Site icon Lubie en Série

Killing Eve saison 2 : fatale attraction

killing eve saison 2 avis canal

Le jeu du chat et de la souris continue entre Eve et Villanelle pour notre plus grand bonheur. Entre Eve et Villanelle, c’est une chasse langoureuse qui s’exerce entre les deux femmes qui sont fascinées l’une par l’autre et en même temps, elles sont pires ennemis. Grâce à Canal +, j’ai eu la chance de découvrir quatre épisodes en avant-première sur les 8 épisodes qui compose cette saison 2 de Killing Eve. Je vous livre des informations confidentielles sur cette saison 2 de Killing Eve qui présente une première partie réussie.

 

Killing Eve ou l’art du fuis-moi, Je te suis

Si la saison 1 avait montré quelques faiblesses assez rapidement après le pilote, même si dans son ensemble la saison 1 était tout à fait correcte, la saison 2 maintient le cap de la qualité et les quatre premiers épisodes sont délicieux. Il faut dire que ce qui est génial dans Killing Eve, c’est ce côté zéro prise de tête dans la mission des personnages. Même si Eve Polastri est complétement obsédée par l’idée de mettre Villanelle sous les verrous, elle garde un franc parlé déroutant et un naturel déconcertant bien loin d’une espionne qui travaille pour le MI-6. C’est tout de même les services secrets du Royaume-Uni et Eve est clairement pas James Bond. Elle préfère passer son stress à manger des bonbons ou de se foutre de la gueule d’une jeune femme qui voulait l’aider pensant qu’elle était alcoolique. C’est comme ça qu’on l’aime Eve. Quant à Villanelle, c’est un autre style mais aussi une personnalité rock’n’roll loin de la tueuse à gages parfaite. Enfant capricieuse dans un corps d’adulte et meurtrière peu soignée, Villanelle est aussi excessive qu’attachante. Les deux personnages ne se prennent jamais vraiment au sérieux et c’est ce qui fait la force de la série. Phoebe Waller-Bridge, la créatrice de la série, vieille toujours à ce ton décalé qu’on lui connaît de Fleabag. En ce début de saison 2, cette écriture humoristique est bien présente et parvient à être maintenu sur la longueur.

En plus, Jodie Comer et Sandra Oh sont au top de leur forme dans cette saison 2 ! Déjà les deux actrices étaient bluffantes en saison 1 mais en saison 2, pas de grosse tête malgré l’immense succès, la qualité du jeu est au rendez-vous et c’est un véritable plaisir de les retrouver. D’ailleurs, c’est intéressant parce que même Si Eve a poignardé Villanelle, cette dernière ne lui en veut pas réellement. C’est cette fatale attraction entre les deux femmes qui est constamment présente au fil des épisodes. Elles se rapprochent l’une de l’autre sans jamais se toucher. Un jeu du chat et de la souris parfaitement orchestré qui nourrit une tension au coeur de la série.

J’ai vu que 4 épisodes et j’attends la suite avec impatience. Cette saison 2 a déjà quatre bons épisodes à son actif et en plus, une saison 3 est déjà assurée. Une annonce qui a été faite avant le lancement officielle de la saison 2. Et dire que l’avant-première de la série s’est faite en France à Canneseries. Les français, dénicheur de succès ?

Ma note :
Quitter la version mobile