Lubie en Série

10 bonnes raisons de suivre la nouvelle enquête Engrenages saison 6

engrenages saison 6 avis

Quand ma série française préférée revient pour une nouvelle saison, je suis aux aguets ! J’ai eu la chance de voir un aperçu très en amont avec la diffusion de l’épisode 1 de la saison 6 Engrenages en avant-première au MIPTV. Un premier épisode très prometteur qui laissait présager une belle saison et c’est le cas. En effet, la saison 6 est dans la lignée de la saison 5 tout aussi bonne même si je trouve que les saison 1 à 4 sont aussi bien, disons que la saison 5, a fait monter la qualité de l’écriture d’un cran supérieur et la 6 suit ce chemin. Une fois que Canal + m’a mis à disposition les 11 autres épisodes autant vous dire qu’en un week-end, j’étais prise par l’engrenage et je n’arrivais pas à quitter les personnages et leurs histoires captivantes. Je vais essayer de vous dire en 10 points pourquoi cette saison 6 vaut le coup d’être regardée  :

 

1. Qui dit nouvelle enquête, dit nouveau cadavre ! C’est un tronc cette fois-ci, oui, vous avez bien lu. Un tronc est l’objet de l’enquête de notre trio de choc Gilou, Berthaud et Tintin.

2. Mais ce tronc n’est pas le seul problème, la corruption policière est un vrai sujet dans cette saison.

2. Laure découvre la maternité : elle galère, elle a peur, elle fuit et elle est surtout touchante dans ce rôle nouveau d’autant plus qu’avoir un enfant prématuré rend la tâche encore plus difficile.

3. Quant à Joséphine, elle vous apprendra l’art de la vengeance en dehors de toutes formes de légalité.

4. Mais dans leurs galères, les femmes d’engrenages se soutiennent ! Un bel exemple de solidarité féminine entre Joséphine et Laure cette saison.

5. Tintin lui va se sentir seul et il ne trouvera pas le soutien espéré auprès de son groupe. Le trio légendaire montre quelques fissures

6. Gilou va faire une grosse connerie et vous allez vous énerver contre lui.

7. Roban faiblit, il perd la tête voire son sens de la justice.

8. Herville n’est pas loin même si il y a un nouveau chef à la tête de la brigade, Herville et son franc parlé seront de la partie. Tout comme Brémont, en effet, Bruno Debrandt est bien présent dans cette saison 6 et à plusieurs reprises.

9. Une course poursuite en plein gare du Nord à Paris à ne pas manquer dans l’épisode 6. C’est le seul tournage qui a été autorisé par la Préfecture de Police en plein plan vigipirate juste quelques heures pour filmer, une véritable course contre la montre qui rend superbement bien à l’écran.

10. C’est la dernière saison d’Anne Landois, présente depuis la saison 3, elle s’est emparée de la série pour la faire sienne. Son départ est regrettable même si on lui souhaite le meilleur pour la suite. Interview de la showrunneuse.

 

En direct du Festival de la Fiction TV de La Rochelle de gauche à droite Audrey Fleurot, Caroline Proust et Fred Bianconi

 

 

Mon avis sur Engrenages saison 6

Cette saison 6 suit les bonnes bases établies en saison 5 et continue à proposer un scénario de qualité. Même si quelques imbrications d’intrigues sont un peu faibles par moment dans l’ensemble, c’est encore une bonne saison d’Engrenages. Mais y a-t-il une saison moins bonnes que les autres ? Permettez-moi d’en douter.

La saison 6 prend des directions radicales qui peuvent provoqué l’émoi chez le téléspectateur fidèle. En effet, la probable séparation du trio Gilou, Berthaud et Tintin m’a particulièrement touché parce que j’adore ce trio si complémentaire et attendrissant. Sentir Tintin délaissé m’a bouleversé d’autant plus que maintenant, c’est Tintin face à un couple ! Eh oui, Gilou et Laure c’est du sérieux même si c’est gênant par rapport à Tintin, c’est beau quand même. Ces deux personnages sont tellement touchants ensemble et la scène de rapprochement est tendre et évidente. Cependant, Laure doit encore faire des efforts pour accepter sa nouvelle vie avec Gilou et surtout avec Romy, sa petite fille. Les moments entre Laure et sa fille sont émouvants. Cette mère qui ne sait pas comment faire avec sa fille, perdue, déboussolée face à ce changement de vie.

Quant à Joséphine, elle déconne complètement et elle, la justicière des opprimés décide de se faire justice elle-même à sa manière. Ce n’est pas légal, c’est hors procédure mais cela montre la complexité du personnage qui défend les autres en ne croyant même pas à la justice avec laquelle elle défend ses clients. Ses galères amènent Joséphine à se rapprocher de Laure et c’est toujours sympathique de les voir collaborer ensemble même si ce n’est jamais évident être.

Enfin, le juge Roban fait face à la maladie. Inévitable pour le plus vieux des personnages ? Quoiqu’il en soit le traitement de cette épreuve de la vie est habilement traitée et on craint pour la vie de Roban à chaque instant. Même juge rigide comme il est, ce personnage emblématique de la série n’en reste pas moins très touchant. Le passage où il ment au tribunal est splendide qui aurait pu imaginer le juge Roban mentir à la justice.

Autre point positif, avoir gardé Herville dans l’histoire et faire revenir Brémont. Cette saison 6 est brillante et on passe un excellent moment à enquêter auprès de personnages toujours aussi charismatiques.

Ma note saison 6 Engrenages :

 

Nouvelle enquête sur Canal + !

Exit mobile version