You are currently viewing Interview Alan Cumming, un acteur qui a de l’INSTINCT !

Interview Alan Cumming, un acteur qui a de l’INSTINCT !

INSTINCT est la première série de network (équivalent de nos chaînes hertziennes) a avoir en rôle principal un personnage ouvertement gay. C’est une petite révolution aux Etats-Unis et une véritable première ! Chez nous, c’est M6 qui ose et propose la série Instinct sur son antenne. Même si Instinct change un peu la formule magique du procédural policier avec un héros gay, cela reste une série d’enquêtes policières avec un duo Lizzie Needham (Bojana Novakovic) et Dylan Reinhart. Cette série est inspirée du livre de James Patterson. Le héros Dylan Reinhart est homosexuel, professeur d’université, roule en moto et remet à sa place les individus peu fréquentables. Dans le rôle de Dylan Reinhart, c’est l’acteur Alan Cumming qui a été choisi. Loin de son personnage emblématique de The Good Wife, Eli Gold, l’acteur prend un malin plaisir à jouer les justicier. Rencontré lors du 59ème festival de télévision de Monte-Carlo, Alan Cumming a répondu à mes questions autour d’une table ronde intimiste.

 

Tout savoir sur la série Instinct d’Alan Cumming

Instinct est la première série avec un personnage principal ouvertement gay sur une network américaine, ne pensez-vous pas qu’il était temps que ça arrive ? Pourquoi c’est le bon moment ? Selon vous, qu’est-ce qui bloquait les networks ?

Alan Cumming : « Je pense qu’il était temps. Je pense que c’est génial que ce soit arrivé. Mais, j’ai le sentiment que nous devrions être soulagé pour les petits bouts et pour la représentation. Je ne pense pas que nous devons applaudir l’égalité. Si vous êtes quelqu’un qui l’obtient vous devriez être soulagé mais pas reconnaissant. C’est intéressant qu’à de l’ère Trump qui est très oppressive et négative, où les gens sont encouragés à ne pas faire confiance aux gens qui ne sont pas comme eux que ce soit par leur sexualité, leur couleur, l’idée qu’il est des choses progressives comme celle-ci qui arrive, c’est bien mais aussi peut-être une coïncidence. La principale raison pour laquelle ce n’est pas arrivé depuis tout ce temps, d’avoir un personnage principal gay, c’est parce que les séries de network, ces procédurals sont des recettes qui marchent depuis des années alors pourquoi les changer ? L’auteur du livre, James Patterson, est un auteur à succès, il a un contrat avec CBS. J’étais avec CBS pour The Good Wife et Michael Raunch, le scénariste a un deal avec CBS. Il y avait en quelque sorte une bonne proposition de business mais qui se trouve être aussi une proposition risquée pour eux. Je crois que c’est bien que cela soit arrivé à ce moment-là mais je ne pense pas que ce soit calculé car, à vrai dire, ça a commencé avant Trump. Les plans ont commencé avant Trump ».

instinct avis série alan cumming interview m6Dans Instinct, votre personnage  a de quelques scènes d’action ce qui était moins le cas quand vous jouiez Eli Gold dans The Good Wife, un rôle plus bavard que cascadeur. Alors, préférez-vous être davantage dans l’action ?

Alan Cumming : « Je pense que je le serai. C’est un changement sympa. J’aime bien faire des cascades, c’est assez fun. On me demande plus trop que je botte les fesses des autres autant qu’avant. C’est très bien. Puis, aussi l’idée qu’il y a un personnage gay à moto qui botte les fesses d’individus et les arrête, c’est génial pour casser les stéréotypes. Mais, la seule que je n’aime pas c’est avoir un pistolet. Je pense que l’Amérique a tellement besoin d’une réforme sur les armes à feu et cette idée de d’avoir des armes si facilement. Moi, avec un pistolet à la télé, je n’aimais pas ça. Mais, c’est un série policière donc vous êtes obligé d’avoir un pistolet, j’imagine. Donc dans la première saison, la seule fois où je tire avec une arme c’est pour tirer sur un verre de thé glacé empoisonné de la main de Whoopi Goldberg, pas de problème. Mais, dans la saison 2, j’ai décidé que je n’aurais pas de pistolet du tout. Je n’ai pas demandé. Quand ils sont venus avec un pistolet pour une scène, je leur ai dit je ne vais pas avoir mon pistolet aujourd’hui. Ils ont rien dit et j’ai décidé de ne plus avoir de pistolet. C’était important pour moi. Je n’ai pas besoin d’avoir un pistolet ».

Vous avez le titre de producteur exécutif de la série, qu’est-ce que ce rôle signifie pour vous ? Qu’avez-vous apporté à Instinct avec ce rôle ?

Alan Cumming : « Si vous impliquez dès le début comme ce fut mon cas. CBS est venu me voir avec le livre et ils ont voulu que je rencontre le réalisateur. Si vous impliquez aussi tôt vous devenez un producteur exécutif parce que vous êtes impliqué dans la gestation du projet. Ce qui est bien, c’est que vous êtes impliqué dans toutes les décisions dans une certaine mesure. S’il y a des choses qui se déroulent sur le plateau qui ne me plaisent pas, je peux le dire et ça changera. C’est très important pour moi que les gens passent un bon moment, que tout le monde soit gentils entre eux, que nous aillons plusieurs options comme le traiteur par exemple :). Je veux juste créer une bonne expérience pour l’équipe et les acteurs parce que nous travaillons pendant de longues heures. J’essaie de faire de mon mieux pour qu’ils se sentent utiles et appréciés. C’est principalement ce que je fais de mon rôle de producteur exécutif. Je ne veux pas d’énergie négative. Par exemple, vous pouvez choisir la directeur de casting des réalisateurs, vous pouvez dire votre mot sur le directeur de la photographie. oui, j’ai vu plusieurs filles (pour le rôle de Lizzie), j’ai vu sa vidéo. Bien sûr, j’ai mon avis à donner. Si je n’aime vraiment pas quelqu’un je peux le dire. Ce n’est pas que ma décision, il y a quelques autres producteurs exécutif ».

Est-ce que vous ne pensez pas que CBS voulait faire une série avec vous parce qu’ils savent que votre personnage dans The Good Wife était apprécié ?

Alan Cumming : « Ce qui est appréciable avec CBS, c’est que beaucoup de gens restent dans la famille et ils vont dans d’autres séries. Ils sont très loyaux. Puis, je pense que ça fait sens. C’est comme le vieux système des studios d’Hollywood. Vous êtes connectés au nom des network et les gens de cette network sont là ‘oh, on l’aime bien, on l’a déjà vu’. Je n’ai jamais expérimenté cela auparavant et c’est sympa parce qu’ils sont investis en vous en tant que ‘star' ».

 

Alan Cumming et l’affaire The Good Fight

Quand nous avons rencontrés Michelle et Robert King au 58ème festival de télévision de Monte-Carlo, ils nous ont dit que la personne de The Good Wife qu’ils aimeraient avoir en guest star dans The Good Fight, c’est vous ! Mais, vous avez déclaré à la presse que vous êtes prêt à revenir si on vous paie correctement. Pouvez-vous nous expliquer l’affaire ?

Alan Cumming : « Ils ne veulent pas me payer, c’est tout. Vous devez vous valoriser. La même chose est arrivée à Julianna (Margulies). Je comprends qu’ils veulent que je revienne. J’adore les King. Il n’y a pas de querelles avec eux. C’est juste une histoire de business. Vous devez payer pour les choses. C’est probablement une affaire de business, les gens veulent ci, ça. Non. J’ai des valeurs. Je connais ma valeur. Puis, je ne veux pas aller au travail aigri […] S’il me paie je reviens volontiers. Il devrait y avoir une pétition ‘payer Eli’ 🙂 ».

 

Lubiie

Plus de 16 ans d'expertise dans le domaine des séries, blogueuse passionnée, professionnelle de l'audiovisuel, reporter de festival, jury de festival et intervieweuse aux multiples questions en séries. Tout mon monde tourne autour de l'actualité des séries.

Laisser un commentaire