Site icon Lubie en Série

Born To Kill : chronique d’un adolescent psychopathe

Born to kill série canal +

Cette mini-série britannique a été présentée au Festival Séries Mania avec la diffusion de deux épisodes qui avaient fait tout de suite leur effet. C’est avec plaisir que je me suis replongée dans les aventures de Sam, cet adolescent psychopathe qui prend un malin plaisir à tuer des gens.

Born To Kill pose une question qui me fascine : est-ce que l’être né mauvais ou il le devient par son environnement ? Born To Kill s’attaque à cette question philosophique qui n’a jamais eu de réponses et en aura jamais sûrement. Tracy Malone, co-créatrice de la série, avait expliqué lors de son passage à Paris pour Séries Mania que ce qui l’intéressait c’était d’explorer les zones d’ombres de l’adolescence. En effet, c’est une phase clef dans la vie de l’homme où il se révèle en quelques sortes et Sam lui a embrassé son penchant psychopathe. Mais dans Born To Kill, il y a une justification à ses tendances, le père au lourd passé… D’ailleurs, Tracy Malone m’a confirmé que c’est parce que le père de Sam n’est pas net que son fils reproduit, au départ sans le savoir, le même schéma que son paternel.

 

BORN TO KILL : un destin inévitable ?

La mère de Sam, Jenny a pourtant tout fait pour l’écarter de ce destin morbide en ne parlant pas de son père à Sam. Mais à l’adolescence, on veut savoir la vérité, on n’est plus un enfant qui doit être protégé par sa mère. Alors, Jenny est désemparée et ne parvient plus à protéger son enfant qui empreinte, malgré elle, le mauvais chemin. Jenny doit se rendre à l’évidence que son fils est un tueur comment peut-elle le défendre ? Elle essaie mais n’y parvient pas et quand Sam part avec sa petite amie Chrissy en cavale, Jenny a peur pour Chrissy et non pour son fils. Imaginez la frustration de Jenny qui a tout fait pour détourner son fils d’un destin abominable et qui réalise doucement mais sûrement qu’elle a échoué et que son fils est devenu son pire cauchemar.

Born To Kill est une mini-série captivante et qui fait beaucoup réfléchir. Le scénario est bien mené et le casting est très bon. Mention spéciale à Jack Rowan, l’acteur principal qui joue Sam. Il est excellent dans ce rôle double à la fois du garçon parfait de jour et psychopathe sanguinaire de nuit. Jack Rowan n’a pas une filmographie à rallonge car il est acteur que depuis 2015 et pourtant, il crève l’écran avec son professionnalisme dans ce rôle de Sam. Un vrai talent à suivre.

La fin de la mini-série est correcte mais elle n’éblouit pas non plus. C’est le seul bémol par rapport à la qualité du reste du scénario. Born To Kill raconte avec brio et réalisme, la vie d’un adolescent ordinaire qui se transforme peu à peu en psychopathe. Mais est-il né pour ce destin de tueur ?

Ma note mini-série : 

 

Born To Kill sur Canal +

Quitter la version mobile