Site icon Lubie en Série

Sur le tournage IRRESPONSABLE saison 3

irresponsable saison 3 tournage ocs

Un dimanche d’octobre ensoileillé, je me rends à Chaville sur le tournage de la saison 3 de la série Irresponsable. Je me rends plus précisément au Biocoop de la ville rebaptisé pour l’occasion Bio & Bio. Accueillie chaleureusement par l’équipe Tétra Média, on m’emmène voir Sebastien Chassagne dans la peau de Julien Chandelier entrain de tourner une scène à la caisse avec des figurants qu’il va envoyer balader. Sur le plateau il y a aussi Allison Chassagne, la sœur de Sébastien Chassagne qui joue Julie dans la série. Donc, oui j’ai eu la chance de voir le frère et la sœur se donner la réplique ! La scène a été refaite de nombreuses fois sous différents angles et j’ai pu aussi admirer les talents d’impro de Sébastien Chassagne qui peut importe les mots prononcés rend cette scène drôle. Honnêtement, même si j’ai vu la même scène plusieurs fois, je rigolais à chaque prise. Il s’agissait de l’épisode 2 de la saison 3.

Aller sur le tournage d’Irresponsable, c’était ma première et comme c’était la dernière saison, je ne voulais pas manquer cette opportunité organisée par OCS. Je crois bien qu’Irresponsable est ma série préférée de celles produite sous la bannière OCS signature. Sur le tournage j’ai pu interviewer Frédéric Rosset, créateur et auteur de la série ainsi que Sébastien Chassagne avant d’aller déjeuner. Puis, j’ai retrouvé Sébastien Chassagne avec sa soeur Allison Chassagne (Julie), Nathlie Cerda (Sylvie, mère de Julien) et Théo Fernandez (Jacques, fils de Julien et Marie) lors du 21ème Festival de Fiction TV de La Rochelle. Toutes ces rencontres m’ont permis d’élaborer un beau papier final sur la dernière saison d’Irresponsable à voir sur OCS bien sûr.

 

 

IRRESPONSABLE : la saison 3, la dernière !

Frédéric Rosset est le créateur de la série et il écrit avec sa soeur Camille Rosset qui est aussi co-scénariste d’une autre série OCS Signature, HP.

Quels sont les enjeux pour la saison 3 d’Irresponsable ?

Frédéric Rosset : “Pour ceux qui ont fini la saison 2, c’est vrai que l’on annonçait que plus personne avait de maison et que l’idée de vivre à 4 était posée. On savait qu’on partait sur ça avant toute chose, une coloc à 4. Comme on s’est dit que ce serait la dernière saison, j’ai réfléchi à quels seraient les meilleurs enjeux pour conclure la série de chacun des personnages. Le seul truc que j’avais déjà en tête depuis un moment, c’est que Jacques décide de partir. C’est l’inverse de son père, il a 18 ans, il passe son bac et il a déjà envie de quitter le nid familial. C’est quelque chose qu’on a placé très tôt dans la série où il disait que lui voulait pas vivre comme son père. C’est le point de départ de la saison. Jacques annonce qu’il a envie de faire le tour du monde, il a envie de quitter Chaville. Il va partir et c’est le point de départ d’une situation de crise pour tout le monde. Cela crée des questionnements sur le futur de chacun des personnages. Jacques qui se pose lui-même des questions sur son futur à 18 ans, où il veut partir, fait que tout le monde va se poser la même question. Il y a le décalage car c’est l’enfant qui amène la réflexion auprès de ses parents et de sa grand-mère. Voilà, c’était le point de départ. Ensuite, il y a plusieurs fils rouge dans cette saison qui s’entremêlent”.

Pourquoi arrêter Irresponsable en saison 3 ?

Frédéric Rosset : “Ça fait un moment qu’on se dit ça, depuis quasiment le début. On savait que toutes les séries OCS qui étaient arrivées à leur terme s’arrêtaient à 3 saisons. C’était un peu pattern chez OCS qui revient souvent. Après coup, on a compris pourquoi parce que c’est tellement dur de faire une saison, nos budgets sont tellement serrés, on doit tellement tourner à la minute et on risque à chaque saison l’accident industriel parce qu’on arrive pas à tout rentrer. On s’est dit que si on était trop gourmand, on allait nous arrêter avant que nous nous arrêtions et moi, j’ai bien quand les séries qui ont une vraie fin. Ça c’était le point de départ et ensuite, artistiquement ça s’y prêtait bien. Je trouvais que c’était le bon moment pour conclure. En vérité, je m’autorisais une fenêtre en arrivant à la 3 si jamais, je me mettais à avoir une idée qui appelait à une saison 4. Je mettais dit j’en parlerais avec la boîte de production qui en parlera avec OCS et au moins, on sait que l’on sera écouté après est-ce que les gens auraient trouvé ça une bonne idée ou pas, j’en sais rien. Le fait est qu’au moment de la saison 3, j’ai senti que c’était le moment de sortir cette intrigue de Jacques qui s’en va. C’était pertinent. Maintenant, qu’on arrive à la fin je commence à me dire ah mais c’est dommage. Pourquoi pas faire une suite ? Moi, je suis très attirée par l’idée de faire une suite dans 10 ans quand ils seront vieux. L’idée de se dire, on n’a plus grand chose à raconter avec eux maintenant. Par contre, ça se trouve dans 10 ans quand les personnages auront évolué. Qu’est-ce que c’est un Julien quarantenaire ? Quand son fils a lui-même trente ans ? Des questions comme ça, je me dis ah oui, c’est pas mal mais j’en sais rien du tout. On verra ça plus tard. Mais, c’est écrit de façon qu’à la fin de la saison 3 on se dise ok j’ai eu un début, un milieu et une fin”.

Les comédiens doivent dire au revoir à leur personnages….

Comment on se sent quand c’est la dernière saison d’Irresponsable ?

Nathalie Cerda : ” Il y a une dimension en plus quand on tourne, c’est le fait de savoir que c’est la dernière saison. Donc, on est peut-être plus attentif. Les personnages sont bien fouillés et écrit pour nous avec des auteurs superbes qui ont su être à l’écoute de ce que l’on donnait. C’est assez étrange comme situation. En plus, c’est la résolution de quelque chose. Il y a un côté de la fin qui n’est pas la fin”.

Sébastien Chassagne : “Il y a beaucoup de mélancolie. Moi, ça me rend très nostalgique”.

Théo Fernandez : “Je ne prends pas tout de suite conscience des choses. Je n’arrivais pas à l’imaginer. Je savais très bien que c’était la dernière mais ce n’est pas ce à quoi je pensais. On est tous concentrés sur ce qu’on fait au travail. Mais pour moi, c’était juste une occasion de casser le peu de barrières qui restaient et passer un bon moment. Tout donner pour que ce soit le plus beau, le plus sain possible”.

Les nouveautés de la saison 3

Dans quel état on retrouve Julien en saison 3 ?

Sébastien Chassagne : “Deux ans ce sont écoulés, il fait face à des nouvelles épreuves de la vie, ils cherchent des boulots, une stabilité, un équilibre, dans sa nouvelle collocation familiale avec sa maman, Marie et Jacques. Au premier épisode, Jacques fait une annonce qui risque de perturber cet équilibre pas encore établi et ça va changer les perspectives d’avenir surtout pour Julien et Marie. Il est un peu brinquebalant”.

La grande nouveauté c’est l’arrivée d’Allison Chassagne, soeur de Sébastien Chassagne dans le rôle du personnage de Julie

Avez-vous suggéré votre soeur Allison au casting de la saison ?

Sébastien Chassagne : “Non, c’est Frédéric et Camille (Rosset) qui étaient fan de sa chaîne Youtube Glamouze. C’est comme ça que ça s’est fait tout bêtement. Après elle a passé des essais et tout pour le rôle de la voisine mais il y a pas eu de pass droit”.

Allison, vous êtes la sœur de Sébastien Chassagne, racontez-nous votre expérience de tournage ?

Allison Chassagne : “Moi, j’étais contente de venir car j’étais fan de la série en tant que spectatrice. Mon premier jour, même si j’étais dedans, j’étais tout de même hyper impressionnée de les voir et de jouer avec eux alors qu’avec Sébastien pas du tout, j’étais hyper à l’aise”.

Jacques, devient responsable en saison 3 d’Irresponsable et le personnage est plus présent dans cette saison-ci ?

Théo Fernandez : “J’ai fait quelque fois dans ma vie des suites. Notre sort, il est dans les mains de ceux qui écrivent. Comment ils vont écrire ? Comment ils vont faire ça ? Moi, j’espérais vraiment qu’il change. C’est ça que j’attendais. Moi, si je fais ce métier à la base, c’est pour faire des choses différentes. C’est ça qui me plaît et du coup faire des suites juste pour avoir des trucs hyper rectilignes, c’est le genre de chose  qui peut me faire vraiment dire non. J’ai jamais fait. Puis, là à chaque fois, il y a des intrigues différentes et le personnage il évolue vraiment bien parce qu’il prend de l’assurance. Dans le jeu, c’est vraiment agréable de lâcher ses barrières parce que Jacques, on n’en a pas parlé énormément, mais ça sent mais il avait une espèce d’anxiété sociale. Il était très renfermé et là, ça pète un peu et du coup à jouer c’est hyper agréable. C’est un peu libérateur dans la vraie vie aussi”.

 

IRRESPONSABLE : avis sur la saison 3

La saison 3 d’Irresponsable reste fidèle aux précédentes hilarante ! L’épisode 5 m’a déclenché un fou rire à en pleurer de rire. Il faut dire que Sébastien Chassagne est toujours excellent dans la comédie et pour l’avoir vu à l’oeuvre en live, c’est impressionnant ce talent. Les autres personnages sont également au top de leur forme et Allison Chassagne s’avère tout aussi talentueuse que son frère. La soeur Chassagne mène tout aussi bien l’art du rire. D’ailleurs, son personnage apporte un angle intéressant à l’histoire. Les dialogues sont toujours aussi juste et avec l’humour fin et juste d’une bonne comédie. Bien sûr, c’est triste de quitter tout ce petit monde peut-être un peu trop tôt, j’aurais pas dit non à une saison ou deux supplémentaires. La fin est prévisible mais fait son rôle de conclusion correctement.

La saison 3 est disponible sur OCS ainsi que les saison 1 et 2.

 

Quitter la version mobile