Site icon Lubie en Série

FOR LIFE : à défaut de liberté, donner leur liberté aux autres

for life série

Se former en prison, c’est la brillante idée du héros de FOR LIFE. Aaron Wallace a été condamné à la prison à vie pour un crime qu’il n’a pas commis. Pendant son incarcération, Aaron Wallace se forme et devient avocat.  À présent, il travaille comme avocat de la défense pour d’autres détenus tout en s’efforçant d’obtenir l’annulation de sa propre condamnation. Cette fiction est inspirée de la vie Isaac Wright Jr. qui a été condamné à tort pour un crime qu’il n’a pas commis. Isaac Wright Jr. a réussi à défendre 20 détenus et a prouvé sa propre innocence. Maintenant, il est producteur exécutif de la série For Life aux côtés de 50 Cent et du créateur de la série Hank Steinberg. La série est proposée sur ABC aux Etats-Unis et elle est à découvrir sur Sérieclub en France.

 

Pourquoi regarder la série FOR LIFE ?

Dénonciation du système judiciaire américain ! Cette série sur la justice se fait un malin plaisir à dénoncer les failles du système judiciaire américain. Mais, aussi elle montre tout un volet autour de la corruption à la fois fascinant qu’inquiétant. Sans faire dans le sensationnel, la série parvient à pointer du doigt des failles monstrueuses du système de justice américain.

Un avocat pas comme les autres ! Même si les personnages de The Good Wife /The Good Fight ou Suits font très bien leur travail, ça change d’avoir un avocat qui s’est formé lui-même sur le tard et en prison. Ainsi, le personnage d’Aaron Wallace permet de voir le métier d’un point de vue inédit et surtout passionnant. Même si parfois, on peut questionner ses méthodes… Aaron Wallace est assurément animé par un désir de justice profond que ce soit pour son cas ou ceux qu’il défend devant la cour.

Le talentueux Nicholas Pinnock ! Cet acteur anglais est tout simplement excellent dans ce rôle d’Aaron Wallace. Nicholas Pinnock porte la série sur ses épaules et la qualité de cette série doit beaucoup à sa performance.

 

Nicholas Pinnock @ABC

 

Dans le genre des séries judiciaires ou legal drama en anglais, For Life apporte quelque chose de neuf et d’intéressant. En fait, ce qui est intéressant c’est de suivre la procédure de justice et comment Aaron Wallace essaie de défendre son client/co-détenu par le biais de la loi mais c’est tout aussi intéressant de voir comment il se débrouille en interne pour que justice soit faite. Aaron Wallace n’est pas un marrant, il passe par toutes sortes de sentiments très négatifs, en même temps il est en prison, donc on le voit rarement desserrer ses traits et simplement sourire. En trois épisodes vus en avant-première, je crois que je l’avais vu être détendu ou même sourire 2 fois voire 3 maximum. C’est un peu perturbant ce côté furieux en permanence. C’est le style que Nicholas Pinnock a donné à son personnage et on s’y habitue. En fait, l’acteur parvient à bien montrer cette rage de son personnage envers le système judiciaire américain qui l’accuse à tort et en même dont il se sert au titre d’avocat.

En revanche, c’est un procédural et ça se sent l’effet une affaire de l’épisode. On aime ou aime pas mais ça peut aussi devenir vite lassant. En plus, la première enquête est plutôt pas mal quant à celles de l’épisode 2 et 3 un peu moins prenantes. Mais surtout ce qui est dérangeant c’est le côté complot un peu forcé représenté par la personne de Glen Maskins (Boris McGriver). On a l’impression de revoir le complot de Prison Break qui avait mis de force Lincoln Burrows derrière les barreaux. C’est un peu le seul bémol de cette série de justice qui offre une promesse innovante dans son genre et qui est, en plus, inspiré d’une histoire vraie. Alors, For Life ne dura sûrement pas à vie mais une saison 2 est assurée.

 

Ma note :

 

For Life à voir sur Sérieclub

Quitter la version mobile