Site icon Lubie en Série

Contact avec Natalie Brown de Dark Matter

natalie brown dark matter interview sarah

Sarah est celle qui a le coeur de Trois ou de son véritable Marcus Boone quand elle l’a connu par le passé. Rencontrée lors du tournage d’After Dark, Natalie Brown m’en dit plus sur son personnage mystérieux, Sarah, vivant seule dans sa bulle à l’écart des autres. Comment son personnage s’intègre dans l’univers Dark Matter ?

 

Votre personnage vit dans une autre réalité seule. N’avez-vous pas l’impression d’être à l’écart de l’action ?

Natalie Brown : « On a tous un part de solitude avec laquelle on peut se connecter. Quand j’étais petite, j’étais la première née et je voulais vraiment un petit frère. Je me souviens avoir attendu dans ma petite ville, dans ma petite rue, devant ma petite maison pour que quelqu’u passe dans le coin et pour qu’il joue avec moi. Mais, il n’y avait aucun enfant de mon âge. L’existence de Sarah est un peu comme ça. Vous passez le temps attendant pour que quelqu’un vienne. Pendant ce temps, elle a crée cet adorable monde intime avec ce joli jardin qu’elle a crée pour s’occuper. Mais cela ne va pas plus loin. Elle est capable d’interagir avec Deux et Cinq, l’androïd au départ et Trois. Mais, elle veut plus. Cependant, au début quand vous savez que vous allez mourir et que l’on vous donne une seconde chance ou une troisième chance dans son cas avec un corps qu’elle peut sentir dans cet espace et avec des gens avec qui elle peut interagir. Ce n’est pas si mal. Mais, ça devient contraignant ».

 

La relation Trois et Sarah

 

Comment avez-vous travaillé avec Anthony Lemke, la relation Sarah et Trois ?

Natalie Brown : « Tout d’abord, Anthony et moi avons déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises comme dans la mini-série de science-fiction de NBC appelée Exploding Sun (2013) et cela parlait de l’explosion du soleil. On a passé tout un été à Montréal avec deux acteurs dans une petite voiture de 1972 sur la route entrain d’essayer de sauver le monde. Il jouait mon ex-mari. On a joué ensemble sur des jeux vidéos et autres projets. Donc, on a un bon passé ensemble et cela rend le travail bien plus facile. C’est en plus, une des personnes les plus gentilles du monde. C’est un bon ami, un super papa. Dans la première saison, on voit un flashback dans lequel, on voit comment Sarah le sauve et comment elle le remet sur pied et il y a peut-être plus de chose de leur passé à découvrir… »

 

Avez-vous crée un passé au personnage ?

Natalie Brown : « Oui mais j’ai pu utiliser beaucoup des éléments qui m’ont été donné. Je viens aussi d’une petite ville minière dans le nord de l’Ontario et Sarah vient d’une petite planète minière. J’ai l’impression que son éducation fut rude et limitée au départ. Quand on lui donne le pouvoir de créer ce qu’elle veut imaginer. Elle imagine une endroit simple avec des fleurs et de la nature mais il y a tellement de choses dont elle est curieuse ».

 

Pensez-vous que Trois serait perdu sans Sarah ?

Natalie Brown : « Je pense qu’il est très indépendant et qu’il a un instinct de survie bas donc je ne suis pas inquiète pour lui physiquement. Mais, émotionnellement oui. Je crois qu’il a plus besoin de Sarah que ce qu’il peut admettre ou réaliser. Je crois qu’elle est son sens moral. J’aime penser qu’elle a été capable de lui permettre d’accéder à ses propres émotions. Donc, s’il vit sans elle, elle espère qu’il les utilisera à bon escient ».

 

Pensez-vous que Sarah bloque Trois dans sa relation de potentiel couple avec Deux ?

Natalie Brown : « C’est possible. J’étais surprise de découvrir que Deux était sympathique envers Sarah. J’étais inquiète. Mais, c’était son choix, j’arrive tout de même de nulle part dans la première saison. Puis, avouons-le, je suis toute seule dans cette pièce. Lui est libre de faire ce qu’il veut sans que je le sache. Mais, il ne le fait pas… C’est l’amour ».

 

Dans un épisode de la saison 3, Sarah travaille avec Cinq pour sauver le Raza. Une jolie relation entre les deux née de cette collaboration. Comment voyez-vous la chose ?

Natalie Brown : « Même si Cinq sait bien plus de choses que mon personnage, donc je la suivais pour les instructions. C’était aussi agréable pour Sarah de se sentir utile. Avoir la possibilité de rendre l’appareil parce qu’elle est s’y déconnecter des autres le reste du temps. Cela fait plaisir d’avoir la sensation d’être connecté eavec le vaisseau, l’équipage et d’être utile. […] Elle a été une paire d’yeux en plus, une sorte de sixième sens pour Cinq. Cela fait plaisir de lui rendre l’appareil parce que c’est grâce à Cinq que Sarah est en vie. Donc, c’était bien de pouvoir l’aider à la sauver ».

 

Dark Matter une série de science-fiction cool !

 

En quoi c’est cool de jouer dans une série science-fiction ?

Natalie Brown : « C’est si cool. Les possibilités sont infinies. J’ai déjà de la science-fiction auparavant mais plus du surnaturel. Je crois bien que c’est ma première série de science-fiction sur un vaisseau. J’ai grandi en regardant Star Wars et me déguisant en princesse Léïa et en regardant Wonder Woman. J’espère qu’en tant qu’androïd que je vais avoir des super capacités, des supers pouvoirs dans l’espace, ce qui serait la combinaison de tous mes rêves de petite fille ».

 

La saison 3 sur Syfy France !

 

 

Quitter la version mobile