You are currently viewing Dietland : un régime bien pessimiste

Dietland : un régime bien pessimiste

Dietland est une comédie noire proposée par Marti Noxon diffusée sur la chaîne AMC et chez nous sur Amazon Prime Video. La série est une adaptation du livre du même nom de Sarai Walker. C’est l’histoire de Plum Kettle, prête-plume de l’éditrice numéro une du magazine le plus tendance de New-York, Kitty Montgomery. Luttant avec sa propre image et lassée de la façon dont elle est traitée par sa patronne et la société, Plum décide de prendre sa perte de poids en main en rejoignant un groupe féministe quelque peu extrême. Pendant ce temps, tout le monde parlent de ces news sur des hommes accusés d’abus et d’agressions sexuelles, qui disparaissent soudainement et sont retrouvés morts prématurément et violemment…

 

Pourquoi regarder Dietland ?

Plusieurs raisons m’ont donné envie de me lancer dans Dietland. La première raison, je voulais découvrir la nouvelle série dans laquelle jouait Julianna Margulies. Si j’ai commencé The Good Wife sur le tard, je voulais ne pas louper la nouvelle série de l’actrice jugeant qu’elle avait un don pour se trouver dans les bons projets. j’étais plutôt étonnée de son choix, peut-être la volonté de portée une perruque rousse ? Je vous explique par la suite. Deuxième raison, Marti Noxon ! Cette femme est incroyable, elle fait un nombre de séries incalculables et souvent de bonnes séries comme Unreal, Girlfriends’ Guide to Divorce ou Sharp Objects. Forcément quand elle fait une nouvelle série, il est toujours intéressant de voir ce que ça donne. Puis, troisième raison peut-être plus futile mais les affiches promo donnaient envie tout simplement. J’étais intriguée suffisamment pour me lancer dans un binge-watching. Quatrième raison, mais là il faut au moins voir le premier épisode, c’est le générique. C’est de l’animation mais il est bien fait et très anxiogène. On voit une femme ronde grimpée sur une montagne de friandises, puis elle mincit, elle est poursuivie par des hommes et finit vieille et ridée atteignant à peine la ligne d’arrivée.

 

Dietland, un régime qui devient vite gonflant

Au départ on éprouve une sympathie pour Plum Kettle. On la comprend et adhère à sa frustration mais très rapidement Plum change totalement de personnalité et la série vire à l’extrême. en fait, au début, on se dit c’est intéressant une série qui s’intéresse au dictat de la beauté avec le discours de Julia Smith (Tamara Tunie) dans « le placard de béauté » où elle répond à Plum qui dit :

Plum : People like pretty things
Julia : You are not a thing

Plum : Les gens aiment les belles choses.
Julia : Tu n’es pas une chose.

Il y avait un vrai propos envers le monde de la beauté et ses règles absurdes. On adhère ou pas mais le propos vaut le coup d’être écouté. Puis, en parallèle, il y a l’affaire « Jennifer » une série de meurtre est perpétré aux Etats-Unis et les victimes sont tous des hommes (presque il y a quelques martyres au féminin) qui ont abusé des femmes d’une manière ou d’une autre. Une revanche féminine sur la gente masculine, un peu extrême. Mais comme tous les déviances extrêmes, il y a des dérives et Dietland y plonge malheureusement. D’un scénario féministe peut-être extrême la série dévie totalement allant dans plusieurs directions insensées et qui rendent le binge-watching de plus en plus pénible. Plum devient exécrable, son changement de personnalité est totalement improbable et elle embarque les autres personnages dans une sorte de n’importe quoi pseudo féministe. Honnêtement, je voulais finir la saison 1 pour me faire une idée dans son ensemble mais dès l’épisode 3 ça commençait à devenir difficile. Malgré quelques scènes et dialogues valables, Dietland devenait étouffante et si vous me permettez la comparaison culinaire immangeable. J’ai peiné pour arriver à la fin. Même le personnage de Julianna Margulies en devient rebutant. Je m’attendais à beaucoup mieux. J’en suis ressortie écoeurée plus que satisfaite de mon binge-watching.

Ma note saison 1 : 

Lubiie

Plus de 10 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival, intervieweuse aux multiples questions en séries ou chroniqueuse radio. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire