Site icon Lubie en Série

Comic Con Paris : bilan de la nouvelle édition !

Le Comic Con Paris est officiellement à Paris cette année et non à Villepinte (2007-2013) au côté de sa collègue la Japan Expo. En plein parc de la Villette, les geeks en tout genre sont attendus pour explorer la nouvelle édition du Comic Con Paris. En effet, une nouvelle organisation est aux manettes des américains avec la société Reed Pop connue pour de nombreux Comic Con à travers le monde. Donc, beaucoup d’espoirs pour cette nouvelle édition. Venue vendredi après-midi et dimanche après-midi, voici mon bilan !

Super-héros en images !

Anticipation ! C’est le mot d’ordre au Comic Con Paris. Ne pensant que nous étions au niveau des américains côté queue, il ne fallait pas oublier le plan vigipirate qui implique une fouille des sacs et donc, un blocus à l’entrée pour les pass 1 jour.  Arrivée in extremis pour la projection Super-Héros de Warner Bros. Télévision. Les super-héros présents : Arrow, Flash, Supergirl (avec les coulisses de la série) et les héros de Legends of Tomorrow dont le public a découvert la bande-annonce en avant-première française. Pour finir, l’épisode 1 de la saison 2 de The Flash.

C’est à ce moment que je m’éclipse pour faire un tour au sein du Comic Con et découvrir les stands : les jeux, les collections à compléter, les comics et même un bar beauté. Dans les allées, on croise beaucoup de gens déguisés avec des costumes impressionnants et bluffants de réalisme. Lors de ma balade, je m’arrête sur le stand Canalsat où Eric Balfour alias Duke Crocker dans la série Haven, vient d’arriver et reçoit ses premiers fans pour une session d’autographes. Un acteur souriant et qui dit un petit mot à chacune des personnes croisées ainsi il demande à une adolescente impressionnée combien elle a d’heures de cours d’anglais ou cogne son poing avec un petit garçon. Même si beaucoup de gens se demandaient qui était l’acteur (Haven de Syfy n’évoque pas quelque chose à tout le monde), les curieux le reconnaissent d’une autre série : Buffy, 24 ou Six Feet Under. À côté sur le même stand, le trône de fer siégeait et il ne manquait plus que son roi avec une photo instantanée à récupérer.

Le Panel Jessica Jones

Le moment tant attendu : le panel Jessica Jones annoncé deux jours auparavant. Les actrices Krysten Ritter et Carrie-Anne Moss en tournée Netflix europe, on fait un arrêt à la Comic Con de Paris avec deux surprises : la bande-annonce officielle de la série et le premier épisode en avant-première !

Les actrices ont joué le jeu du traditionnel panel à la Comic Con même si elles ne pouvaient pas trop en dire comme le dit Krysten Ritter : « Je crois qu’il y a les tireurs d’élite de Marvel dans la salle au cas où j’en dis trop ». Voici l’essentiel du panel Jessica Jones modérée et traduit par Yaelka :

Que pouvez-nous en dire plus sur Jessica Jones et ce qu’elle évoque pour vous ?

Krysten Ritter : « Jessica Jones est une ancienne super-héroïne qui a vécu beaucoup de traumatismes par le passé. Quand on la rencontre elle essaie juste de joindre les deux bouts. L’histoire, c’est comment va-t-elle gérer sa vie quand son passé vient la hanter. Moi, j’adore Jessica car c’est une véritable badass. Pour moi, c’est génial de pouvoir jouer cette anti-héros fort féminin. C’était une opportunité pour moi de créer ce personnage et d’explorer plusieurs aspects comme le drame, la comédie et l’action. J’ai la chance de botter les fesses de pas mal de types ».

Carrie-Anne Moss, pouvez-vous nous en dire plus sur votre personnage ?

Carrie-Anne Moss : « Je joue une avocate du nom de Jeryn Hogarth et je fais travailler Jessica Jones pour des missions que personne ne peut faire. Jessica transgresse les règles pour faire son job et j’apprécie cela même si je n’apprécie pas la personne car elle n’est pas impressionner par son pouvoir. Elle est forte, féroce et elle fait tout pour obtenir ce qu’elle veut ».

Le casting féminin est très important et diversifié : pouvez-vous nous en parler ?

Krysten Ritter : « Une des choses que j’apprécie chez Jessica Jones, c’est la casting féminin et les relations entre ses femmes dans la série. Jessica est tout ce qu’une femme peut être : elle est vulnérable, elle est forte, elle est tellement de choses. La relation entre Jessica et sa meilleure amie Trish joué par Rachel Taylor, est une amitié entre filles bien différentes, on ne parle jamais de robes, talons aiguilles ou d’un gars. Puis, sa relation avec Jeryn Hogarth est également complexe. C’est aussi écrit par Melissa Rosenberg qui a écrit la saga Twilight et la série Dexter, et elle écrit la série avec une intégrité que l’on ne peut pas trouver partout. Puis, elle n’a jamais approcher la série comme le sexe d’abord, ce n’est pas juste une femme super-héros, c’est le personnage avant tout ».

Et que pouvez-nous dire des hommes de la série ?

Krysten Ritter : « Il y aussi des hommes incroyables dans notre série. Un des partenaire de jeu les plus incroyables de ma vie, l’incomparable David Tennant. Le public sera très étonné par son personnage. C’est un protagoniste très différent de ce qu’il a déjà joué à présent, c’est une performance extraordinaire. Il est tout simple incroyable et dans la vraie vie, il est très drôle. Un plaisir d’être à ses côtés. Il y a aussi Mike Colter qui joue Luke Cage et qui n’est pas trop mal physiquement. C’est une super co-star, on s’est bien amusé et sont titillés comme des frères et sœurs sur le plateau. On a bien rigolé et il fait attention à moi. C’est appréciable de partager cette expérience avec lui car il travaille aussi sur sa propre série (Marvel’s Luke Cage) et on fait aussi ensemble The Defenders ensemble. C’est assez rare car d’habitude en tant qu’acteur vous êtes plutôt isolé mais j’ai la chance de pouvoir partager cette expérience avec lui ».

Est-ce que vous avez toujours voulu jouer une super-héroïne ou est-ce qu’on est venu vous chercher pour jouer une super-héroïne ?

Krysten Ritter : « Je ne savais rien sur Jessica Jones. Mais dans ma carrière, je n’ai jamais pensé que je pouvais jouer une super-héroïne car je ne ressemble pas à celle que vous attendez dans ce type de rôle. Ce n’est pas avant d’avoir lu les Comics Alias que j’ai réalisé que ce personnage était extraordinaire à la fois sombre, perturbée et aussi drôle ».

Krysten, vous avez fait de la télévision avec Veronica Mars ou Braking Bad ou Don’t Trust the B**** in Apartment 23, qu’est-ce que vous trouvez dans la séries que vous ne trouvez pas au cinéma ? Carrie-Anne, pourquoi avez-vous envie de vous lancer dans une série maintenant ?

Krysten Ritter : « J’adore faire de la télévision car j’ai trouvé de très beaux rôles à la télévision. Breaking Bad ou Don’t Trust the B**** in Apartment 23 sont des rôles fabuleux et Jessica Jones est également un fabuleux rôle. J’apprécie aussi de pouvoir jouer un personnage sur une période plus longue car on apprend à connaître le personnage ce qui n’est pas le cas si vous tournez uniquement deux mois. Puis, j’apprécie la camaraderie qui s’installe avec l’équipe et cela se transforme en petite famille ».

Carrie-Anne Moss : « Pour moi, nous sommes à une période, surtout avec Netflix, plusieurs séries de qualité ont été developpées par Netflix. C’est un tout nouveau monde pour la télévision. Je compare cela aux films tous publics et les films indépendants que tout le monde veut faire comme Memento dans ma carrière. Le monde du film indépendant semble croire que cela arrive à la télévision et donc, il y a des rôles intéressants sur ce support ».

Krysten Ritter : « J’ajouterai que sur Netflix c’est comme si la télévision et le cinéma avaient fusionné, une sorte d’hybride. Jessica Jones et les autres séries que l’on binge watch, enfin que je binge watche je ne peux m’exprimer pour tout le monde, donne cette impression qu’il s’agit d’un film de 13 heures ».

À la recherche des séries

Arrivée à 11h30, j’ai déambulé dans les allées en recherchant quelque chose sur les séries car on m’avait promis que c’était le meilleur jour pour les séries mais comme Maisie Williams a annulé sa venue rien de croustillant en série à me mettre sur sous la dent. Alors, je suis retourné sur le stand Canalsat le plus animée de tous et au détour de mon périple, j’ai croisé une sirène alien ! Canalplay a fait venir le maquilleur professionnel Vincent de Montfreid afin de montrer son travail au public. Ainsi, une jeune fille a accepté le challenge le maquillage a débuté à 8h30 avec le corps pour se finir à 12h30 environ. Canalplay fait appel au service de Vincent pour son contenu originale comme les digital séries.

Après du bavardage en séries et une tentative vaine d’interview de Shawn Ashmore, je repars bredouille pour mes séries.

Un sort lancé sur la Comic Con Paris ?

Cette nouvelle édition a bénéficié d’un concours de malchances entre des locaux qui ont pris feu (les cinémas de la Villette devaient accueillir le Comic Con à l’origine) et des annulations entre Brian Michael Bendis et Maisie Williams en dernière minute le samedi 24 octobre au matin, les organisateurs du Comic Con Paris ont eu plusieurs sueurs froides.

Comme bons français nous râlons ! Beaucoup de mécontents même si les organisateurs ne peuvent pas prévoir ces incidents, peut-être qu’une meilleure communication auraient été judicieuse car c’est bien le point noir. Que ce soit côté presse ou public, la communication était confuse. C’est un peu la pêche aux informations ce qui est peut-être vite agaçant. Pourtant, le community manager sur les réseaux sociaux avaient l’air au taquet sauf quand les questions des gens étaient dérangeantes. Les réclamations, c’est jamais facile à gérer mais ne pas répondre ne semble pas non plus une stratégie appropriée. Malheureusement, les nombreux couacs risquent de faire des réticents pour la saison prochaine mais tout est voué à évoluer et l’amélioration est toujours possible d’une année sur l’autre.

Quitter la version mobile