Lubie en Série

Bilan d’un COMIC CON PARIS 2019 côté séries !

Le Comic Con, cette grande messe qui célèbre les Comics sous toutes ses formes de la BD, au cinéma, au jeux vidéos à la série. Comme chaque année depuis la reprise par Reed Pop, je passe faire un tour au Comic Con Paris non seulement pour y réaliser de superbes interviews cette année uniquement pour les séries Amazon Prime Video : The Expanse et Jack Ryan (deux belles interviews à découvrir sur le blog) mais aussi pour assister à quelques panels en séries et avoir le plaisir de déambuler au sein de la Grande Halle de la Vilette envahie pour l’occasion d’être costumés en tout genre. J’avoue je suis toujours impressionnée par l’investissement de certains dans leurs costumes qui sont splendides.

J’étais présente le week-end au Comic Con Paris comme la plupart des fans et cette année, on pouvait un peu plus facilement circuler car la Grand Halle de la Vilette qui a été optimisée, en ce sens, une grande salle sous un chapiteau a été installeé à l’extérieur contenant 1300 places. Ainsi, l’ancienne grande salle où il y avait les panels et projections fait place à d’autres stands. Même si il faut toujours jouer des coudes pour avancer, c’est un peu plus facile. Sinon, chapiteau ou pas, on caille toujours dans la grande salle surtout jour de pluie. Trêve de logistique, passons au coeur du sujet les séries au sein du Comic Con Paris.

 

Rencontre Amy Acker

Tout a commencé par la masterclass d’Amy Acker animée par Yaële Simkovitch. Le sujet : qui est Amy Acker ? Après un panel consacré à l’héritage d’Angel, la comédienne a fait défiler sa riche carrière avec un focus sur les séries clefs de celle-ci, en plus d’Angel, à savoir Doll House et Person of Interest et aussi le film de Joss Whedon tourné en une semaine et en noir et blanc Beaucoup de Bruit Pour Rien. Puis, un fan lui a demandé des précisions sur The Gifted où elle explique apprécier que le créateur de la série Matt Nix soit toujours en demande de l’avis de ses acteurs sur l’évolution de leurs rôles. Elle se demande également si son personnage ne va pas devenir comme Root de Person of Interest en fin de saison 2 ?

Voici une petite vidéo d’Amy Acker qui explique comment elle s’est retrouvé à faire de nombreuses guest stars dans des séries TV :

 

 

Rencontre Gustaf Skarsgård

A défaut Alexander Ludwig initialement prévu, c’est un autre Vikings qui est venu nous rendre visite au Comic Con Paris. On n’a pas perdu au change car Gustaf Skarsgård est un véritable personnage tout comme son Floki de Vikings. Ce panel avec Gustaf Skarsgård était très intéressant et fun. A la question sur la relation entre Floki et Ragnard, Gustaf Skarsgård avoue que Travis Fimmel n’avait pas envie d’en parler et il s’est alors inventé un passé entre lui et le personnage de Ragnard. Le saviez-vous ? Floki est un personnage qui a vraiment existé et il a véritablement découvert l’Islande comme dans la saison 5 de Vikings. D’ailleurs, le contrat de l’acteur s’achevait à la fin de la saison 4 et le fait de savoir que son personnage allait découvrir l’Islande en saison 5 l’aurait motivé pour rempiler sur une autre saison. Pour ceux qui se demandent si Floki est dans la saison 6 de Vikings, Gustaf Skarsgård ne peut rien dire mais il vous encourage à regarder les 20 épisodes de la saison 6.

Gustaf Skarsgård répond à ma question sur Vikings que j’ai enregistré en live ! Comment a-t-il inventé le rire si particulier de Floki et est-ce son personnage de Floki qui est étrange voire fou était écrit ainsi dès le départ ou il l’a rendu ainsi par son jeu ? Le rire de Floki est juste génial à écouter en vidéo :

 

 

COMIC CON : stands en séries

En deux jours, je connaissais quasi l’ensemble des stands du Comic Con Paris et limite je devenais un plan vivant pour certains de mes amis qui venaient tout juste d’arriver. Dans les bons plans séries, je dois dire que Syfy France et Canal + France ont été au top. Syfy pour avoir pensé à une attraction de malade où on vous propose d’être pince humaine ! Vous voyez le jeu dans les fêtes foraines où vous mettez une pièce et vous dirigez une pince afin d’attraper des peluches. Là, imaginez que vous êtes la pince, vous êtes dirigé par votre pote et on vous met des gangs de boxe pour que ça soit plus compliqué et votre but, c’est de récupérer une des nombreuses surprises boxes. Franchement, c’est ingénieux et c’est un véritable succès car il y avait minimum trois heures de queue pour espérer faire la pince humaine. Chez Canal, c’était une pluie de goodies à gagner en participant à des quiz ludiques mais aussi il y avait un photobooth autour de la série Canal + intitulée l’Effondrement et pour vous réchauffer, vous pouviez prendre un café à votre effigie ! Mais, il y avait aussi le décor de Stranger Things de Netflix pour faire une super photo et aussi découvrir le Comics de la série. C’est rare mais oui les séries peuvent devenir des Comics par la suite. Des stands vendaient de nombreux goodies sur les séries au milieu d’autres univers ciné et comics. Enfin, perdu au milieu de cet espace dédié au Comics et leurs super-héros, le célèbre canapé de Friends ! 25 ans de la série, ça se fête avec une jolie photo sur le canap’ du Central Perk, n’est-ce pas ?

Mon seul regret de ce Comic Con Paris, c’est de ne pas avoir eu la chance de rencontre Callan Mulvey alias Draziiiiiiiiiiiiic de Hartley, Coeur à Vif. Même sans interview, le rencontrer en panel aurait été une joie mais c’est ainsi, l’adolescente fan d’Hartley se consolera. La nouvelle équipe du Comic Con a réussi à prendre la relève et il y avait de quoi faire pour les fans nombreux à la Grande Halle de La Vilette !

Exit mobile version