Lubie en Série

[INTERVIEW] Pourquoi il n’y aucun DOUTE que Ben Barnes est un GOLD DIGGER ?

ben barnes le doute gold digger

Est-ce que un homme jeune avec une femme mûre est-il forcement un profiteur attiré par l’argent ? C’est la question que pose la mini-série Le Doute sur France 2 et intitulée ‘Gold Digger’ en anglais ce qui veut dire “chercheur d’or” littéralement. Dans le rôle de Benjamin, ce jeune homme intéressé, c’est Ben Barnes et il tente de séduire le personnage de Julia Ormond. Lors du 59ème Festival de Télévision de Monte-Carlo, j’ai eu la chance de partager une table ronde avec Ben Barnes qui m’a parlé de la complexité de son personnage de Benjamin dans Le Doute.

 

Faut-il choisir le camp de Ben Barnes ?

Dans les deux premiers épisodes, le téléspectateur sait peu de choses sur Benjamin. Alors devons-nous suivre le jugement des enfants de Julia et estimer que c’est une personne intéressée uniquement attirée par l”argent ? Mais n’est-ce pas le but de la série de nous interroger et nous impliquer au point de choisir un côté plus que l’autre ?

Ben Barnes : “C’est une question très pertinente, parce que c’est exactement ce que je pense, c’est le plus intéressant dans cette série. Elle devient moins centrée sur les personnages mais de plus en plus sur la manière dont on juge les gens. La manière dont on se juge, la manière dont on juge les couples, la manière dont on se juge par rapport à comment nos familles nous jugent. Et je pense que la série va de plus en plus dans ce sens au fur et à mesure. Je crois que les gens regardent la série de la même manière, certains de la même manière que Julia, certains de la même manière que Leo, certains de la même manière que Ted et certains de la même manière qu’un autre personnage. Il n’y en a pas tant que ça. Mais, vous ne voyez pas la série du point de vue de Benjamin jusqu’à que vous soyez proche de la fin. Et la structure de la série était un peu plus clairement définie au départ, là vous l’auriez su. Il y avait l’épisode de Patrick, l’épisode de Léo. Et il y aurait eu le final avec Benjamin et ça a été retiré. Mais dans la version actuelle, ils ont enlevé quelques panneaux de signalisation. Alors maintenant, c’est à vous de décider dans quelle histoire vous vous trouvez à un moment donné. Quand vous rencontrez Benjamin au restaurant, quand il vous est présenté, vous savez, vous avez l’impression que vous êtes dans le monde de Patrick. Vous voyez Benjamin, comme Patrick voit Benjamin, en quelque sorte. Mais il n’y a aucun signe pour vous le dire. Vous avez juste à le ressentir en quelque sorte. Et puis, vous savez, vous commencez à sympathiser avec différents personnages et vous commencez à avoir confiance en ces différents personnages et à leur faire confiance. Et puis ils se comportent d’une manière que vous ne comprenez pas. Et donc vous commencez à prendre du recul par rapport à ce personnage. Et je pense qu’à la fin, en fait, l’histoire devient celle de la personne qui regarde. C’est le moment de se regarder dans la glace et de vous demander : jugez-vous toujours cette histoire ? Pourquoi je t’ai tout dit ? Pourquoi tu me juges ? Que penseriez-vous? Je suis après l’argent ? Parce que ça s’appelle s’appelle “Gold digger“*. Pourquoi ?  Quelle est la raison ? Je pense que nous voulons tous désespérément des réponses à tout. Nous voulons aller au bout des choses. Nous voulons en avoir pour son argent. Et c’est vraiment juste devenu une histoire sur le jugement pour moi. Et j’ai pensé que c’était vraiment intéressant. Et en tant qu’acteur, le défi c’est de devoir jouer ce personnage avec précision, chaque moment doit être précis, mais il doit également être lisible dans les deux sens tout du long, ce qui était vraiment lourd à porter parce que si ça ne marche pas, la série ne fonctionne pas du tout”. 

*Gold Digger : c’est le titre de la série en anglais et ça veut dire “chercheur d’or” mais ici dans le sens intéressé par l’argent de quelqu’un d’autre.

 

Ben Barnes de The Punisher à Le Doute

Avant Le Doute, vous étiez dans le monde des comics avec The Punisher. Le Doute est une série thriller avec un peu de romance. Aviez-vous besoin de revenir dans une série plus réaliste, plus terre à terre ?

Ben Barnes : “Je suis l’une de ces personnes qui veulent toujours une dose de tout ce que je n’ai pas eu, je pense, comme la plupart d’entre nous. Après avoir mangé un gros repas salé, nous voulons quelque chose de sucré. C’est un peu comme ça que je travaille. Et c’est tellement important, je pense, d’équilibrer nos vies. Et, vous savez, si je n’ai rien fait en humour depuis longtemps, je commence en quelque sorte à avoir envie de ça ou je commence à agir de manière très idiote à la maison. Si je fais quelque chose sans musique alors je veux que la musique soit présente parce que je veux juste être entouré de cette chose. Mais en fait, après la seconde saison de The Punisher, je n’avais que quelques jours avant de me lancer dans Le Doute. Néanmoins, il y avait beaucoup de similitudes en termes d’intimité, de connexion. Je craque en quelque sorte pour ma thérapeute dans la deuxième saison de The Punisher et d’une manière assez réelle pour un monde de comics. Je pense que cette relation est assez crue. Et c’est aussi mal vu, vous savez, parce que c’est une relation médecin-patient, mais ils n’en ont tout simplement pas d’autre personne en face parce que c’est un secret qu’ils n’ont pas d’autres personnes qui jugent, donc ils ne ressentent pas le jugement. Je pense que cette histoire est la même, évidemment, la famille la juge. Et donc peut-être qu’ils se sentent très jugés et qu’ils se sentent surveillés. Au final, ce n’était pas à un million de kilomètres, mais c’était très intéressant, comme pour moi qui joue pour la première fois un britannique en 10 ans. Oui. Oui. Je n’ai joué que des américains et d’autres accents depuis 10 ans. C’est un personnage qui est en quelque sorte étrangement le personnage le plus proche de moi que j’ai joué depuis longtemps. J’ai eu l’impression que je me sentais un peu nu avec ce rôle. Je me suis dit à c’est comme ça que je parle ? Est-ce parce que j’ai grandi en Angleterre ? Les gens en particulier en Angleterre, deviennent assez gênés par leur accent parce que nous jugeons que nous avons ce système de classe qui est historique et c’est des conneries. Mais c’est là. Et, vous savez, et j’ai toujours pensé que j’étais au milieu, non, je ne parle pas comme un Cockney, mais je ne parle pas non plus comme la royauté. Je suis comme une classe très moyenne à Londres un peu beige. J’ai toujours pensé que c’était vraiment ennuyeux. Et puis tu vas en Amérique. Et on te dit j’adore ton accent. Je t’aime bien. Savez-vous de quelle manière je parle ? Pour moi, une partie de l’évasion du jeu d’acteur commence par la voix, le son et la musique du personnage. Et avec ce rôle, je me suis dit il parle comme moi. Maintenant, il s’habille comme moi, il marche comme moi et c’est là que je commence”.

Julia Ormond & Ben Barnes © ITV studios

Les acteurs portent le même prénom que leurs personnages et d’après Ben Barnes, c’était leurs noms d’origine dans le script. Le hasard. Cependant, l’acteur avoue être devenu très pointilleux sur la prononciation de son prénom au complet tout comme son personnage l’est dans la série : “Ce personnage est si suceptible, alors j’étais suceptible. Si Julia m’appelait Ben à un moment, je lui disais c’est Benjamin”.

Le DouteFrance 2

Exit mobile version