justifier la volonté de David Budd de retrouver les responsables  de sa perte ? Il fallait qu’il est un attachement émotionnel plus que simplement professionnel ? Quoiqu’il en soit Julia et David ça sonne faux ! On va dire c’est le corps de Julia Montague qui est gardé par David Budd 🙂

Trop de bombes !

David Budd, c’est plus qu’un héros, c’est un Dieu. Il sauve des innocents d’un attentat dans un train, il essaie d’empêcher l’attentat d’une femme politique et il marche avec un ceinture d’explosif dans les rues de Londres pour ensuite, se défaire de cette ceinture lui-même avec l’aide des services de déminage de la police. Le tout au beau milieu d’une conspiration politique ! Bodyguard montre à plusieurs reprises sa volonté d’en mettre plein la vue aux téléspectateurs avec des moments d’attaques plus extraordinaires les uns que les autres. Vous pensiez avoir tout vu pendant les 20 premières minutes de l’épisode 1, et bah regardez le final de l’épisode 3 et encore l’épisode 6 avec cette marche de David Budd en plein Londres avec une ceinture d’explosif. Il y a une tendance à l’exagération qui était un peu grossière à la fin.

 

Alors, je n’ai pas été aussi séduite que les anglais par Bodyguard, sorte de Homeland à l’anglaise. Même si un thriller bien réalisé et que pour les amateurs du genre, c’est une série vraiment plaisante. Bodyguard est tout à fait le genre de série qui peut plaire à un large éventail de téléspectateur et qui est très actuelle dans sa réalité. Richard Madden signe un de ses plus beaux rôles sans conteste.

 

 
Quitter la version mobile