You are currently viewing [TOURNAGE] Empire OKTOBERFEST à Prague !

[TOURNAGE] Empire OKTOBERFEST à Prague !

L’Oktoberfest, ça vous dit quelque chose ? Si vous êtes un amateur de bière, ce nom évoque forcément quelque chose ? Et si on faisait une série sur l’Oktoberfest en revenant aux origines de ce festival de la bière en Allemagne ? Grâce à Beta Film (co-producteur et distributeur de la série), j’ai eu l’immense chance de me retrouver sur le tournage de la série EMPIRE OKTOBERFEST. C’est une série allemande dont une partie se tourne à Prague. Je me suis alors retrouvée plongée en plein décor de l’Oktoberfest de 1900 en République Tchèque. J’ai découvert le savoir-faire allemand en matière de séries télévisée ainsi qu’une belle collaboration entre les équipes allemandes de la série et les équipes tchèques sur place. De cette expérience sensationnelle, j’ai ramené des interviews passionnantes ainsi que de belles photos et vidéos. Allez, c’est parti pour un article au son de la fanfare en plein milieu de l’Oktoberfest de 1900.

 

Empire Oktoberfest, c’est avant tout un drama qu’une série purement historique

Oktoberfest est une série de 6 épisodes centrée sur deux dynasties de brasseurs de bière se battant pour l’hégémonie du célèbre festival de la bière à Munich. L’histoire se déroule à Munich en 1898 et raconte l’histoire d’une jeune fille qui tombe amoureuse du fils d’un pauvre brasseur contre le gré de son père, lui-même un riche gangster venu en ville pour tenter de se faire une place au sein des dynasties de brasseurs de Munich. Rapidement le sang coule et le jeune brasseur doit se battre pour protéger sa propre famille du père de son dulcinée.

 

empire oktoberfest series photo misel misel maticevic
© DUSAN MARTINCEK; – Beta Film

 

RÉCIT DE TOURNAGE

Je suis arrivée à Prague la veille de la visite du tournage Empire Oktoberfest. Après une visite de la ville, dîner avec toute l’équipe de la série et surtout réalisation des premières interviews.

 

Interview vidéo réalisateur et directeur de photographie

Rencontre avec Felix Cramer, directeur de la photographie, et Hannu Solonen, un réalisateur finlandais qui travaille en Allemagne depuis des années. Avec eux, j’ai échangé sur le défi de tourner dans un décor d’époque, comment on adapte la caméra à un tournage 1900 et l’apport de la ville de Prague dans cette série sur l’Oktoberfest.

 

 

 

Interview vidéo scénographe et producteur

Après j’ai continué avec une interview réunissant le Benedikt Herforth, le scénographe et un des producteurs Till Derenbach de la société de production Zeitsprung Pictures GmbH. On a discuté de comment réaliser un décor de 1900, le nombre de gens qui travaillent dessus et de l’avenir des décors pour une éventuelle saison 2.

 

Interview vidéo de l’acteur Mišel Matičević

Le lendemain, je me suis retrouvée sur le tournage en plein milieu des décors. Je ne suis jamais à l’Oktoberfest actuel mais celui de 1900 m’a bien plu. Comme une foire d’antan, on y trouve toutes sortes de jeux, des spectacles comme la femme à barbe et aussi des petites échoppes toutes mignonnes qui vendent des fleurs, des cartes postales ou autres souvenirs du lieu. J’ai eu la chance d’assister à la fanfare comprenant les 400 figurants comme expliqué dans les vidéos. En plus, ils avaient bien du courage ces figurants qui devaient être à la préparation à 2h du matin et tourner sous un soleil de plomb en tenue historique ce qui veut dire manches longues et jupes longues à frout-frout pour mesdames et costumes trois pièces pour messieurs. Ils ont répété le défilé de la fanfare plusieurs fois afin que notre réalisateur Hannu Solonen puisse avoir tous les angles possibles. Avant que la fanfare entre en piste, le personnage de Curt Prank est présent. Interprété par le comédien d’origine croate Mišel Matičević, j’ai pu m’entretenir avec lui  entre deux prises.

 

Interview scénariste et producteur

Enfin, ma journée s’est achevée par une interview de scénariste en chef, Ronny Schalk, qui a aussi travaillé sur la série allemande Dark et d’un autre producteur Alexis v. Wittgenstein. Cet entretien permet d’en savoir plus sur la genèse du projet Oktoberfest qui vient d’une idée d’Alexis v. Wittgenstein.

oktoberfest ronny schalk series
© DUSAN MARTINCEK; – Beta Film

Alexis, vous avez eu l’idée d’une série sur l’Oktoberfest et vous avez recruté Ronny pour le job…

Alexis v. Wittgenstein : « J’ai grandi à Munich et l’Oktoberfest a toujours fait partie de ma vie. Parfois, c’était une partie importante de ma vie surtout quand j’étais un ado. Un de mes meilleurs amis vient d’une famille de brasseur et je savais qu’il y avait des histoires intéressantes autour de ce monde. On a fait des recherches et on a découvert qu’il y avait des histoires riches dans ces 200 ans d’Oktoberfest avec aussi de nombreux conflits intéressants. Je l’ai couché sur papier en 10 pages ce qui n’était pas un script mais des intrigues et des chiffres. Puis, nous avons cherché les experts, les scénaristes, ces génies. Ronny a été le premier scénariste recruté de l’équipe. Il a fait Dark auparavant mais à ce moment-là, la série n’était pas encore diffusée. ça été de l’intuition. Puis, lors de Noël 2016, nous nous sommes enfermés pendant une semaine ».

Ronny Schalk : « On avait la storyline, on avait les personnages et ça nous a pris une semaine pour créer l’histoire ».

Alexis v. Wittgenstein : « On part d’une personnalité historique et on imagine : et si ce gars avait une fille ? »

Ronny Schalk : « C’est basé sur de vrais gens mais c’est seulement basé sur eux et après vous broder. Cette série est véritablement centrée sur les personnages. Les intrigues viennent des personnages. Puis, vous avez envie de parler de l’époque et tout particulièrement sur les personnages féminins ».

Ronny Schalk : » C’est le moment parfait car c’est le changement de siècle. C’est un nouveau siècle qui arrive et le début de la modernisation. C’est parfait car vous avez l’écart avec la modernisation, un nouveau horizon. Puis, vous avez cette guerre incessante entre la modernisation et la tradition. C’était idéal pour un drama ».

Le triangle vertueux auteur – réalisateur – producteur

Ronny Schalk : « Souvent au titre de scénariste, vous écrivez trop de texte. Hannu (réalisateur) est venu me dire, ils peuvent jouer cette partie parce que je n’arrivais pas à me séparer de certains dialogue ».

Alexis v. Wittgenstein : « Nous avons essayé de suivre le modèle scandinave qui d’avoir une vision partagée entre le réalisateur, l’auteur et le producteur. Un triangle qui a bien marché ».

J’espère que mon récit de tournage et toutes les informations collectées sur la série EMPIRE OKTOBERFEST vous donneront autant que moi envie de découvrir cette série allemande qui s’annonce prometteuse. Je remercie les équipes de Beta Film pour avoir fait confiance à une envoyée spéciale française pour couvrir cette série.

empire oktoberfest series pic
© DUSAN MARTINCEK; – Beta Film

 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire