Lubie en Série

La série His Dark Materials : A la Croisée des Mondes !

Tous recherchent le remplaçant de Game of Thrones. Cette série similaire, dans un univers plutôt héroïque fantaisie, qui sera capable de passionner les foules. C’est peut-être l’ambition de la BBC et HBO en se lançant dans l’adaptation de His Dark Materials : A la Croisée des Mondes ? Un pari risqué quand on sait que le film intitulé À la croisée des mondes: La boussole d’or sorti en 2007 a été un flop au cinéma. Mais, peut-être que la réflexion d’un certain George R.R Martin a été entendue ? En effet, l’auteur de Game of Thrones avait justifié son choix de faire Game of Thrones une série et non un film en citant la catastrophe de l’adaptation de His Dark Materials en film. Monsieur Game of Thrones avait vu juste avec son roman et peut-être qu’il fallait faire de même avec la triologie  de Philip Pullman… C’est enfin le cas, His Dark Materials : A la Croisée des Mondes devient une série à découvrir sur OCS !

 

His Dark Materials : recette de la bonne série d’héroïque fantaisie ?

Cependant, une fois le format choisi, il faut quand même quelques ingrédients supplémentaires pour réaliser une adaptation digne de ce nom. Celle qui puisse à la fois séduire les fans de la triologie littéraire et qui puisse aussi embarquer des novices dans cette incroyable aventure. Tout d’abord, il faut choisir un scénariste talentueux comme Jack Thorne. C’est le scénariste qui monte en Angleterre, il est à l’origine de la trilogie National Treasure, Kiri et The Accident mais il a aussi accompagné Shane Meadows dans l’écriture de The Virtues. Jack Thorne s’attaque à un monstre de l’héroïque fantaisie avec His Dark Materials : A la Croisée des Mondes et tout seul sur 8 épisodes de presque une heure. Une fois le scénariste en chef trouvé, il faut se débrouiller pour que un large public soit séduit par cet univers parallèle et d’après un des réalisateurs de la série Otto Bathurst, cela nécessitait quelques ajustements. Il explique que certains éléments du livre et du film ont été modifiés pour donner à la série un aspect plus moderne. Puis, il faut un bon casting avec des têtes familières comme James McAvoy, Lin-Manuel Miranda, et Ruth Wilson (The Affair). Enfin, il faut des moyens pour mettre sur pied ce genre de série avec de beaux effets spéciaux afin de créer un univers crédible pour le téléspectateur. La BBC n’a pas communiqué le budget exact de la série mais elle a assuré que c’était sa série la plus chère. Heureusement, pour le diffuseur anglais, les coûts sont partagés avec son homologue américain, HBO.

De quoi ça parle His Dark Materials : A la Croisée des Mondes ? Dans un monde fantastique où toutes sortes de créatures côtoient les humains, suivez Lyra qui est à la recherche d’un ami kidnappé, ce qui l’amène à découvrir un sinistre complot impliquant des enfants volés. Finalement, cela devient une quête pour comprendre un phénomène mystérieux appelé DUST, et Lyra se révèle être tout sauf ordinaire. Il faut le voir pour le croire ! En effet, je vous invite à regarder la série sur OCS pour mieux comprendre ce synopsis un peu étrange…

J’ai vu quatre épisodes de His Dark Materials : A la Croisée des Mondes et je dois dire que j’étais agréablement surprise par cette série. Pensant à tort au début, que c’était un conte pour enfant, je me suis laissée embarquer assez vite dans cette aventure fantastique. Je suis quasi certaine que l’écriture de Jack Thorne y est pour beaucoup. Étant novice dans le monde de Philip Pullman, je n’avais ni lu ni vu le film et pourtant, j’ai tout compris. Sans partir dans l’explication à outrance, les bons dialogues arrivent au bons moments pour rendre intelligible ce monde parallèle. Puis, comment ne pas être bluffé par Dafne Keen, la jeune interprète de Lyra Balacqua ? Cette toute jeune actrice plein de vie a une justesse dans son jeu qui donne envie de la suivre dans ces péripéties. Le récit est fluide et l’évolution de l’histoire se fait naturellement. Tout ça dans un décor somptueux avec des effets spéciaux remarquables. Pour info, une saison 2 est déjà en préparation.

Ma note :

 

Petit lexique His Dark Materials

Afin de mieux comprendre, le monde de His Dark Materials : A la Croisée des Mondes, je vous propose un petit lexique qui répertorie quelques éléments clefs à bien connaître pour suivre l’histoire mais rassurez-vous la série vous explique tout de façon assez claire mais sait-on jamais un petit mémo est toujours utile 😉

Le monde parallèle : C’est un monde très similaire au nôtre, mais aussi très différent. Bien que le paysage géographique de base reste le même, il existe plusieurs modifications à apporter aux noms de pays et aux divisions régionales. Par exemple, le Texas est son propre pays et Lyra est originaire de Brytain et non de la Grande-Bretagne. Ce monde est un monde magique où il existe des sorcières, des ours polaires qui parlent et autres créatures en tous genres.

Le Magistère : C’est l’autorité toute puissante de la Sainte Église dans ce monde à ne pas outrepasser.

Panserbjørne : Ours polaires avec armure qui peuvent parler.

Gyptians : Un peuple nomade qui vit et voyage sur des bateaux. Les Gyptians sont une communauté très unie qui valorise la famille avant tout.En dépit de leur nature généralement noble, les Gyptians sont généralement traités comme des parias par la société.

Dæmon: manifestation physique de l’âme humaine qui prend la forme d’un animal avec le don de la parole humaine. Puisqu’un humain et son daemon sont deux parties d’un être, il est extrêmement pénible pour eux d’être trop éloignés l’un de l’autre et la mort de l’un des deux entraîne la mort de l’autre.

Dust : Une particule mystérieuse exclusivement attirée par les adultes et invisible à l’œil humain.

Alethiometer : Un objet fait de symboles rare qui peut donner des réponses justes aux questions de l’utilisateur.

Gobblers : Le nom que les enfants ont donné à quiconque est responsable de l’enlèvement des enfants de l’autre côté de Brytain.

source : traduit de l’article TV Guide

Exit mobile version