Lubie en Série

Kingdom saison 2 : combats toujours intenses, coordination à revoir

Seconde manche pour Kingdom, j’ai continué l’aventure en poursuivant avec la saison 2. Le temps de 20 épisodes ma passion pour la M.M.A est revenue en peu de temps mais bon, je dois l’avouer, j’étais davantage contente de retrouver ces personnages que j’affectionne. Une saison 2 plus longue de 20 épisodes au lieu de 10 en saison 1 mais avec une coupure volontaire dans l’intrigue avec la fin de l’épisode 10 ce qui correspond aussi à la diffusion de la saison 2 en deux temps sur Audience Network/Direct TV.

 

Kingdom Friday Night Lights plus trash ?

En regardant cette saison 2, je me suis fait une réflexion qui ne m’a pas quitté tout du long. Si j’aime bien Kingdom, c’est qu’il y a un côté Friday Night Lights mais c’est juste plus trash. Alors, peut-être la présence de Matt Lauria (Luke Cafferty) y contribue et le fait que Kiele Sanchez soit l’épouse de Zach Gilford alias Matt Saracen dans Friday Night Lights peut-être aussi. En fait, dans Alvey Kulina, je vois le Coach Taylor et dans Ryan Wheeler, ce cher Matt Saracen et Jay Kulina peut être vu comme un Tim Riggins dans l’âme. En réalité, j’adore cette esprit d’équipe qu’Alvey cultive avec son club et ce rapport de coach et coaché. Sauf que bien évidemment Alvey Kulina est une version beaucoup plus trash du parfait Eric Taylor. Alcoolique, drogué parfois, ordurier et au tempérament nerveux voire violent, Alvey n’a pas la droiture du coach Taylor mais il sait motiver ses troupes. Même si j’aurais voulu plus de tendresse envers son fils Jay comme il est avec Nate et Ryan à vrai dire. Certains épisodes, j’avais l’impression que Alvey reniait son fils et le seul moment que j’ai adoré  entre eux, c’est le deuxième combat opposant Ryan et Jay. Alvey, coach de Ryan, se soucie un instant bref mais intense de Jay, son fils.

 

Tout change en un coup !

Dans l’ensemble, il faut être honnête cette saison 2 est moins bonne que la première. Elle reste au niveau, elle parvient à captiver et une certain qualité est là. Cependant, les 10 épisodes supplémentaires ont été fatals à l’histoire. Finir à l’épisode 10 et repartir sur une intrigue plus nouvelle aurait été mieux. On a l’impression que les scénaristes font durer en longueur des histoires qui auraient dû être réglées et en même temps, ils ne vont pas au bout de leurs idées comme Keith et son grief envers Alicia, il ne va pas au bout et ça finit en queue de poisson. Malheureusement, les auteurs ont recours à une technique peu appréciable celle que j’appelle la technique 90210 en hommage à la série de la CW qui était le Bervely Hills, nouvelle génération. Cette technique consiste à supprimer l’obstacle gênant en un claquement de doigt ou dans le cas de Kingdom en un coup de poing. Le cas le plus flagrant fut le sort d’Ava, la soeur d’Alicia Mendez, la nouvelle recrue féminine (eh oui un peu trop de mâles à la salle de sport) du Navy Street. Devenue de plus en plus inintéressante, de plus en plus inutile dans la vie de Jay, elle se fait tuer mais d’une sale manière, violée et massacrée par le voisin du motel. Homme vu, une seule fois et qui avait eu le droit à un regard méfiant de la part de Jay. Il en faut peu pour passer au meurtre. Ah mais oui, monsieur a de lourds antécédents à se demander ce qu’il faisait en liberté. Bref, le seul mérite de l’évincement soudain d’Ava, c’est la douleur de Jay qui nous vaut une prestation magnifique de la part de Jonathan Tucker dans le dernier épisode. Ava est un cas parmi d’autres comme le fait que Jay plonge dans la drogue (lui qui vit pour le Free Fight au point de pas supporter le bacon de sa mère en période de perte de poids. Incohérence avec la mentalité du personnage. Mais, bon visiblement c’est le seul homme sur terre qui peut arrêter d’un coup la drogue et reprendre le sport. Il y a aussi Christina et sa junkie de la rue, Nate et sa partie à trois. Toutes ses histoires ont fait psssst ! C’est très étrange et cela donne surtout beaucoup d’incohérences et de difficulté à complétement apprécier l’histoire, pourtant, bénie de bons personnages.

 

L’admirable Kiele Sanchez, Lisa bouleversante

Le seul personnage pour lequel j’accepte cet écart, c’est celui de Lisa, interprété par Kiele Sanchez. L’actrice est véritablement enceinte quand elle débute la saison 2. Alors, comme je suis curieuse, j’ai voulu voir s’ils avaientt eu un garçon ou une fille avec l’acteur Zach Gilford et connaître également son prénom. C’est alors que je découvre le drame. L’actrice a perdu son enfant en fin de terme… On imagine la douleur que cela a dû être et j’aurais compris qu’elle ne finisse pas la saison. Mais comme elle le dit dans une lettre ouverte dans The Hollywood Reporter ici, elle a choisi de faire vivre cette expérience à Lisa, son personnage. Kiele Sanchez écrit “On a tourné la dernière saison avec mon personnage, Lisa, enceinte donc soit elle a le bébé ou soit elle ne l’a pas. Les deux solutions semblaient impitoyable. Je lui (Byron Balasco, showrunner de la série) ai dit que j’étais au plus bas moralement. Je ne pouvais pas m’imaginer autre chose que la situation dans laquelle je suis”. J’admire le courage de l’actrice et sa douleur se perçoit à l’écran. Elle m’a touché. Est-ce que si, je n’avais pas su, j’aurais réagi autrement peut-être, je n’ai pas vécu l’autre situation donc je ne sais pas. Ce qui est certain à l’écran, on voit plus que l’actrice qui fait son job, on voit une femme, une maman meurtrie. L’épisode 17 de la saison 2 signe le retour de Lisa et s’achève par un hommage à Winter Ash Gilford, l’enfant perdu de Kiele Sanchez et Zach Gilford.

 

 

Pour conclure, la saison 2 présente quelques faiblesses de scénario mais l’univers et les personnages sont là ce qui excuse le baisse d’intensité de l’intrigue. Bon, la tentative de rendre plus féminine Kingdom en intégrant deux autres personnages féminins Alicia et Ava, en plus de Christina et Lisa, est une tentative vaine car au final, on reste accrocher à nos gars qui ont des personnalités bien plus complexes et intéressantes qu’Alicia, la fausse femme forte et Ava, la fille sans ambition valorisant que son physique. Dans cette saison 2 de Kingdom, on reste sur le ring et on continue avec le troisième round et final…

 

DVD KINGDOM saison 2 round 1 & 2 !

coffrets DVD vendus séparément avec 10 épisodes chacun et des bonus.

Audio : Anglais, Français

Sous-titres : Français

Distributeur : Koba Films

 

 

 

 

 

Exit mobile version