Site icon Lubie en Série

David Hasselhoff, toujours connecté à la série, c’est ZE NETWORK !

david hasselhoff interview 2022

Le Festival de Télévision de Monte-Carlo est connu pour faire la part belle aux icônes de la télévision et notamment celles de nos séries préférées. Cette année, ils étaient nombreux à fouler le tapis de Jane Seymour alias la Docteur Quinn à Stepfanie Kramer de Rick Hunter en passant par Jason Priestley de Beverly Hills. Mais il y a également un monstre sacré de l’univers des séries, c’est l’acteur David Hasselhoff ! Connu pour K2000 ou Alerte à Malibu, son visage est familier de tous. Néanmoins, David Hasselhoff n’en a pas fini avec les séries télévisées puisqu’il présente ici même au 61ème festival de Télévision de Monte-Carlo sa nouvelle série ZE NETWORK, une coproduction germano-américaine Produite par Syrreal Entertainment et CBS Studios pour RTL+.

La série raconte l’histoire fictive de l’acteur hollywoodien David Hasselhoff qui, dans le cadre d’une pièce de théâtre se retrouve plonger au centre d’une conspiration internationale impliquant d’anciens assassins de la Guerre froide. Tourné en Allemagne, à Görlitz et Berlin, en Pologne, en Croatie et au Maroc, Ze Network créé et réalisé par Christian Alvart est écrit par Alvart et Arend Remmers. Les producteurs de cette comédie thriller en huit épisodes sont Siegfried Kamml, Timm Oberwelland et Alvart, les producteurs exécutifs David Hasselhoff, Hauke Bartel, Thomas Disch, Meghan Lyvers et Al Hassas.

Ze Network, c’est tout de même une série un peu barrée. Une fois qu’on a vu les deux premiers épisodes, on s’interroge beaucoup sur le concept de la série. Mais visiblement on n’est pas tout seul car David Hasselhoff se pose aussi des questions sur la série dans laquelle il vient de tourner. En effet que ce soit en session de questions/réponses après l’avant-première ou lors de la conférence de presse du lendemain, l’acteur américain a demandé à plusieurs reprises « vous avez aimé ? » dans le sens « est-ce que vous trouvez ça bien la série dans laquelle j’ai tourné » ? Il n’avait pas l’air certain du projet dans lequel il s’est embarqué. Il faudrait peut-être qu’il sache car visiblement il a signé pour une saison 2 annoncée sur scène par le créateur allemand Christian Alvart. Il faut savoir que cette série a des petits airs de The Boys avec des explosions dignes de la série satire des super-héros. Mais aussi on voit David Hasselhoff jeune grâce à des effets spéciaux. David Hasselhoff qui a pour sonnerie de téléphone le générique de K2000. David Hasselhoff qui se bat contre des espions. David Hasselhoff qui donne la réplique à un acteur allemand, Henry Hübchen, qui ne parle pas un mot d’anglais. Ils communiquaient via un interprète et ils ont chanté une chanson polonaise entre eux comme seulement moment de compréhension entre eux. David Hasselhoff raconte une journée de tournage avec Henry Hübchen (acteur connu en Allemagne) : « J’apprécie Henry, mais j’ai fait toutes les expressions possibles quand il parlait parce que je n’avais aucune idée de ce qu’il disait. C’était un jour terrible. C’était un jour bizarre. Et le réalisateur est venu, non, le monteur a dit, Oh, mon Dieu, je suis si honoré de travailler sur la scène entre vous et Henry. Et j’ai dit que c’était le pire jour de ma vie. Alors je lui ai dit à Henry, ce qui s’est passé avec l’interprète et tu sais quoi, il a dit que c’était le pire jour de sa vie. » Clairement Ze Network est une création sérielle hybride avec David Hasselhoff !

Lors de la conférence de presse, j’ai interrogé David Hasselhoff sur sa vision des séries de son époque à nos jours. Quels sont les nouveaux défis en séries ? L’acteur est assez surpris sur les nouvelles techniques de réalisation, il explique : « Le réalisateur est fou. Il tournait et disait ‘Pourquoi on ne tourne pas’. C’était son expression. Pourquoi on ne tourne pas ? Il tournait du dessus. Par exemple, je montais sur une échelle et il filmait le gars devant moi et il me filmait d’un autre angle. Puis, il m’a filmé de là et d’ici. Puis, il est monté sur l’échelle et il a filmé l’échelle qui se déployait. Mais qu’est-ce qu’il fait ? D’habitude, vous avez 20 plans. Un close-up ça en fait un. Le close-up du partenaire de jeu, ça en fait deux. Le plan ensemble, ça en fait trois. Vous avez de la chance si vous avez 20 plans. Il en faisait 50 par jour ! C’était difficile car je n’avais pas de répétition. Mais je devais jouer une chose, le David Hasselhoff déconcerté, celui que je joue dans le film et notamment en la présence d’Henry. »

Enfin, David Hasselhoff a été interrogé sur ses meilleurs souvenirs de K2000 et Alerte à Malibu. L’acteur considère que K2000 est son meilleur job ! Puis, il dit il se rappelle deux souvenirs : « Le souvenir que j’ai de K2000, c’est que c’était le meilleur boulot du monde. Incroyable ! Parce que c’était de l’action et je devais conduire. Il y avait dix voitures avec des cascadeurs qui étaient payés pour ne pas me rentrer dedans et ils ont pulvérisé les roues. Je viens de Chicago. Je suis donc habitué à la glace. Vous conduisez à toute vitesse sur la glace. J’étais habitué à ça et ils voulaient que je fasse un tête-à-queue parce que c’était plus beau. Et c’était un bon souvenir. Un autre grand souvenir, c’est quand j’ai jeté ma bague dans l’eau quand je me suis marié et que ma femme a été tuée. J’ai jeté la bague dans l’eau et Kit a dit : « Où allons-nous, Michael ? Où veux-tu aller ? J’ai dit : ‘Rentrons à la maison, petit. Rentrons à la maison’. C’est le souvenir que j’en ai. Mon souvenir d’Alerte à Malibu, c’était de travailler avec Jeremy Jackson. C’était génial. Pour l’audition, ils voulaient quelqu’un d’autre. Et j’ai dit : ‘Non, il nous faut Jeremy’. Et je l’ai emmené faire un tour en voiture. Et je lui ai dit : ‘Est-ce que tu as un père ? Tu as une mère, c’est ça ?’ Il a dit, non, mon père est en prison. Et il a dit, je n’ai pas besoin d’un père. Et ça m’a touché. Et à partir de ce moment, je l’ai engagé. » Voilà de beaux souvenirs qui s’ajoute aux nôtres, téléspectateurs.

David Hasselhoff a certes vieilli et les excès d’une vie compliquée ont peut-être marqué son corps et son esprit. Mais il reste une icône qui ne parvient pas à s’arrêter de faire le show devant la caméra; Alors, certes, Ze Network n’est pas le chef d’oeuvre du siècle mais on ne s’attend pas à ce que cette série le soit et on rigole avec David Hasselhoff jouant l’autodérision; Que du bonheur en série !

Quitter la version mobile