Site icon Lubie en Série

Engrenages saison 7 : enquête sentimentale mais pas la dernière pour autant !

engrenages saison 7 avis canal +

Il y a presque deux ans qui s’écoule entre chaque saison d’Engrenages mais peu importe car retrouver la série est toujours un plaisir. La saison 7 n’y échappe pas, c’est encore du très haut niveau que nous propose la première des créations originales de Canal +. La série a toujours ce génie de nous captiver davantage sur les personnages que son enquête. Cette dernière est certes bien intéressante et bien ficelée mais les personnages sont encore plus passionnants et c’est la force de la série. Malgré une toute nouvelle scénariste Marine Francou (auparavant à l’écriture d’Un Village Français) aux commandes, l’esprit Engrenages demeure du moins celui instauré par Anne Landois et ses équipes et elle réussit avec brio à nous embarquer dans cette nouvelle histoire d’Engrenages.

 

Point de situation saison 6/saison 7

Comme la saison 6 date un peu, un point de situation s’impose ! Laure (Caroline Proust) ne parvient pas à assumer son rôle de mère et elle abandonne sa fille Romy et tout espoir de fonder une famille avec Gilou (Thierry Godard). Elle et Gilou formait un couple en saison 6 et en début de saison 7, ils sont éloignés. Laure est dans un centre pour policier en dépression et Gilou est à la tête du groupe de DPJ où il se débrouille très bien comme chef. Le commissaire Beckriche est plutôt satisfait du travail du commandant Escoffier. Mais Tintin ne fait plus parti du groupe.

Côté justice, la vengeance personnelle de Joséphine (Audrey Fleurot) lui coûte cher… Voilà, l’avocate derrière les barreaux et les temps sont durs pour elle. Quant à Roban (Philippe Duclos), il reprend ses fonctions après son opération mais il semblerait qu’un autre obstacle vient court-circuiter ses envies de rendre la justice. C’est un obstacle administratif, la retraite…

 

Qu’attendre de la saison 7 ?

C’est une enquête sentimentale à laquelle sont confrontés nos protagonistes. La personne assassinée est connue de tous et surtout du téléspectateur fidèle. D’ailleurs, on n’a un petit pincement au coeur quand on découvre le corps tout comme Gilou qui doit enregistrer les faits sur son dictaphone. Roban veut se saisir de l’affaire tout de suite. Peut-être que la moins concernée est Joséphine Karlsson  mais en même temps quand c’est un flic qui est au coeur de l’affaire, elle n’est jamais de leur côté et en saison 7, elle doit s’occuper de sa libération avant tout.

Un nouveau coéquipier rejoint la bande Ali Amrani (Tewfik Jallab). Il devient rapidement le bras droit de Gilou. Certains peuvent penser à tort qu’Ali est là pour remplacer Tintin. Détrompez-vous, Ali apporte une autre dynamique dans le groupe, différente du trio d’antan. Même si on  n’a tous une pensée pour Tintin en début de saison, Ali saura gagner votre confiance. Puis, n’oubliez pas Tintin (Fred Bianconi) reste dans le métier, il est toujours flic…

Le grand retour de la Crim’ ! Le commissaire Brémond est non seulement le père de Romy, la fille de Laure mais il est également à la tête de la Crim’. Or, l’enquête qui nous occupe toute la saison va également concerner la Crim’. C’est un plaisir de retrouver Bruno Debrandt dans son rôle de chef de la Crim’ ..

 

Et si Engrenages, ce n’était pas fini !

La saison 7 est censée être la dernière saison d’Engrenages. Cette perspective m’attristait un peu en lançant le premier épisode de la saison 7. Je savais que la fin de la saison 7 serait la fin de la série. Honnêtement, la fin que j’ai vu laisse un goût amer comme si l’équipe elle-même n’était pas convaincue par cette fin. Par exemple, Joséphine n’a pas de fin. Or, il semblerait que Canal + veuille bien continuer l’aventure et d’après mes informations, le tournage de la saison 8 débutera en avril 2019. Il semblerait même que l’on gagne en temps de préparation de la saison. La seule chose qui m’inquiète pour la suite, c’est le sort de Roban, j’espère une pirouette scénaristique.

Comme à chaque saison d’Engrenages, j’ai dévoré cette saison 7 remarquable. Même si la fin me laisse perplexe, tout le déroulé de la saison était génial. On retrouve des acteurs au top et un scénario qui tient la route. Marine Francou s’est totalement imprégné de l’univers et le reste des habitués de l’équipe ont fait leur job comme toujours à merveille. L’esprit Engrenages est là plus fort que l’enquête, c’est les personnages qui vous fascinent. Engrenages a encore de belles choses à raconter et vivement la suite !

Ma note :
Quitter la version mobile