Site icon Lubie en Série

GREY’S ANATOMY : L’adieu absurde d’Alex Karev !

adieu alex karev dernier épisode grey's anatomy

« There’s really no good way to say goodbye ».
« Il n’y a pas de bonne manière de dire adieu »

 

Difficile d’écrire l’adieu parfait dans le cas où un acteur décide de quitter la série dans laquelle il a joué pendant 16 ans. C’est la tragédie qui a frappé la série Grey’s Anatomy qui doit dire adieu précipitamment à l’un des personnages de l’équipe de départ. Alex Karev faisait partie de la bande des 5 internes que les téléspectateurs ont découvert un 27 mai 2005 sur ABC et chez nous sur TF1 (quelques mois plus tard). Il fait partie de la bande de Meredith même si c’est clairement pas son meilleur ami au départ, la relation Alex et Meredith ne cessera de grandir. Ce duo qui nous rappelle les débuts de Grey’s Anatomy il y a bien longtemps. Avec le départ d’Alex, Meredith a officiellement perdu sa bande d’interne et seuls le docteur Bailey et Richard Webber font office de vétérans des débuts de la série avec elle.

 

Alex Karev départ précipité

Même si je n’étais pas totalement à jour sur cette saison 16, je me devais de voir cet épisode tant décrié outre-atlantique par des fans pour la plupart en colère. J’ai vu l’épisode 16 de la saison 16 intitulé « Leave a Light On » (« laisser la lumière allumée ») et j’ai compris la colère de certains. Mais, j’ai aussi réfléchi comment les scénaristes auraient pu faire autrement sans partir dans le tragique d’une mort affreuse comme sait le faire Grey’s Anatomy ?

En fait, le problème c’est que à ce stade de l’histoire de Grey’s Anatomy, Alex Karev, n’avait pas de raison de partir. Il est marié à Jo, il défend sa copine Meredith dans ses déboires avec la justice et c’est un chirurgien hautement qualifié. Mais, Justin Chambers, l’interprète d’Alex Karev, a souhaité quitter Grey’s Anatomy. Peut-être qu’il tournait en rond au bout de 16 ans et qu’on ne lui proposait pas d’histoires passionnantes pour son personnage. En effet, Alex Karev n’avait pas des histoires folichonnes à raconter en saison 16 et il était plutôt le supporter de sa femme Jo.

La dernière apparition de Justin Chambers dans Grey’s Anatomy était dans l’épisode 8 de la saison 16 diffusé le 14 novembre 2019 aux Etats-Unis et son épisode d’adieu est diffusé le 5 mars 2020. Pendant 7 épisodes aucune nouvelle d’Alex Karev et peu d’allusion au personnage. Or, Justin Chambers a confirmé son départ le 10 janvier 2020. En apprenant la nouvelle, les fans de Grey’s Anatomy étaient outrés d’apprendre que l’acteur avait tourné son dernier épisode et n’aurait pas d’adieu digne de ce nom.

Alors, peut-être que les scénaristes de Grey’s Anatomy ont décidé de monter cet épisode à la va-vite ou bien il était prévu mais les contraintes étaient conséquentes à savoir pas de Justin Chambers et pas de Katherine Heigl. Donc, on mise tout sur des enfants acteurs (peut-être moins chers ?:)) sans montrer Alex Karev ou Izzie Stevens. Parce que oui, qui l’eut cru ?, après 10 ans sans contact, Alex Karev revient auprès d’Izzie Stevens qu’on nous présente comme l’amour de sa vie… Quid de Jo ? C’était pour de faux son idylle avec Jo ? Heureusement, tout est expliqué dans la lettre à Jo par cette phrase qui résume la situation :

 

“When I told you I loved you, I meant it, but Izzie has our kids ».
« Quand je t’ai dit je t’aime, je le pensais, mais Izzie a nos enfants ».

 

Oui, Alex aurait été horrible de découvrir qu’il a des enfants avec Izzie et ne pas vouloir en prendre la responsabilité mais moi, j’ai l’impression qu’on m’a raconté une histoire de pacotille entre Alex et Jo. Et s’ils avaient eu des enfants avec Jo l’aurait-il abandonnée pour ceux d’Izzie. On n’en sait rien. Comme l’ont dit certains, c’est aussi un peu 16 ans de développement de personnage mis à la poubelle parce que c’est pas le genre d’Alex de faire ça : partir, ne rien dire et abandonner tout. Du moins pas le Alex que l’on m’a montré pendant 16 ans sur écran.

 

Une fin heureuse pour Alex Karev !

Mais, c’est aussi un happy ending pour Alex Karev. Il ne part pas pour n’importe qui, mais pour Izzie Stevens. J’avoue Izzie Stevens était mon personnage préféré et l’a toujours été mais Katherine Heigl et ses envies de cinéma m’ont un peu gâché mon personnage. Bref, ne ravivons pas les plaies du passé… Pour moi, Izzie et Alex, c’est un couple, certes, mais  jamais celui que je voulais pour Izzie. Pour moi, Izzie, c’est Dennis Duquette. Qu’est-ce que j’ai pu pleurer lors de l’épisode de la mort de Dennis Duquette. Revoir les images en flashback dans l’épisode d’adieu d’Alex m’ont donné des frissons. Alex Karev était pour moi le copain de substitution mais jamais vraiment le grand amour d’Izzie Stevens. Mais, en même temps dans ces circonstances, n’est-ce pas la meilleure solution pour le départ d’Alex Karev ? A la réflexion, peut-être ? Même si on est d’accord pourquoi se réveiller subitement 10 ans après c’est incohérent surtout quand on est heureux en amour.

En revanche, il y a un petit goût amer dans cet adieu à Alex Karev. La mise en scène de cet épisode d’adieu est déplorable. Une voix-off celle d’Alex Karev, une doublure pour la main qui écrit les lettres, des figurants de dos ou dans un lit pour montrer le couple Izzie/Alex et des enfants beaux, courant au ralenti avec un effet flou et mielleux afin de nous montrer le bonheur parfait d’Alex au Kansas. Puis, quelques flashbacks bien choisis pour faire appel à la nostalgie des fans de Grey’s Anatomy. C’est quoi cette mise en scène niaise digne d’un soap opera comme les Feux de l’Amour ! Ils auraient pu payer les services de Justin Chambers une dernière fois et ceux de Katherine Heigl ce qui aurait fait du bien aux fans. Mais non, Alex Karev s’en va dans un épisode sans émotions construit essentiellement sur des flashbacks.

Bien que le happy ending avec Izzie est préférable à une mort tragique ou quelques de catastrophiques à la Grey’s Anatomy, cet épisode d’adieu n’est pas très respectueux envers les fans.  Ces individus dont je fais partie, qui ont suivi pendant 16 ans ce personnage avec passion et affection. Il méritait un épisode d’adieu épique et pas une suggestion d’un bonheur subitement atteint du jour au lendemain.

Merci Alex Karev, adieu !

 

 

Quitter la version mobile