Lubie en Série

La fin de Kingdom

kingdom saison 3

Le round final pour les Kulina !

Après trois saisons soit 40 épisodes, Kingdom ferme le round sur un dernier coup bouleversant. Passé un pilote mitigé, je me suis découverte une soudaine passion pour la M.M.A pas au point de pratiquer la discipline mais au point d’embarquer dans ce monde où règne la violence à condition que les Kulina et leur troupe m’y accompagne. Je ne regrette pas l’apprentissage et je suis même émue de dire au revoir à cette série discrète à la télévision mais si puissante. Kingdom vous prend aux tripes jusqu’au dernier instant.

 

La saison 3 en bref

Objectivement, la saison 3 de Kingdom est la moins bonne des trois saisons. Même si on est content de retrouver les personnages en saison 3, l’ADN de certains d’entre eux est complètement détruit. Le plus flagrant, c’est Jay devenu père de famille du jour au lendemain. L’explication de cette paternité subite est tout aussi hasardeuse, il rencontre Amy dans un bar, la met en cloque et la jeune femme, mère de sa fille Maya devient l’amour de sa vie. En revanche, dans le final on entend plus parler d’Amy et Maya nous laissant Jay en père de famille absent pour sa petite. Mais, ce genre d’intrigue inachevée ou méandriques est le travers principal de cette saison 3. Par exemple, Alvey obtient un IRM inquiétant et décide d’abonner son combat de légende, puis, deux épisodes plus tard, il a oublié les résultats médicaux et se retrouve sur le ring. Autre exemple, Ryan qui a un cas de conscience en tabassant presque à mort un intrus dans sa maison et qui s’en remet en deux épisodes comme si il avait un trou de mémoire.

Mais, le plus frappant reste quand même l’histoire de ce Dom. Qui est ce type sérieusement ? Son but dans la vie ou tout simplement dans l’intrigue de Kingdom ? Est-il là pour divertir Lisa et Ryan quand les Kulina devaient régler leurs problèmes de famille ? J’ai eu cette impression que les storylines de Lisa et Ryan ont été délaissées car l’objectif principal, c’était d’achever la série en se concentrant sur les Kulina, père et fils parce que Christina, aussi, n’hérite pas d’une storyline intéressante. Ok, je comprends les Kulina sont le coeur de la série et on ne va pas virer les acteurs avant la fin, ce n’est pas correct mais un peu plus de travail était la moindre des choses. En plus, Dom est antipathique et on souhaite qu’il dégage, si ce n’est pas sa mort, à chaque épisode.

 

Dans l’épisode précédent, qui a tiré sur Nate Kulina ?

Il semble important de faire un point sur le passage fatidique. L’angle de la caméra choisie est très périlleux et fait planer un doute sur l’auteur du tir fatal pour Nate. Après avoir bien revu la scène et recoupé avec quelques informations, il s’agit du videur du bar qui tire sur Nate après s’être reçu quelques coups de ce dernier. Une vengeance radicale. La scène est furtive et encore une fois, l’angle de caméra déstabilisant mais la sentence est définitive. Nathaniel Kulina quitte le Kingdom…

N.B : où est Will, le copain de Nate dans l’épisode final ? Certains fans ne comprennent pas son absence. Moi, je l’avais zappé car sa présence dans la vie de Nate était tellement par bribe.

La fin de la légende Kulina

L’épisode 9 m’avait laissé sous le choc et j’avoue que j’ai espéré un instant que j’avais mal vu ou bien que Nate avait survécu à ces tirs. Voir Alvey au bar abattu, défiguré, dire à Lisa cette phrase :

Alvey : He knew that I loved him, I know he did. I know it. He knew.

Alvey : Il savait que je l’aimais. Il le savait. Je le sais. Il savait.

Fini l’espoir ! Nate Kulina s’en est allé laissant une famille inconsolable. La mort de Nate, c’est aussi un prétexte pour réunir un père et un fils qui ne se sont jamais vraiment compris. Le père est dur envers le fils incompris et imprévisible. Combien de fois, j’ai râlé sur Alvey en lui hurlant dessus “mais c’est ton fils, montre de la compassion pour Jay pour une fois”. Il a fait tellement rarement que je compte ses moments que j’affectionne sur les doigts d’une main. La relation Nate et Alvey était différente plus classique et pourtant, quand Nate révèle son homosexualité, cette complicité père-fils explose en un instant. Jay mettra des mots sur cet instant :

Jay : We’re not gonna get through this together as a family because that’s not what the fuck we are, he’s the only one who gave a shit. I wouldn’t be talking to you without him. I wouldn’t even be alive. I fucking used him to stay alive. And he asked you for one thing, for one moment he wanted you to know who he was, he wanted you to pull him in and say, ‘Relax son, I got you, son.’”

Jay : Nous ne passerons pas cette épreuve en tant que famille parce que ce n’est pas ce que nous sommes, il était le seul à s’en foutre. Je ne te parlerais même pas sans lui. Je ne serais même pas en vie. Je les utilisais bordel pour rester en vie. Et il t’a demandé une seule chose, pour une fois il voulait que tu saches qui il était, il voulait que tu le prennes et lui dises ‘Relaxe fils, je te tiens, mon fils”.

Cet instant est bourré d’émotions avec deux acteurs qui ont été splendides dans cet épisode final Jonathan Tucker qui a toujours été mon favori avec son personnage de Jay et Frank Grillo au meilleur de sa forme dans ce dernier round. J’ai eu à la fin, mon moment père-fils, malheureusement, sans Nate, mais quand Jay et Alvey se sont fait une accolade, celle-ci valait de l’or.

 

Le dernier combat

Tout commence par Jay qui intervient sur scène avant le combat des légendes opposant Alvey King Kulina à Matt Hughes aussi ancienne gloire de la M.M.A. Jay transmet un message poignant rappelant que cette discipline fait peu de place aux homosexuels :

Jay : My brother, Nate, and me were raised by wolves. I became one, but my brother did not. […] Nate was kind, he was courageous, he was brave, he was loyal, he was unrelenting, and he was an absolute savage in this cage. My brother was also gay, which I think a lot of you knew. So if you have a fucking problem with that, I think you should stand up right now and speak.”

Jay : Mon frère, Nate, et moi, avons été élevés par des loups. J’en suis devenu un, mais mon frère ne l’est pas. Nate était gentil, il était courageux, il était brave, il était loyal, et il il était déterminé, et c’était un sauvage complet dans cette cage. Mon frère était aussi gay, ce dont je pense beaucoup d’entre vous savent. Donc, si vous avez un putain de problème avec ça, je pense que vous devriez vous lever maintenant et parler.

Comment rester impassible devant ses mots déchirant d’un frère inconsolable ? Submergé par l’émotion, Jay en appelle à la minute de silence avant que le show commence. Le regard de Jay face caméra se confond avec celui de son père en loge faisant sa minute de silence laissant échapper quelques larmes de désespoir. Alvey relève la tête et part au combat.

Ce dernier combat est peut-être celui que j’ai suivi avec le plus d’attention. Oui, la M.M.A c’est sympa mais bon je préfère le drama aux combats tout de même. Je savais qu’Alvey allait gagner, je savais qu’au départ ça ne serait pas évident mais qu’il gagnerait quand même. Les encouragements de Jay ont sûrement motivés le guerrier du moins j’aime à le penser. Alvey ne pouvait pas perdre son fils et sa bataille.

Alvey gagne pour Nate, pour ses fils. C’était sa der des der, la légende prend sa retraite définitive. Ce suivi caméra sur Alvey Kulina de dos, courant, quittant l’arène sous les félicitations des fans, boitillant une fois passé la porte, la tête baissée, parcourant les couloirs pour se retrouver dans les douches à pleurer son fils et ce regard face caméra qui fait office de dernière image. Ce regard intense restera dans les mémoires.

 

© Audience Network

Ce dernier épisode de Kingdom m’a bouleversé et encore une fois Jonathan Tucker et Frank Grillo signent leur meilleure prestation. La mort de Nate était peut-être nécessaire même si le personnage manque cruellement. Pour moi, Kingdom c’est bien plus qu’une plongée sans filet dans l’univers de la M.M.A, c’est une histoire de famille, de liens sacrés entre père et fils. Je dis adieu à des personnages touchants et qui resteront à jamais gravé dans mon coeur de sériephile.

Final Round !

 

Ma note Kingdom final :
Exit mobile version