Lubie en Série

In America saison 3 : Michel et David pour toujours 

La saison 3 est belle et bien La dernière pour In America. Alors il est temps de dire adieu à Michel Mousset et David Cap un duo aussi improbable qu’attachant mais surtout mémorable.

Vers le Chemin de La rédemption ?

“C’est jamais trop tard pour être ce que l’on est vraiment, David” dit Aïssa à David son compagnon d’infortune.

Cette belle phrase prononçait lors du dernier épisode de la série par le personnage d’Aïssa qui incarne l’espoir et la réussite est un beau message que la série essaie de nous faire passer. Même si Michel et David n’y parviennent pas au final. Ils ont le mérite d’avoir tenté. Ils ont essayé une forme de rédemption… Du moins David Cap a tenté car Michel, cancer ou pas, il reste fidèle à lui-même qu’il pleuve ou il vente et même pommé au plein milieu de l’Atlantique. D’ailleurs, Aïssa qui observe les délires de Michel se tourne vers David pour lui demander si l’individu est “toujours comme ça”, avec une mine blasée et désolée, David répond : “toujours”.

L’épisode 1 qui débute dans un no men’s land donne le ton de la saison 3. Michel et David vont tenter la rédemption et le retour à une vie sur le droit chemin. Plusieurs épisodes contiennent des scènes prophétiques dont une où David obtient une seconde chance au bureau des réclamations du Ciel ?! Oui, ne l’oublions nous sommes dans In America, une série qui ne se prend jamais au sérieux où l’on rigole de tout, même du jugement dernier.

David, lui, prend les choses plus sérieusement que Michel toujours dans l’extravagance (mais on l’aime comme ça aussi :)). David devient plus sombre peut-être plus éteint. Il râle moins surtout. Mais, on se dit que ça n’est pas bon signe car ce n’est pas le personnage que l’on connaît de la série. Même s’il a accepté à la plus grande surprise de tous, d’aller s’enterrer à la campagne avec Chloé, David c’est un sanguin, un râleur jamais content. Cet état second cache quelque chose et on le voit à la fin, David ne parvient pas être heureux même avec tout ce qu’il faut. Vincent Primault m’a confié que son personnage n’était jamais satisfait et recommencer les mêmes bêtises.

In America en adéquation avec son temps

En dehors d’une pseudo rédemption de notre duo, une autre thématique occupe une grande partie de cette saison 3 : l’immigration. En effet, nos globetrotteurs passés par les Etats-Unis et le Brésil, ils se retrouvent embarquer dans de nouvelles aventures au beau milieu de l’océan Atlantique où ils sont sauvés par des migrants sur un bateau de fortune et c’est là qu’ils vont rencontrer Aïssa et se lier d’amitié avec la jeune femme.

Toujours sous le ton de l’humour, Vincent Primault, auteur de la série dénonce le problème migratoire et les conditions de vie inhumaine des migrants. Même si Michel et David sont des migrants rigolos, il y a une volonté de montrer une réalité qui elle est bien moins drôle. Non, l’objectif n’est pas de nous faire pleurer dans les chaumières mais mettre en lumière un problème de société et de montrer que le statut de “migrant” tient à peu de chose.D’ailleurs, nos comparses en font l’amer expérience. Parce que vous imaginez bien que David et Michel se sont mis dans une situation abracadabrantesque, déclarer mort aux yeux de l’état français, prouver qu’ils sont en vie ne va pas être une mince affaire et en plus, c’est toujours plus compliqué avec les deux jojos.

La saison 3 est la der des der et ça se ressent dans le ton et dans le scénario moins soigné que les deux précédentes. La saison 2 reste la meilleure des trois. Cette saison 3 est plus en dessous moins dynamique, moins drôle comme si Michel et David avaient perdu leur âme. Quand on voit la fin, on comprend mieux mais c’est pas une raison pour ne pas garder le niveau.

D’ailleurs, en parlant de la fin, vous allez vivre une expérience étrange. Une fois le dernier épisode fini, vous allez vous dire est-ce que j’ai bien compris la fin ? J’ai moi-même demandé confirmation auprès du créateur Vincent Primault afin d’en être bien certaine. Et, j’ai bien compris malheureusement pour moi. Mais ce qui est assez fort, c’est qu’une fois que vous avez passé la superbe musique de fin et que le générique apparaît : un doute s’installe. Puis, vous rembobinez dans votre esprit les 10 épisodes vus et alors, vous percutez…

In America, c’est un bon délire entre deux potes interprétés par deux comédiens talentueux Hédi Tillette de Clermont Tonerre et Vincent Primault. En plus, ce dernier n’est pas seulement acteur il signe l’écriture et même la réalisation de sa propre série, une belle performance ! Même si le titre est anglais, In America est une bonne comédie française où on rigole bien car les dialogues sont justes bons !

Michel et David forever in America ou ailleurs !

Sur le tournage d’In America saison 3 !

La scène vue dans les vestiaires correspond à l’épisode 8 avec Chloé et Michel dans le vestiaire.

>>> Lire l’article !

Exit mobile version