Site icon Lubie en Série

Knightfall : Tom Cullen : « C’est un peu le mariage de House of Cards avec Vikings »

tom cullen knightfall interview

Knightfall est une série sur les chevaliers de l’Ordre du Temple et Tom Cullen joue le personnage fictif de Landry. Lors de son passage au MIPCOM*, Tom Cullen a accepté de me donner au Saint Graal avec des révélations sur la série !

Est-ce que le fait de savoir que c’est un projet produit par Jeremy Renner cela vous a intéresse toute de suite plus qu’un autre projet réalisé par quelqu’un de moins connu ?

Tom Cullen : « Oui totalement. Je suis un grand fan de Jeremy Renner. J’aime son travail en tant qu’acteur et je pense qu’il fait des choix brillants. J’aime l’ensemble de son travail. Puis, je lui fais confiance. Si il a un projet en tête, je pense que c’est garanti que celui-ci soit d’un certain niveau. Quand j’ai lu le script, c’était la preuve qu’il était capable de faire ça ».

Est-ce que Jeremy Renner va jouer dans la série ?

Tom Cullen : « Cela dépend des circonstances, il devait jouer un rôle mais pour des questions de timing, c’est un autre super acteur qui a joué le rôle. Il devrait être dans la série à un moment ou un autre et j’ai hâte de voir ça ».

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce monde des croisades, des chevaliers de l’Ordre du Temple ?

Tom Cullen : « Ce qui m’intéresse c’est de voir les répercussions de cette période dans notre monde actuel. C’est une sorte de four de la fabrication de notre société. On sait peu de chose sur cette période. C’est une période fascinante où le risque semblait si élevé et c’était une période où le monde dans lequel on vit s’est forgé. Cela me fascine, je trouve que c’est pertinent pour notre temps. Ce que la série parvient à bien saisir c’est la dualité entre la foi et l’humanité. Ce qui était très vrai pour l’époque et pour le monde dans lequel on vit cela est toujours important. Cette relation est très intéressante. Puis, aussi c’est vraiment fun. J’ai eu beaucoup de plaisir à être sur le plateau. C’est le rêve d’un petit garçon. Ce que la série saisit vraiment bien c’est que c’est une narration humaine complexe et aussi véritablement plaisante à voir. C’est un peu le mariage de House of Cards avec Vikings. Mais, c’est une série très rapide et puissante ».

Tom Cullen est Landry

Qui est votre personnage Landry ? Est-ce un personnage réel ?

Tom Cullen : « Landry n’existe pas. Les chevaliers de l’Ordre du Temple étaient une organisation secrète. C’est des guerriers monastiques très secrets. On a dû utiliser des éléments dramatiques pour créer la série et c’est véritablement fun quand vous avez ces événements essentiels de l’histoire et que vous comblez les blancs en quelques sortes. Vous avez des personnages dans la série qui sont réels comme le roi de France, le Pape, la reine Jeanne de Navarre et la princesse Isabelle qui est évidemment devenue une figure importante dans l’histoire de France. On a de réels chevaliers de l’Ordre du Temple dans la série. Mais, mon personnage est fictif et il est très complexe. Quand on le rencontre au début de la série, il est au début de ses vingt ans, il est à Acre, la dernière terre sacrée et il se bat pour défendre leur place sur ce terrain pour protéger le saint Graal. C’est difficile pour eux de perdre Acre et le Saint Graal. Puis, on saute quinze plus tard à Paris où ils croupissent à rien faire. C’est un personnage qui est à la recherche de la rédemption et d’une résolution. A une période où sa vie est simple, il lutte avec sa foi. Il est amoureux d’une femme. Il a l’impression que son Dieu l’a abandonné. La série se concentre sur la lutte en tant qu’être humain et sa lutte avec la foi. Je pense que quand les téléspectateurs regarderont la série, ils seront dans la même position que lui. Dieu et la religion, vous n’êtes pas certain que c’est vrai et c’est ce qui lui arrive ».

Avez-vous fait des recherches sur les chevaliers de l’Ordre du Temple pour le rôle ?

Tom Cullen : « Nous sommes très fier de l’exactitude historique. Le plateau est extraordinaire, les costumes sont si beaux et si lourds parce que nous portons ce qu’ils avaient l’habitude de porter. Tous les petits détails de l’histoire sont réalisés comme ils auraient été faits à l’époque. Nous avons tous énormément de respect envers l’histoire et je pense que c’est nécessaire. Personnellement, je me suis plongé dans de nombreuses lectures. C’est véritablement une période fascinante ».

Qu’est-ce qui vous a surpris dans vos recherches sur les chevaliers de l’Ordre du Temple ?

Tom Cullen : « Il y a tellement de chose qu’ils n’ont surpris sur les chevaliers de l’Ordre du Temple. Ce qui est surprenant, c’est que autant que vous en apprenez sur eux, il y en le double à découvrir que vous ne savez pas sur eux. Je ne savais pas que les chevaliers du Temple ont formé le premier système bancaire. Ce qui est fascinant, c’est qu’ils ont véritablement créé le monde dans lequel on vit économiquement parlant. J’ai également appris que ce sont des gens pacifiques. Ce sont des super-héros de leur temps, des guerriers suprêmes et ils sont profondément pieux. Ils passaient 6 heures par jour à prier et les autres 6 heures à se battre. Cette dualité est fascinante. Quelle est-elle réellement ? Ils se disent non violents mais quand la religion est devenue violente ? Comment vous franchissez cette ligne ? C’est ce que j’ai trouvé fascinant ».

Tom Cullen m’avoue que « Knightfall est la série que je rêvais de raconter depuis que je suis tout petit. C’est complétement un rêve devenu réalité ». Une belle citation finale pour vous donner envie de voir Knightfall, je l’espère. Le saviez-vous ? Knightfall a été tournée en France près de Paris même si c’est normal pour une histoire française car les Chevaliers de l’Ordre du Temple ont été fondés en France, Tom Cullen me dit que c’est plus une histoire de l’Europe qu’uniquement de la France. Il n’a pas tort l’Europe et les croisades tout un pan de notre histoire européenne.

*Interview réalisée en 2016 alors que Tom Cullen était en plein tournage soit un an avant la diffusion sur la chaîne History aux Etats-Unis.

Quitter la version mobile