Site icon Lubie en Série

Jeffrey Tambor, un acteur vrai Transparent !

Transparent, c’est la série qui a rendu Amazon célèbre pour production de séries et Jill Soloway, en créatrice de séries. À la tête du casting étoilé de Transparent, Jeffrey Tambor, véritable révélation dans ce double rôle Mort/Maura. Le 56ème Festival de la Télévision de Monte-Carlo a réussi à faire venir à Monaco l’illustre acteur sur le Rocher. C’est lors d’une conférence de presse que j’ai pu poser quelques questions à Jeffrey Tambor en toute transparence…

Le jour où Maura a pris vie

Qu’est-ce que vous avez ressenti la première fois que vous avez enfilé le costume de Maura ?

Jeffrey Tambor : « Je m’en rappelle parfaitement bien. J’étais dans un hôtel à Los Angeles. Mes consultants sont venus et Jill Soloway et Jim Frohna, le directeur de la cinématographie, qui a d’ailleurs, filmé cet instant. On a commandé à manger et on a parlé de longues heures, puis, on a décidé d’aller faire une balade. Puis, on a décidé d’emmener Maura aller danser. On s’est mis devant le miroir, on a mis le maquillage de Maura pour la première fois et sa perruque et ses vêtements. C’est étrange mais Maura ressemblait à ce que j’avais imaginé. C’était comme accueillir une nouvelle amie. J’aimais son look. Mais, je me souviens être assez stressé à l’idée de marcher dans le hall. J’avais vraiment peur. Quand on a traversé le hall jusqu’à la voiture, je me rappelle que mes jambes tremblées. Mais, ce qui est intéressant, c’est que personne ne me regardait. C’était vraiment étrange. Personne ne s’est retourné. Je me souviens je tremblais. Ils avaient du mal à trouver la voiture. J’ai attendu longtemps au stand du voiturier. Alors, je me suis dit à moi-même ‘N’oublie jamais ça car c’est ce que Maura ressent chaque jour de sa vie’. C’était une véritable révélation pour moi. Et cela continue, je suis toujours nerveux quand je joue Maura. Je suis à l’aise et je suis nerveux car il y a une partie de moi qui se dit ‘fais le bien, fais le bien’. Des vies dépendent de ce rôle et comme on le sait des vies en dépendent. C’était un moment singulier. Maura est jeune. Elle a des difficultés à mettre du maquillage, j’ai des difficultés avec les chaussures et Maura aussi. On est tous les deux dans le même cas. Je ne savais pas qu’il fallait apprendre à mettre du maquillage. Cela prend des mois, des années à faire. Ce rôle est une révélation pour moi et j’en suis très reconnaissant ».

Une anecdote, une photo immortalisée

Saison 2 épisode 1 lors de la photo de famille au mariage de Sarah Pferfferman :

Jeffrey Tambor : « La saison 2 commence avec un mariage et le photographe, Burd, m’a appelé Monsieur. Il n’était pas censé faire ça et il m’a appelé Monsieur. Je lui ai dit  : ‘vous venez de m’appeler Monsieur ?’ Et on s’en va et on est tous parti. C’était un accident ! Ce n’était pas écrit dans le script. On a gardé cette prise. Le génie de ce moment, ce n’est pas nous, c’est Jill (Soloway) qui a dit continuer et filmer. Plusieurs critiques ont écrit sur cette scène en disant que c’était la poésie de l’ensemble de la famille Pfefferman. Mais dans ce genre de situation, la plupart des gens auraient dit ‘Coupez’ ! Sur le plateau, tout se tourne et c’est très chaleureux envers les acteurs ».

La transformation des Pferfferman

Avec la transformation de Maura, c’est l’ensemble de la famille Pferfferman qui se transforme : avez-vous cette impression également ?

Jeffrey Tambor : « En d’autres termes, quand une personne quitte le cercle tout se dérègle. Les enfants filaient un mauvais coton, tout le monde est égoïste. Imaginez vos parents vivre comme ça, bien sûr que vous dérapez. Si vous regardez la saison 3 et saison 4, ils sont vraiment sur un chemin. Jill ne regarde pas uniquement mes problèmes. Regardez tous les problèmes qu’ils rencontrent. On revient à Berlin, on revient aux origines de tout ça. Gaby est dans une relation homosexuelle ou pas ou peu importe ce que c’est. Le personnage d’Amy Landecker (Sarah) est sans dessus dessous. Les personnages sont à la recherche d’une identité ».

Jeffrey Tambor said !

During the Monte-Carlo Tv Festival, Jeffrey Tambor said meaningful quotes that I decided to collect here :

It takes guts to be authentic

I didn’t know you have to learn to put on make-up

I think she (Maura)  improved my acting

You have to understand, I’m an actor, I play a role that’s what I am. I am not a spokeman. All I can be in best of days is an ally.

Quitter la version mobile