Site icon Lubie en Série

[DEAUVILLE Saison 5] L’adaptation ou l’art de se réinventer ?

Deauville saison 5 débute par une table ronde intitulée "l'adaptation ou l'art de se réinventer"? pour répondre à cette question Franck Philippon (No Limit), Vincent Poymiro (Ainsi Soient-ils), Hans Rosenfeldt (Brön), Tony Grisoni (Southcliffe) et Stéphane Foenkinos (Hard, Fais pas ci, Fais pas ça) à l'animation. Voici le compte-rendu de cette table ronde :
 


Frank Philippon revient sur son expérience avec Luc Besson sur la série No Limit diffusée sur TF1 : Luc Besson avait envie de faire une série, un genre qu'il ne connaissait pas vraiment étant plus habitué au cinéma. Il a fait appel à Franck Philippon pour No Limit. Le producteur était très présent lors des premiers épisodes mais avec le temps, il s'implique un peu moins entre autre à cause d'un emploi du temps assez chargé. Cependant, il surveille les grands axes des saisons. Si un remake de No Limit est envisagé pour un autre pays, Frank Philippon pense que c'est la société de Luc Besson , Europa qui s'en chargera car ce genre de démarche s'applique dans leur stratégie d'expansion. Puis, il ajoute : "il ne faut pas que le remake soit une forme de frilosité".

Un exemple de succès à la scandinave ! Hans Rosenfeldt explique que Brön est une commande de la chaîne suédoise SVT. Il faut savoir que les séries danoise rencontrent un certain succès en Suède mais ce n'est pas le cas des séries suédoises au Danemark. D'où l'ambition de SVT de faire "un pont" entre les deux cultures. Autre point important, la série devait être un policier. Le tournage sur le pont a duré une journée et c'était le premier jour de tournage. Concernant les adaptations telles que The Tunnel ou The Bridge, le créateur de Brön a quelques difficultés à les assimiler à des séries. Il a également observé les différences entre sa série et ses deux versions : il s'amuse à voir les scènes qui ont été gardées ou retirées. Le tournage de Brön a été lancé alors que seulement 4 épisodes sur 8 étaient écrits. De plus, Hans Rosenfeldt pense qu'en ce moment la lumière est sur les séries scandinaves et que le vent tournera et une autre région sera en lumière. Pour l'instant, il est ravi que "les gens s'aperçoivent que la Scandinavie fait de bonnes séries" !


Tony Grisoni et sa mini-série Southcliffe : le créateur confirme d'entrée de jeu que la ville de Southcliffe n'existe pas dans la réalité. Son ambition était de parler d'anomymes et d'une ville sans histoire où il se passe quelque chose de terrible. D'ailleurs, il a écrit seul sa série. C'est vraiment son histoire et le deuil est un sujet qui lui tenait à coeur et dont il voulait parler. Sa citation favorite et celle qui selon lui résume le mieux la série est prononcée par un des personnages : "I guess I am just looking for some kind of closure" ("j'imagine que je suis à la recherche d'une forme de conclusion").
 

Ainsi soient-ils et bénédiction insoupçonnée : Vincent Poymiro, co-scénariste de la série, rappelle que sa série : "a été en dessous du radar et on nous a pas vu arriver". Le succès de la série en France fait que la saison 3 est en tournage alors que la saison 2 n'a pas encore été diffusée sur Arte ! Annonce de la date de diffusion le 2 octobre. Un succès qui dépasse les frontières françaises car Ainsi soient-ils a été acheté par des pays du sud de l'europe et une option de remake européen a été proposé en langue anglaise. Vincent Poymiro s'est attardé sur le savoir-faire français expliquant "en France, on crossboard tout"! et le tournage ne commence pas tant que tout est écrit ce qui explique le temps d'attente de minimum 1 an et demi entre les saisons en France. Bon à savoir, le réalisateur de la série a été impliqué dans le projet à partir de l'écriture du quatrième épisode. D'ailleurs, Rodolphe Tissot, le réalisateur, a pu aussi apporter sa pâte et modifier des éléments du scénario.


Le showrunner à la française va-t-il voir le jour ? Franck Philippon enseigne également à la Fémis dans la nouvelle section séries de la célèbre école de cinéma. Il est convaincu que la France a beaucoup à offrir et il dit : "en France, on est entrain de voir  l'émergence de ce showrunner à la française". De plus, il souligne : "Maintenant, la France fait partie de la veille américaine" surtout depuis le succès des Revenants.



Questions à Tony Grisoni 

Est-ce qu'on peut espérer une saison 2 de SouthCliffe ?

Tony Grisoni : "Il n'y aura pas de saison 2. ça a été conçu comme une série fermée et non une série à plusieurs saisons".
 

Est-ce qu'on peut imaginer un Southcliffe dans un autre lieu que l'Angleterre comme par exemple la France ou bien la série est profondément anglaise ?

Tony Grisoni : "Bien sûr, vous pouvez l'avoir en France. Vous pouvez l'écrire mais pas moi et je serai très intéressé de la voir. J'imagine que ce ne sera pas identique à Southcliffe".

Stéphane Foenkinos demande à ses invités, comment ils voient l'arrivée de Netflix en France. Tous rejoignent l'opinion de Tony Grisoni qui est pour la diversité des concurrents mais surtout une question demeure essentielle selon lui : "est-ce qu'ils seront capables de prendre des risques" ?

Enfin, pour conclure, il est demandé aux intervenants quelle série vous a marqué toutes nationalités confondues, tous pays confondus :


 

Exit mobile version