Site icon Lubie en Série

Jessica Jones a dit ! Ses meilleures répliques

Son nom mérite d’être connu au grand jour ! Jessica Jones a son franc parler et elle dégaine les répliques cultes. Retour sur une saison 1 riches citations de Miss Jones et un petit bilan s’impose en fin d’article.

Les citations de Jessica Jones

ÉPISODE 1 – A.K.A Ladies Night

Jessica : Main Street. Birch Street. Higgins Drive. Cobalt Lane.

Jessica : In my line of work, you gotta know when to walk away. But some cases just won’t let you go.
Dans mon métier, il faut savoir laisser tomber. Mais certaines affaires ne vous lâchent pas.


EPISODE 2 – A.K.A Crush Syndrome

Jessica Jones regarde Grey’s Anatomy !

Nurse : Where you from ?
Jessica : Seattle Grace.
Nurse : Like on TV ?

Infirmière : De quel hôpital venez-vous ?
Jessica : Seattle Grace.
Infirmière : Comme à la TV ?

 

EPISODE 3 – A.K.A It’s Called Whiskey

Discussion entre Luke Cage et Jessica Jones : on parle superhéros ici !

Jessica : Okay, there’s you, me the big green dude and his crew.

Ok, il y a toi, moi, le grand gars vert et son équipe.

 

Jessica : I’m not hiding, but I’m not advertising.

Je me cache pas, mais je ne fais pas de la pub non plus.

 

EPISODE 4 – A.K.A 99 Friends

Jessica explique le pouvoir de KillGrave

Jessica : All it takes is one word, one suggestion, and they’re no longer in control.

Il suffit d’un mot, d’une suggestion, et ils ne se contrôlent plus.

 

ÉPISODE 5 – A.K.A The Sandwich Saved Me

La première rencontre

KillGrave : What’s your name?
Jessica : Jones. Jessica Jones.
KillGrave : No, no, no, your superhero name. You must have one.
Jessica : Just Jessica Jones.
KillGrave : Really? Hmm. Rather prosaic, but it’s fine.

KillGrave : Quel est votre prénom ?
Jessica : Jones. Jessica Jones.
KillGrave : Non, non, non, ton nom de superhéros. Tu dois en avoir un.
Jessica : Juste Jessica Jones.
KillGrave : Vraiment ? Hum. Assez prosaïque, mais ça me va.
EPISODE 6 – A.K.A You’re a Winner!

Un sacré caractère

Jessica : I’m rude to everybody.

Je suis impoli envers tout le monde.

 

EPISODE 7 – A.K.A Top Shelf Perverts

Quand l’amour s’emmêle…

KillGrave : I love you.
Jessica : You have been ruining my life.
KillGrave : You didn’t have a life.
Jessica : As a demented declaration of love?
KillGrave : No, obviously.  I was trying to show you what I see. That I’m the only one who matches you who challenges you who’ll do anything for you.
Jessica : This is a sick joke.

KillGrave : Je t’aime.
Jessica : Tu as ruiné ma vie.
KillGrave : Tu n’avais pas de vie.
Jessica : Une déclaration d’amour démentielle ?
KillGrave : Non, apparament. J’essaie de te montrer ce que je vois. La seule personne qui te correspond est celle qui te défie, celle qui fera tout pour toi.
Jessica : C’est une mauvaise plaisanterie.
EPISODE 8 – A.K.A WWJD?

Jessica : First step in heroism, don’t be a prick.

Première étape de l’héroïsme, ne pas être un connard.

KillGrave : I can’t get her to wear a dress for the life of me.
Jessica : I’ll wear one to your funeral.

KillGrave : Je n’arrive pas à lui faire porter une robe de mon vivant.
Jessica : J’en porterai une à tes funérailles.

 

EPISODE 9 – A.K.A Sin Bin

Naissance d’une garce ?

Killgrave : I’m impressed. I never realized you were such a bitch.
Jessica : Yeah, well, this bitch is in control of you now, asshole.

Killgrave : Je suis impressionné. Je me suis jamais rendu compte que tu étais une belle garce.
Jessica : Ouais, eh bien, cette garce te contrôle maintenant, connard.

 

EPISODE 11 – A.K.A 1000

Quand le monde déconne, Jessica se révolte…

Jessica : What is it with people? At best, they’re assholes. At worst, they’re zombie assassins.

Qu’est-ce qui se passe, les gens ? Au mieux, ils sont des connards. Au pire, ils sont des zombies assassins.

 

EPISODE 12 – A.K.A Take a Bloody Number

Jessica trouve toujours Killgrave

Killgrave : So, you found my testing arena. All by yourself?
Jessica : Just followed the trail of misery.

Killgrave : Alors, tu as trouvé mon lieu de répétition. Toute seule ?
Jessica : J’ai juste suivi la piste de la misère.

EPISODE 13 – A.K.A smile

Prétendre être un superhéros

Jessica : Maybe it’s enough that the world thinks I’m a hero. Maybe if I work long and hard maybe I can fool myself.

Peut-être est-ce suffisant que le monde pense que je suis une héroïne. Peut-être que si je travaille longuement et durement peut-être que je peux me berner moi-même.

Bilan saison 1

Après visionnage de l’ensemble de la saison 1 de Jessica Jones, je trouve que notre super-héroïne commence bien mais plus elle se rapproche de Killgrave, plus elle a un coup de mou. Même si David Tennant est excellent dans le rôle Killgrave aussi inquiétant que dérangé du cerveau, les motivations de son personnage ne sont pas assez puissantes pour justifier sa vengeance. D’autant plus quand il essaie de faire ami-ami avec Jessica Jones et devenir un héros comme sa Jessica. Son amour pour la belle aux supers pouvoirs n’est pas assez crédible et à partir du moment où Miss Jones n’a plus peur de lui, la tension entre les deux personnages devient moins prenante. En plus, elle parvient limite trop facilement à bout de son bourreau : une petite mort pour un méchant tellement terrifiant.

En parallèle de Killgrave et ses excentricités, Jeryn Hogarth dont son divorce n’est pas passionnant même si Carrie-Ann Moss est parfaite dans le rôle d’une garce au coeur de pierre. Mais, celle qui se révèle c’est Rachael Taylor dans le rôle de Trish, demi-soeur de Jessica Jones, l’actrice semble à l’aise dans ce rôle et propose un jeu bien meilleur que dans ses séries précédentes : Charlie’s Angels, 666 Park Avenue et Crisis. Puis, il y a le couple Jessica Jones et Luke Cage, même si c’est costaud entre eux, ils forment un joli couple : la fine Kristen Ritter avec le baraqué Mike Colter. D’ailleurs, hâte de voir sa série.

Jessica Jones n’est pas une super-héroïne conventionnelle et c’est là tout son charme. Krysten Ritter a fait un travail remarquable dans la peau de ce personnage. La suite est attendue en espérant que la belle reprenne un peu du poil de la bête d’ici là car le final de la série est un peu calme.

Petit bémol, les placements de produits abusifs, les marques devraient apprendre la discrétion savoir-faire des superhéros.

Quitter la version mobile