Site icon Lubie en Série

Festival de TV de Monte-Carlo 2022 : compétition officielle !

Chaque année, le festival de Télévision de Monte-Carlo s’achève avec la cérémonie des Nymphes d’Or. La Nymphe d’Or est alors attribuée à la meilleure série en compétition parmi les 9 de la sélection. Six prix y sont attribués : meilleure série, meilleure actrice, meilleur acteur, meilleure création, prix spécial du jury et meilleur film (sous-entendu meilleur téléfilm). J’ai suivi cette compétition pendant tout le festival afin de vous donner mes premières impressions sur le premier épisode que j’ai vu en avant-première lors du festival.

 

A PRIVATE AFFAIR (UN ASUNTO PRIVADO)

Espagne (8×60′)

Pitch : Marina Quiroga, une jeune fille audacieuse de la haute société qui a l’âme d’une détective, se lance dans la chasse au tueur en série qui terrorise sa ville, avec l’aide de son fidèle majordome Hector.

Il y a un petit coté Agatha Christie mêlé à de l’aventure et tout ça est transposé dans les années 40 histoire de parler de féminisme car bien sûr à cette époque une femme ne peut pas être détective. Cette série ne renouvelle pas le genre et elle est très classique. C’est un petit divertissement avec une actrice principale très vive.

avis : 😐

 

MADE IN OSLO

Norvège (8×45′)

Pitch : Elin dirige une clinique de fertilité avec son ex-mari, aidant les autres à obtenir ce qu’elle désire le plus : la maternité. Risquant son mariage, sa belle-fille et sa carrière, elle prend des mesures pour lutter contre son horloge biologique.

Même si l’héroïne principale n’est pas des plus sympathiques, le sujet abordé est concernant et interroge. On comprend ce désir de maternité qui pousse Elin à sortir du cadre professionnel. C’est une vraie proposition intéressante sur le désir de maternité et peut-être plus crue et authentique que les séries actuelles sur le sujet. Le générique montrant une fécondation met tout de suite dans l’ambiance de la série.

avis : 🙂

THE OFFER

USA (10×60′)

Pitch : Les expériences inédites du producteur oscarisé Albert S. Ruddy lors de la réalisation du film « Le Parrain ».

Parfois faire une film c’est tout une série ! C’est l’idée de cette mini-série qui montre comment l’un des chef d’oeuvre du cinéma a été fait non sans rebondissement. Après l’épisode 1, on a envie de voir ou redécouvrir le film « Le Parrain ».

avis : 🙂

 

TERMINAL LIST

USA (8X60′)

Pitch : Un ancien officier du Navy SEAL cherche à savoir pourquoi toute sa section est tombée dans une embuscade lors d’une mission secrète à fort enjeu.

Chris Pratt ne signe pas sa meilleure performance. L’acteur n’est définitivement pas fait pour le drame. Non seulement le scénario de la série n’est pas passionnant mais le jeu de Chris Pratt est tellement gênant qu’il est difficile d’apprécier la série. En plus, il ne se passe pas grand chose et pour une série d’action c’est assez problématique.

avis : 🙁

 

THE TOURIST

Royaume-Uni (6×60′)

Pitch : Un homme roule tranquillement dans l’Outback australien quand soudain un semi-remorque le prend en chasse et finit par lui faire quitter la route. L’homme se réveille à l’hôpital, miraculeusement en vie mais blessé, et surtout sans le moindre souvenir. Il va alors tout faire pour savoir qui il est et surtout pourquoi quelqu’un voudrait le tuer…

Même si Jamie Dornan est le héros de la série, la vraie révélation c’est Danielle McDonald dans le rôle d’Helen Chambers, une policière loufoque et surtout un personnage haut en couleurs auquel on s’attache très rapidement. La scène d’introduction est dingue et donne envie de poursuivre ce roadtrip dans l’outback australien.

avis : 🙂

 

Retrouvez tous les infos sur la compétition officielle des Nymphe d’or sur le site du festival www.tvfestival.com

Quitter la version mobile