Site icon Lubie en Série

La fin de The Good Wife

Au revoir à la meilleure d’entre nous !

Émotions

Je l’avoue avec un peu de honte, j’ai mis du temps à rencontrer Alicia Florick. Mais, le jour de notre rencontre fut tellement intriguant que j’ai rattrapé les 6 saisons de sa vie en quelques mois. Apprendre que la saison 7 était la dernière fut un choc d’autant plus important que j’espérais continuer ses aventures bien plus longtemps.

Le moment des adieux est plus proche que prévu mais avec mes jours d’osmose avec elle en quelques mois, je me sens tout aussi proche d’elle qu’un fan de la première heure. Alicia Florick a en quelques sortes bouleversé ma vie comme beaucoup, elle est cette Good Wife qu’on scrute et qui a toujours su régler ses problèmes avec classe. Cette femme qu’on révérait d’être, celle que les hommes rêverait d’épouser.

Laisser partir un personnage aussi exceptionnel est si dur et si c’était la seule qu’il fallait abandonner… En effet, Alicia est la Good Wife mais elle est accompagnée d’une clique de personnages tout aussi attachants. Ainsi, cet adieu à la série devient encore plus douloureux. Déjà en saison 5 la perte de Will Gardner fut un terrible moment d’émotion et le départ de Kalinda en saison 6, une absence dramatique. Cette fois-ci, en plus de la merveilleuse Alicia, il faut dire au revoir à Cary, Diane, Eli, Grace, Zach, Peter, Jackie, David puis nos amis récurrents : Louis, Elsbeth et Patti et enfin, les nouveaux sympathiques de la saison 7 : Lucca et Jason.

Sensations

Le dernier épisode remplit toujours d’espoirs de voir secrètement ce que l’on a imaginé pour notre amie, cette héroïne que l’on a suivi pendant 156 épisodes, enfin arriver à l’écran. Ce n’est jamais comme on l’espérait mais des fins sont plus satisfaisantes que d’autres.

Cet épisode intitulé « End » commence par une scène culte de The Good Wife : des gens au téléphone entrain de discuter dans tous les sens et le téléspectateur noyé dans ce brouhaha. Des instants fréquents de la série qui faisait aussi son caractère.

Will pour toujours

Il y a aussi des moments qui font plaisir comme le retour de Will Gardner le temps d’un rêve ou monde parallèle, revoir ce personnage emblématique ravive de bons souvenirs même si douloureux. Quand on voit Alicia et Will à l’écran le temps d’un dernier baiser imaginaire, on ne peut s’empêcher de penser que la fin heureuse d’Alicia était avec Will et Jason fait figure de pâle solution d’échange. Mais le destin en a décidé autrementt, la mort a tranché. Comme le dit justement Will en reprenant les termes d’Alicia :

It was romantic because it didn’t happen

C’était romantique car ce n’est pas arrivé

Alors, à ce moment-là même si pendant les épisodes précédents, Jason apparaît comme l’homme idéal pour notre héroïne et que l’espoir naît d’un happy ending entre les deux amants, le retour furtif de Will aussi court soit-il rend Jason amer pas à la hauteur d’Alicia. D’ailleurs, il s’est avéré que c’est le cas, il a fuit…

Will Gardener restera à jamais dans le cœur des fans comme celui d’Alicia et avec son humour légendaire :

Alicia: I’ll love you forever.
Will: I’m okay with that.

Alicia : Je t’aimerais pour toujours
Will : Je suis ok avec ça.

Peter plus jamais

Ce titre « The Good Wife » traduisible par « la bonne épouse » ou plus justement « l’épouse exemplaire ». C’est celle que l’on voit lors du premier épisode de la saison 1 de la série. Sept ans plus tard, Alicia n’est plus cette femme exemplaire aux côtés de son mari à encaisser les scandales d’un homme dont elle est lié par le mariage.

Le procès est la dernière goutte d’eau qui fait déborder le vase. Un dernier effort pour sortir de ce carcan et ne plus être cette épouse mais une femme libérée. La démarche a été enclenchée dans l’épisode 20 « Unmanned » quand Alicia prononce la phrase fatidique, celle qu’elle aurait dû prononcer depuis longtemps :

I want a divorce

Je veux un divorce

Un processus long mais nécessaire pour notre héroïne, elle devient cette femme forte et indépendante loin de la petite chose fragile dès début ce qui souligne une belle évolution du personnage au fil des saisons. Alors, Peter se rend bien compte qu’il a perdu une alliée et que malgré tous ses efforts pour redorer son blason, il n’arrive à rien sans son épouse exemplaire. Même Eli s’en est aperçu avant que le principal concerné réalise sa perte :

Peter: If I am so tainted, why am I not tainting her?
Eli: Because she will divorce you and it will be seen as a move of independence.

Peter : Si je suis si corrompu, pourquoi je ne la corromps pas ?
Eli : Parce qu’elle vous divorcera et ce sera vu comme un signe d’indépendance.

Seul jusqu’au bout car Alicia ne réalise pas sa dernière faveur, elle ne lui tient pas la main jusqu’au bout…

Les autres

Certains des personnages cultes de la série, on assurait leur dernier au revoir lors du mariage de ce drôle de couple que forme Jackie et Howard. Zach ne reviendra pas pour soutenir son père déjà loin en France. Grace, la fille modèle est toujours présente et il faut dire qu’elle manquera tout autant que sa mère. Grace est un personnage attachant avec une belle évolution et un futur sur les traces de sa mère ?

Peut-être que le temps d’un épisode Julianna Marguilies et sa rivale Archie Panjabi auraient pu accepter de tourner une dernière scène ensemble mais l’espoir est vain.

Cary Agos lui apparaît comme le perdant de l’histoire mis de côté dans cette saison 7 lui qui a été de toutes les batailles avec Alicia s’efface au fil des épisodes de la dernière saison. Il aura quelques répliques dans ce dernier épisode et aidera Alicia à trouver la vérité mais il s’en va par la porte de derrière. C’est regrettable car Cary est un personnage indispensable de la série qui a dû s’éteindre sans faire de bruit pour la fin.

Et cette claque finale !

Mémorable claque de Diane Lockhart. Même si méritée, est-elle suffisante pour achever la série au bout de sept saisons. L’émotion du dernier épisode est cassé par cette scène surprenante. En effet, qui n’a pas imaginé qu’Alicia allait retrouver Jason dans ces sous-sols et l’embrassait fougueusement ? Qui aurait pu imaginer que Diane et Alicia finirait leur histoire par une rupture ?

C’est étonnant comme fin et ça laisse un goût amer à ce final de série. L’objectif prouvait qu’Alicia a grandi, évolué et comme le disent les créateurs Robert et Michelle King : « la victime devient le persécuteur ». Faillait-il en venir là pour prouver qu’Alicia n’était plus la victime vue dans le premier épisode. Détruire une relation mythique entre Diane et Alicia est-il nécessaire ? C’est une surprise cette claque mais pas dans le bon sens du terme d’autant plus que quand Alicia remet sa veste correctement, elle passe pour une femme arrogante loin de ce qu’on connaît d’elle.

Une vraie claque finale mais pas celle qui fait du bien…

Quitter la version mobile