Site icon Lubie en Série

KILLING EVE saison 4 : Les cartes sont rabattues entre Eve et Villanelle ?

killing eve saison 4

Eve et Villanelle vivent leurs derniers instants avec la saison 4 de la série KILLING EVE qui sera la dernière ! C’est Laura Neal (Sex Education) qui est la scénariste en chef de cette saison 4 qui compte 8 épisodes. Après leur échange sur un pont londonien en fin de saison 3, Eve et Villanelle décident de prendre des chemins différents…. Quelques mois plus tard, Eve est engagée dans une mission de revanche et Villanelle a trouvé la foi ! Grâce à Canal + qui diffuse la saison 4 de Killing Eve à l’heure US, j’ai eu la chance de voir les deux premiers épisodes. Je vous propose une première impression de ce début de saison.

 

Eve et Villanelle : la séparation ?

Eve a commencé un nouveau travail et tente de retrouver le boss de l’organisation secrète « Les Douze » pour assouvir sa vengeance. Associée à Yusuf (Robert Gilbert) avec qui elle entretient une relation sexuelle, Eve tente de laisser Villanelle derrière elle. Mais, dans sa fourgonnette de planque et avec ses discussions très orientées avec Yusuf, Eve ne semble pas être assigner à des missions passionnantes. il y a un vraiment manque d’action. Peut-être que retrouver Hélène (notre Camille Cottin nationale) serait une mission plus intéressante ?

Pendant ce temps, Villanelle continue à essayer de prouver qu’elle peut changer. l’ex-tueuse à gage rejoint une communauté religieuse où elle se fait passer pour Nelle, une femme russe à la recherche de la rédemption. Nelle chante à la chorale et récite les versets de la Bible. C’est la chance de Villanelle de se faire pardonner et trouver le droit chemin, mais sachant quel genre de personne elle est vraiment, cela est plus facile à dire qu’à faire. Ce revirement religieux de Villanelle me fait penser à celui de Dexter en saison 6 ou Frank Gallagher dans la saison 8 de Shameless. C’est visiblement habituel dans les séries que tout d’un coup un personnage peu enclin à la religion tende vers la foi comme pour trouver une nouvelle intrigue à ce personnage. Personnellement, je ne suis pas très friande de ce genre de mécanisme parce qu’on sait très bien dans le cas de Villanelle, c’est un leurre et c’est n’est pas possible. D’ailleurs, sa copine May va en faire les frais…

Sandra Oh & Jodie Comer
© BBC America

Tout de même tout le sel de cette série, c’est ce jeu du chat et de la souris entre Villanelle et Eve. Alors les voir, loin l’une de l’autre juste réunies un bref instant derrière un aquarium, ce n’est pas satisfaisant. À vrai dire ce début de saison est un peu inquiétant… Il ne se passe pas grand chose ni pour l’une ni pour l’autre et il y a un focus volontaire sur les personnages secondaires comme Caroline qu’on adore mais qui n’est pas notre héroïne et sur l’introduction de nouveaux personnages dont on se fiche un peu. Même si on se doute qu’ils auront un rôle par la suite et participeront au final. Mais, en vrai, ce n’est pas ce que l’on veut voir dans Killing Eve. On veut voir Eve et Villanelle se poursuivre, se détester, se faire peur, s’aimer et se torturer. Même l’humour noir propre à la série est très discret en ce début de saison. On sent à la fin de l’épisode 2, un peu d’espoir pour un peu plus d’action mais il faut être passionné pour continuer car les deux premiers épisodes sont très plats et peu convaincants….

Killing Eve saison 4Canal +

Quitter la version mobile