You are currently viewing Homecoming : La première série de Julia Roberts !

Homecoming : La première série de Julia Roberts !

Julia Roberts, rôle principal dans une série ce n’est pas tous les jours ! Pourtant, Amazon Prime Video l’a fait avec la série Homecoming. L’actrice joue le rôle de Heidi Bergman, une assistante sociale au Centre de Soutien et de Transition Homecoming, un Groupe d’Etude pour l’Insertion Sociale (GEIST) venant en aide aux soldats vétérans pour les réintégrer à la société civile. Walter Cruz (Stephan James) est l’un de ces soldats, impatient de retrouver une vie normale. Sous la direction d’Heidi, Colin Belfast (Bobby Cannavale) est un homme d’affaires ambitieux dont les exigences maniaques laissent entrevoir des motifs douteux.  Quatre ans plus tard, Heidi a commencé une nouvelle vie, vivant avec sa mère (Sissy Spacek) et travaille comme serveuse dans une petite ville, lorsqu’un agent du Département de la Défense (Shea Whigham) la retrouve afin de l’interroger sur les motifs de son départ du centre Homecoming. Heidi commence à réaliser qu’il y avait quelque chose d’obscur dans ce centre…

Julia Roberts a-t-elle choisi la bonne série pour ses débuts en série ? Dans Homecoming, l’actrice détient non seulement le rôle principal mais elle est également productrice exécutrice de la série. Grâce à Amazon Prime Video, j’ai pu voir l’ensemble des épisodes de Homecoming en avant-première et je vais essayer de vous donner envie de regarder la série.

 

Pourquoi regarder Homecoming ?

Du podcast à la série

Homecoming, est à l’origine un podcast à succès créé par Eli Horowitz et Micah Bloomberg. C’est également la première qu’un podcast est transformée en série. Les créateurs ont demandé à Sam Esmail, monsieur Mr.Robot de réaliser leur série et également de participer à l’écriture avec les scénaristes Cami Delavigne et Eric Simonson. Julia Roberts est une fan de ce podcast et elle aurait demandé à rejoindre le projet de série pour jouer le rôle d’Heidi.

Casting remarquable

Quand une série annonce Julia Roberts dans le rôle principale, forcément on est intrigué et on a envie de voir la série rien que pour savoir pourquoi elle a choisi cette série et pas une autre pour ses débuts sur petit écran. Dans le rôle d’Heidi Bergman, Julia Roberts assure le job et son personnage énigmatique interroge. Mais, elle n’est pas la seule à assurer dans son rôle. Stephan James qui joue Walter Cruz forme un bon duo avec son assistante sociale Heidi. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne bien. Il y a aussi Jeremy Allen White (Shameless) qui est bon dans son rôle mais celle qui marque les esprits autant que Julia Roberts et Stephan James, c’est Marianne Jean-Baptiste dans le rôle de Gloria, la mère de Walter. L’actrice parvient à nous transmettre son inquiétude pour son fils et son incompréhension face à ce centre pas comme les autres…

Une réalisation soignée

Une des forces de Homecoming, c’est Sam Esmail. Le réalisateur connu pour Mr.Robot où il y avait montré son style réitère avec Homecoming en essayant d’autres choses même si on sait qu’on est dans son univers. Par exemple, il joue avec la taille de notre écran. En effet, l’atmosphère et la manière dont c’est filmé rappelle Mr.Robot. La réalisation y est pour beaucoup dans Homecoming car elle crée cet effet cocon que donne l’impression de la vie dans le centre et en même temps, cela transmet l’angoisse que quelque chose ne tourne pas rond en ce lieu. L’image est belle et soignée merci Sam Esmail.

Thriller conspirationniste

Au départ Homecoming semble être une histoire basique d’une sorte de centre de remise en forme pour des soldats qui reviennent de la guerre. L’objectif est de les aider à rejoindre la vie civile sans traumatisme. Une cause louable ! Mais quand quatre ans plus tard une enquête est menée pour savoir ce qu’il s’est réellement passé dans ce centre alors là, vous vous dites qu’il y a un souci. Votre objectif comprendre avec l’agent Thomas Carrasco ce qui s’est passé et pourquoi Heidi a quitté son poste. En fait, il semblerait que les intentions du gouvernement avec le centre Homecoming ne soient pas du tout bienveillantes… Une véritable conspiration nous est dévoilée au fur et à mesure des épisodes.

 

Ce qui est perturbant dans Homecoming

Rythme déroutant

C’est un format de 30 min et pourtant, certains épisodes ont l’impression de durer une éternité. C’est un rythme volontaire mais ça peut en dérouter certains qui n’auront peut-être pas la patience d’attendre que l’histoire avance.

Série kafkaïenne

Comme dans Mr.Robot, on frôle l’absurde avec Homecoming. L’histoire qui nous est raconté n’est pas évidente à suivre. Il est possible que certains d’entre vous n’arrivent pas à rentrer dans cette histoire. C’est oppressant, volontairement insensé et la fin est quasi incompréhensible. Pour ceux qui ont lu Kafka, j’ai trouvé des similitudes dans le traitement narratif.

homecoming julia roberts amazon prime video

Homecoming propose plus qu’une histoire sur des militaires en souffrance, la série nous parle d’une conspiration menée par le gouvernement sur des militaires. Julia Roberts a choisi une série de genre pour ses débuts dans la série. On n’en attendait pas moins pour cette actrice de renom qui avait besoin d’un projet solide pour oser le grand saut entre le cinéma et le petit écran. Personnellement, je n’ai pas réussi à rentrer dans la série. J’ai regardé les 10 épisodes sans arriver à me sentir concernée et surtout, j’en suis ressortie avec beaucoup trop d’interrogations sur ce que je venais de voir. Homecoming est clairement pas une série pour tous mais pour une niche. Bien différente d’un Jack Ryan pensé pour le grand nombre, Homecoming séduira assurément un public fan de thriller psychologique et d’ambiance à la Kafka. C’est aussi le jeu pour Amazon Prime Video de proposer toutes sortes de série pour différents publics. Ce qui est certains, Homecoming fait partie des séries où il faut adhérer au concept et à l’univers donc c’est à double tranchant, on adore ou on zappe !

 
 
 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire