Site icon Lubie en Série

Cindy Sampson a trouvé son job de rêve avec Private Eyes !

Cindy Sampson est la partenaire bagarreuse de Jason Priestley dans la série canadienne Private Eyes. L’actrice était à Cannes pour présenter la série au MIPTV, l’occasion d’en savoir plus sur son personnage Angie Everett, un rôle qu’elle décrit comme le « job de ses rêves » !

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet Privat Eyes ?

Cindy Sampson : « C’est marrant, la première fois que j’ai lu le script, j’ai vu l’humour avant tout et après le sujet de la série. J’ai vraiment vu l’humour. Il y a tellement chose que j’aime. On ne se prend pas au sérieux et il y a le ton de la série. Puis, j’avais envie de jouer un enquêtrice privée. Devoir s’habiller avec des costumes différents. C’est comme si mon job de rêve devenait réalité ! Puis, il y avait cet élément de comédie. Donc, des nouvelles affaires chaque semaine, un super personnage féminin fort qui est drôle, pleine d’esprit et sarcastique. Et les autres éléments comme être sous couverture. C’était mon job de rêve« .

Dans le synopsis de la série, Angie Everett est décrite comme une bagarreuse : pouvez-nous en dire plus ?

Cindy Sampson : « C’est dans son domaine de travail, elle est dans un milieu dominé par les hommes. Elle travaille pour son père, en fait, son père est décédé, mais elle travaillait pour son père donc elle était partenaire avec son père. Donc, il y a des attentes comme être forte et compétente dans son métier. Elle a ce lien avec les forces de police, son meilleur ami est un homme. Elle est entouré d’hommes forts donc c’est pourquoi, elle est bagarreuse et ne laisse personne profiter d’elle. Elle est très indépendante, pleine d’esprit, drôle et intelligente. Elle trouve de l’humour dans cette situation, elle n’est pas toujours comme ça, on peut s’identifier à elle. Elle est dure envers les gens autour d’elle mais c’est une marque de respect ».

Qui est Angie Everett : quel est son passé ?

Cindy Sampson : « J’espère qu’en saison 2, on creusera plus son passé, si on décroche une saison 2. Je travaille avec mon père, c’était mon partenaire, il est décédé il y a un an. J’ai grandi en admirant mon père. J’aime le poker à cause de lui. J’aime enquêter et j’adore mon métier, je vis pour mon métier. Angie vit son métier. Elle ne s’entend pas avec sa mère. Ma mère et moi avons une relation difficile car elle a perdu au jeu sa maternité. Sa relation avec elle est très étrange. C’est ce qui la rend prudente car Angie est un peu seule au monde. C’est pourquoi la dynamique avec Matt Shade (Jason Priestley) qui arrive dans sa vie, lui permet de s’ouvrir. Un partenariat avec lui est un grand défi pour elle car elle est solitaire. C’est un loup solitaire ».

Va-t-on voir quelques aspects de sa vie privée ?

Cindy Sampson : « Vous voyez des aperçus à quel point j’aime mon père et à quel point il me manque. Vous voyez ma mère. Il y a deux épisodes et beaucoup de frictions dans l’air. Peut-être une légère résolution mais j’en suis pas certaine. Et mon meilleur ami joué par Ennis Esmer. Vous voyez la dynamique entre eux. Mon meilleur ami est un homme et on se connaît tous les deux depuis qu’on est petit car nos pères étaient tous les deux dans les forces de police ».

Est-ce que vous êtes bien entendu avec votre partenaire à l’écran Jason Priestley ?

Cindy Sampson : « Super ! On s’est très bien entendu. Je suis vraiment chanceuse, il est génial, drôle et bosseur. Le premier test à l’écran, on rigolait et on a rigolé durant toute la prise ce qui donne une idée du ton. Ça se retranscrit à l’écran quand vous entendez bien dans la vraie vie, ça se ressent à l’écran. J’espère que vous le verrez car on s’est vraiment bien entendu. On a la même façon de travailler. On est vraiment chanceux d’avoir cette dynamique dans la vie et à l’écran ».

Dans le trailer de Private Eyes, une scène rigolote où vous faites passer pour Kim Kardashian : est-ce improvisé ?

Cindy Sampson : « Je ne lui ressemble pas du tout. Ce n’était pas dans le script. J’essaie de faire une pose de selfie. Nous ne faisons pas une série sombre, on réalise une série pour mettre de bonne humeur ».

NB :Dès que j’ai le passage je le mets

Quel était le plus grand challenge pour vous dans Private Eyes ?

Cindy Sampson : « Vous savez cette impression quand vous regardez en arrière et que vous voyez que le positif. Il doit y avoir quelque chose de l’ordre du défi. On rigolait tout le temps donc c’est difficile de trouver ce qui était dur à réaliser. Les heures peut-être car les heures de de tournage étaient très longues. Ok, j’ai dû faire du karaoké, c’était un petit challenge. J’ai dû jouer au poker avec Daniel, un des meilleurs joueur de poker au monde. Être le boss de Jason Priestley est un vrai challenge. Lui dire ce qu’il doit faire à l’écran ».

Suivez-vous un entraînement particulier pour mettre des coups de pied aux fesses ?

Cindy Sampson : « Non. On me pose souvent la question. Non, c’est juste la vie » 🙂

Que préférez-vous dans les séries par rapport au cinéma ?

Cindy Sampson : « J’aime que ça change tout le temps. C’est si excitant. Je ne voyais pas le script à l’avance en plus. C’est la chose la plus cool. Au cinéma, vous avez le script à l’avance, vous tournez et vous savez déjà ce qui va se passer. Je ne savais jamais ce qu’il allait arriver. La télévision est vivante, notre série est vivante, c’est comme un monde vivant et qui respire. Ça change constamment, c’est si fun et excitant d’en faire partie ».

Si Private Eyes décroche une saison 2, Cindy Sampson signe direct !

Quitter la version mobile