Site icon Lubie en Série

La fin de True Blood

Fini le Bon Temps !

Ce billet contient des spoilers !!!

Retour sur les saisons précédentes

True Blood a été un hit dès sa première saison et la deuxième arrivée assez rapidemment à confirmer l'engouement du public pour la série. Pourquoi ? La série parle de vampires mais ceux de True Blood sont des êtres charnels qui aiment le sexe et la violence bien loin de l'image gentilette que l'on vend aux adolescents. Et en plus dans cette histoire, les vampires ne se cachent pas grâce au Tru Blood. Puis, pour faire dans l'originalité, l'héroïne Sookie n'est pas un puit de science ou une sainte, elle est un peu nunuche et assume son côté casse-bonbon. Alan Ball et son équipe n'était sûrement pas prêt à un tel succès et la saison 3 s'est fait attendre (un an au lieu des 6 mois entre la saison 1 et 2) et désirée peut-être trop ?

D'autant plus que la promesse était aguichante : les loups-garous arrivent à Bon Temps. J'ai souvent constaté que l'arrivée de loups-garous cassait le rythme dans une série de vampires même si les deux créatures vont souvent de pair. Il n'empêche que les premières créatures présentes en ville restent les préférées du public dans ce cas-ci : les vampires.

A partir de la saison 3, True Blood n'était plus la même et les saisons qui ont précédées ont aggravé son cas. Plus une seule intrigue passionnante et bien construite et des délires de scénaristes avec de moins en moins de créativité. Pourtant, tous les ingrédients étaient là pour faire de True Blood une bonne série dans le temps. En plus, même pas besoin de se fatiguer pour l'intrigue car les livres de Charlene Harris pouvaient être une source d'inspiration. D'ailleurs, il y a toujours cette impression que les auteurs oscillaient entre être fidèle aux livres ou s'en détacher. Un des meilleurs exemples est celui de la werepanther : une intrigue qui n'a pas plu au public télé uniquement. Puis, Alan Ball, créateur de la série a quitté le navire (fin de la saison 5) et là, la catastrophe a empiré et cette saison 7 en est la triste illustration.

La saison 7 : une saison encore en trop

Il faut finir la série et 10 épisodes pour dire adieu aux personnages. Les scénaristes se sont littéralement lâchés. On dirait que tout le monde a mis son grain de sel et au final, l'intrigue de cette saison 7 est incompréhensible. Des sauts dans le passé de Bill car voir les acteurs en costumes d'époque c'est drôle. Surtout, des moments soporifiques à l'appel… Le délire avec Tara et sa mère est ennuyeux et pour aboutir à pas grand chose. La mort de Tara n'a pas été un choc même pour un début de la saison. De toute façon, plus d'intrigues intéressantes à l'horizon pour la meilleure amie de Sookie. Toutes les histoires se finissent à la va-vite comme le personnage de Violet qui monte toute une affaire de kidnapping en vue de torture au final pour rien car une simple balle la tue.

Cependant, il faut reconnaître qu'il y a une volonté de refermer un chapitre pour chaque personnage et revenir aux origines de la série. Ainsi, Hoyt retrouve son premier amour Jessica et Bill et Sookie se rappochent. Quant à Sam, il prend un nouveau départ et le Merlotte devient le Bellefleur avec Arlene aux commandes. Il y a un désir de bien faire les choses mais ça reste très mal construit et du vite-fait mal fait…


Le dernier épisode : New Blood ?

Au lieu du titre très simple "Thank you" et sûrement adressé au public, j'aurai opté pour "New Blood". Ce titre paraît plus adapté à la nouvelle vie d'Eric et Pam (et indirectement de la pauvre Sarah) et à la nouvelle vie qui s'offre aux autres personnages restés à Bon Temps.

Echange amical ? Hoyt et Jason ont tout simplement échangé de copine. Hoyt récupère sa Jessica et Jason se case avec la dernière venue et arrête ses pulsions sexuelles sur une seule personne, l'ex de Hoyt, Bridget avec qui, il fonde une famille nombreuse. Autant le couple Hoyt et Jessica paraît être une évidence autant Jason et Bridget, c'est moins le cas. Bridget est juste là au bon moment et il ne faut pas laisser ce brave Jason seul !

Les couples secondaires : Nicole et Sam agrandissent leur famille et ne vivent plus à Bon Temps. Sam a toujours été en dehors des histoires de vampires et un peu à l'écart dans la série du moins ça se ressent dans plusieurs intrigues. Arlene finit ses jours avec un vampire Keith pas idiot car côté enfants, elle a fait le tour et c'est comme si elle avait été convertie au bout de sept ans à cotoyer ces créatures toutes les nuits. Même si, Terry restera à coup sûr, l'homme avec qui elle formait un beau couple. Lafayette termine en couple avec l'ex de Jessica, James. Toujours esprit d'échange dans la famille True Blood. Puis, n'oublions pas Andy et Holly, qui même si leurs histoires d'ados étaient barbantes, forment un très joli duo et leurs enfants suivent leur voie. Au final, Andy garde un enfant de son histoire invraissemblable avec une fée…

Richesse et décadence : Eric et Pam sont devenu multi-millionaires grâce au New Blood. Le duo avait déjà la fibre business, ils continuent dans ce qu'ils savent faire de mieux. Eric a oublié bien vite sa passion pour Sookie. De toute façon, elle n'a même pas pensé à lui pour ses beaux jours. Comme si leurs chemins ne s'étaient jamais croisés. Et la décadence pour Sarah Newlin qui finit à la merci des vampires et hantée pour le reste de sa vie par Steve Newlin ! La jeune femme qui aspirait à la sainteté et plus en enfer et sur terre les grands yeux ouverts. Au final, tous les espoirs de Sarah ont été vain. Quel message en retenir ?

Paix à leur âme ! Tara voit son destin ecourté en début de saison tout comme ce pauvre Alcide qui rend l'âme au troisième épisode très facilement. Un loup-garou qui n'a cessé d'errer dans la série ne trouvant pas sa place au sein d'un monde bien plus centré sur les vampires. Il a fait office de troisième beau mâle (si on considère Bill Campton dans le lot), rien de plus. Idéal pour assurer la promotion de la série et ce rôle a au moins servi sa carrière à défaut. En parlant de Bill, ce dernier termine son chemin tué par sa bien-aimée Sookie ! La blondinette le tue d'un pieux dans son cercueil et le pleure abondamment. Pourtant, aucune émotion ne ressort de cette scène… Bill était insupportable et son charisme bien en-dessous de celui Eric Northman. A part son fameux "Sooooooookie" rien d'étincellant dans ce personnage. D'ailleurs, quel est le but de la rencontre entre Bill et Sookie ? Au final, elle ne finit pas avec lui, si elle ne l'avait pas rencontré elle aurait pu finir avec un être humain et enceinte car lui ne pouvait pas lui donner cette vie de toute façon.

En fait, ce qui pose problème c'est cette fin pour le personnage de Sookie. La jeune femme est enceinte et en relation amoureuse avec un homme inconnu et que l'on ne voit même pas face caméra ! Dans une interview à TVLine, Brian Buckner, showrunner de la série succèdant à Alan Ball, se justifie ainsi : "L'auteur Charlene Harris a reçu beaucoup d'insultes en choississant Sam (dans les livres). On trouvait que ce n'était pas pertinent avec qui était Sookie pour être enceinte. Tout ce que l'on voulait c'est que Sookie soit heureuse et vive la vie qu'elle souhaite. Introduire un inconnu dans les cinq dernières minutes de l'épisode n'aurait eu aucun sens. On a donné le rôle à un des membres de l'équipe ayant les bras les plus musclés." Alcide n'aurait-il pas fait l'affaire au final ?

Honteux !  C'est comme si les auteurs avaient appris au dernier moment l'annonce de la fin de True Blood ! Les scénaristes avaient le temps d'être créatifs et réfléchir un peu au lieu de tuer à tout-va pour se débarrasser des encombrants… Alors, c'est compréhensible aussi l'inconnu, pour éviter de caser Sookie à la va-vite. Avec un an de réflexion, on a du mal à croire à cette solution de facilité.

Mais visiblement, il semblerait que Brian Bruckner se soit trompé de série quand il rajoute cette phrase : "Tout cela avait pour but de raconter l'histoire d'une vie naturelle d'être humain". True Blood, c'est bien une série sur les vampires et autres créatures surnaturelles ? Rassurez-moi car sinon, j'ai rien compris à la série que je suis depuis sept ans…

Cette fin est décevante et le soit-disant happy ending de Sookie n'en n'est pas un ! Elle ne finit pas avec Bill, celui qui a l'origine de cette histoire, non plus avec Eric, celui qui l'a fait chaviré et détourné de Bill, ni avec Alcide, celui qui lui proposait un autre monde. Sookie avait le choix et elle prend une quatrième option qui n'évoque rien dans la mémoire du fidèle téléspectateur. Pas faute d'avoir cru à la promesse du slogan "True To The End" c'est-à-dire "Vrai jusqu'à la fin". Avec une fin pareille et une telle décadence de saison en saison, mieux vaut entérré la série rapidement.
 

Quitter la version mobile