Site icon Lubie en Série

How cool is it to be on a Syfy show ? The Dark Matter cast answers…

Dark matter syfy

??

Some of you come from the U.S, The U.K and all over the world to visit my blog but most of you do not speak French. Even if I can only to recommand to you to learn French, my beautiful language, I can see that google translate helps you to understand my content.  From my experience of Dark Matter : After Dark, I came back with amazing interviews of the cast. To each one of them, I asked the same question (in english) : How cool is it to work on a syfy show ?

Check out their super cool answers ! (nevermind of the french translation below the audio)

??

Lors de mon expérience After Dark, j’ai réussi à décrocher des interviews avec la plupart des acteurs. Comme je me retrouvais sur un décor de vaisseau spatial en plein milieu du Raza, je devais leur poser une question cruciale : En quoi c’est cool de jouer dans une série de science-fiction ?

Je vous laisse découvrir la version orignale de leurs réponses et vous trouverez la traduction française plus bas dans l’article.

 

 

Traduction en français !

Alex Mallari Jr. = Ryo /Quatre

Alex Mallari Jr : « Honnêtement, c’est le meilleur genre dans lequel vous pouvez vous trouver en tant qu’acteur. L’univers est si vaste et votre imagination peut se laisser aller. La meilleure règle dans la science-fiction, c’est que vous ne pouvez jamais vraiment mourir ».

 

Anthnoy Lemke = Trois

Anthony Lemke : « J’adore jouer dans une série de science-fiction principalement parce que vous pouvez tout faire. Bien sûr, c’est les scénaristes qui emmène votre personnage dans cet univers comme dans ce fameux épisode 4. Si je jouais dans une série policière, vous pouvez oublier ce genre d’intrigue où cela vire à la comédie dès les premières quinze minutes. J’aime le fait que la science-fiction peut s’engager sur des questions sociales qui sont plus dures à aborder une série sur la vie réelle parce que vous ne parlez pas à travers une analogie. Je parle d’un robot donc je peux dire ce que je veux mais si je parlais de race et qu’elle était musulmane en tant qu’homme blanc, alors, cela deviendrait très compliqué et on ne pourrait parler de la théorie derrière. On ne pourrait en parler honnêtement. Alors, vous me verriez plus négativement si l’Androïd avait une race particulière. Pourquoi ne peut-il pas passer à autre chose ? Quel homme de Cro-Magnon ! Mais, la vérité nous sommes tous une grande et heureuse famille et c’est intéressant d’explorer pourquoi, c’est le cas et surmonter ça et passer ce point d’une certaine manière de ne pas avoir mon esprit attaché à un type de situation réelle. C’est ce que j’aime en science-fiction ».

 

Jodelle Ferland = Cinq

Jodelle Ferland : « C’est incroyable ! C’est totalement mon job de rêve. Je n’arrive toujours pas à y croire quand je retourne sur le plateau. Je suis juste si contente d’être dans cette série. Si quelqu’un m’avait demandé, il y a trois ans avant de commencer ‘quel serait ton rôle idéal’ ? j’aurais répondu ‘être dans une série de science-fiction’. Maintenant, j’y suis. C’est génial et j’adore. Je suis fan de science-fiction moi-même. Je suis une geek moi-même. Venir travailler sur un vaisseau tous les jours, c’est à vrai dire un rêve devenu réalité ».

 

Natalie Brown = Sarah

Natalie Brown : « C’est si cool. Les possibilités sont infinies. J’ai déjà de la science-fiction auparavant mais plus du surnaturel. Je crois bien que c’est ma première série de science-fiction sur un vaisseau. J’ai grandi en regardant Star Wars et me déguisant en princesse Léïa et en regardant Wonder Woman. J’espère qu’en tant qu’androïd que je vais avoir des super capacités, des supers pouvoirs dans l’espace, ce qui serait la combinaison de tous mes rêves de petite fille ».

 

Roger Cross = Six

Roger Cross : « Il y a tellement de choses à faire, les possibilités sont si vastes, si incroyables et si fun. C’est un moyen de montrer le meilleur de nous tout comme le pire. C’est juste fun, vous pouvez faire ce que vous voulez. Vous explorez la galaxie et vous avez envie de voir ce qu’il y a là-bas. Si c’était si simple, on irez y faire un voyage et rencontrez des personnes folles. C’est si cool. L’avantage de jouer dans son monde, c’est qu’on a la chance de jouer et réaliser ».

 

Brendan Murray = Victor

Brendan Murray : « Oh mon Dieu ! c’est si cool. Je n’ai pas eu encore beaucoup d’action pour le moment quoique dans l’épisode 10, vous me voyez briser le cou de quelqu’un sans effort. J’espère qu’il y aura plus d’action dans le futur. Mais, sans l’action, j’ai toujours la possibilité de fouler le sol d’un vaisseau spatial et on a des effets spéciaux dans nos yeux et autres trucs funs. Cela anime l’enfant qui demeure en moi. C’est vraiment beaucoup de fun et de voir le produit abouti, c’est plaisant. C’est vraiment cool parce que j’ai grandi avec ce genre d’univers ».

la saison 3 de Dark Matter sur Syfy France !

 

 

 

 

Quitter la version mobile