Lubie en Série

La fin The Vampire Diaries

Cher journal, c’est l’histoire de deux frères…

ELENA: Dear Diary, today will be different.

Today I will smile.

It will be genuine.

Because today is the day that I get to live again.
[…]

This life will be good and beautiful.

But not without heartbreak.

In death comes peace.

But pain is the cost of living.

Like love, it’s how we know we’re alive.

Elena : Cher journal, aujourd’hui sera différent. Aujourd’hui, je vais sourire. Un sourire qui sera sincère. Parce qu’aujourd’hui, c’est le jour où j’ai la chance de revivre. […] Cette vie sera bonne et belle. Mais pas sans chagrin. Dans la mort vient la paix. Mais, la douleur est le prix de la vie. Comme l’amour, c’est ainsi que nous savons que nous sommes en vie.

Le journal intime de The Vampire Diaries se referme après huit années. Au départ, la série ne m’avait pas super emballé, puis, une vraie communauté de fans s’est installée autour de la série et j’ai persévéré au point de m’attacher réellement à ces personnages et leur univers. De plus, la rencontre avec les acteurs a vraiment confirmé mon attachement à la série. Mais, au fil des années et des autres séries vues, ma série teen comme j’aimais la surmonter s’est un peu perdue en route et j’ai accumulé du retard dans mon visionnage. Le déclin a commencé à la fin de la saison 5 et même si quelques épisodes ont su captiver mon attention par ci par là, The Vampire Diaries avait trop duré et devait conclure.

Huit saisons, c’est tout à fait honorable d’autant plus que l’essence de la série n’a pas été trop atteint. Pour ma part, m’étant arrêté en chemin et n’ayant pas réalisé que le final serait aussi tôt, j’ai dû faire un rattrapage express. Arrêté à l’épisode 15 de la saison 7, j’ai rattrapé 23 épisodes. Une bonne saison en soit. J’ai tout vu d’une traite afin de pouvoir rédiger un papier complétement imprégné de The Vampire Diaries.

Saison 7 la mauvaise

Clairement la saison 7 n’était pas un chef d’œuvre et l’absence de Nina Dobrev s’est complètement faite ressentir. Pour rappel, le pitch de départ un triangle amoureux autour d’une fille et deux chevaliers servants qui se trouvent être frères et accessoirement vampires. Les deux frères sans l’objet de leur désir commun, ce n’est plus la même chose. Alors, si Damon ne cesse de se morfondre pendant des épisodes entiers sur la perte d’Elena, lui, Stefan concrétise avec Caroline. L’un tourne en rond pendant que l’autre avance avec un autre amour même si il y a quelque chose de trop fabriqué dans cet idylle. L’émotion n’y est pas comme dans le couple Caroline et Klaus ou Elena et Stefan.

Saison 8 la finale

La saison 8 a choisi le chemin des Enfers. Au final, qui a-t-il de pire que l’Enfer lui-même ? Chaque saison apporte une menace encore plus importante que la précédente et je crois qu’avec l’Enfer, les scénaristes ont atteint le summum dans la hiérarchie du mal. Les épisodes qui précédent le final sont inégaux, certains captivant comme l’épisode 8 réalisé et produit par Ian Somerhalder où les deux frères tentent de pervertir des âmes pour l’Enfer ou bien l’épisode sur l’histoire des sirènes. Celles-ci qui meurent bien trop vite et sans raison. Le personnage de Sybil avait quelque chose à défendre. Puis, il y a les déceptions de la saison comme Tyler Lockwood qui revient et meurt en deux épisodes. Alors, je me suis perdue mais je croyais que c’était un loup-garou donc que les vampires ne pouvaient pas le tuer ? Je sais qu’il est devenu hybride à un instant mais est-il redevenu humain ? Je m’en souviens plus donc je n’ai pas compris le délire de cette scène. Pour en plus un enterrement bas de gamme. Le cercueil a beau être vide pour que les acteurs puissent le porter, plus de conviction dans ce porté  aurait été une bonne idée de la part des acteurs. Autre déception, la mort d’Enzo arrivé en saison 5 épisode 9, ce personnage a su s’imposer au sein de la troupe et comme un fidèle allié des frères Salvatore. Sa mort est déchirante avec ce cri du coeur de Bonnie. Là aussi j’ai jamais cru en leur idylle que je trouvais trop surfaite comme s’il fallait caser la pauvre Bonnie même si elle n’est pas fan des vampires pas de problème trouvons-lui un vampire. Entre déception et joie, le retour de Kai, fait du bien car ce personnage marquant de la saison 6 manquait un peu mais lui aussi il disparaît aussi vite qu’il est venu…

La fin du journal intime d’un vampire

Kevin Williamson et Julie Plec, les maîtres de The Vampire Diaries avaient le temps de préparer ce final sachant à l’avance l’intention de la chaîne The CW de ne pas renouveler la série pour une saison 9. Dès lors, même si le titre de cet épisode final est “I Was Feeling Epic” je m’attendais à vraiment quelque chose d’épique dans le sens littéral du terme ! L’épisode vu conclut correctement la série mais sans en laisser un souvenir mémorable. Alors, oui il y avait du feu de partout avec une superbe explosion pour nous cramer les yeux. Merci Bonnie et tes ancêtres pour avoir briser de façon extravagante, cette malédiction. En revanche, les 15 dernières minutes de la fin aurait pu être plus dans l’émotion…

Bonnie

 

J’ai toujours trouvé que Bonnie était la bonne sorcière et la bonne poire de la série. En fait, elle a le rôle de la sorcière de convenance. Quand il y a quelque chose qui bloque les vampires, on appelle Bonnie et même si elle dit un nombre incalculable de fois non, elle finit toujours par céder et faire les pires sorts de l’univers. Certains la considèrent comme l’héroïne de la série, moi, je la vois comme le personnage pratique à qui on peut faire faire n’importe quel sort qui débloquera n’importe quelle situation. En plus, Bonnie Bennett n’a pas du tout une vie de rêve entre avoir été enfermée dans une réalité alternative seule et c’est d’ailleurs, à ce seul moment en 5 ans saison 6 épisode 9 “I Alone” où la sorcière de Mystic Falls a réussi à me toucher. Elle a aussi perdu ses amours Jeremy ou Enzo pour finir seule. Certes, elle profite de la vie mais seule alors qu’elle en a fait des sacrifices en huit ans ! Ah oui, vraiment seule car sans famille non plus. La vocation de sorcière vous tente ? Peut-être y réfléchir ça peut vous jouer des sorts 🙂

Caroline

 

Même si Lizzie et Josie sont trop mignonnes, Caroline Forbes en mère de famille a cassé la dynamique du personnage. Bien sûr, c’était une intrigue créée pour les besoins du moment car l’actrice Candice Accola était enceinte. C’était bien vu sur le moment mais sur la longueur, Caroline n’est plus la fille pimpante que l’on a apprécié, elle a les responsabilités d’une mère qu’elle assume totalement et correctement. Puis, elle et Alaric parents, ce dernier ça lui va comme un gant le rôle de père ce qui n’est pas le cas de Caroline. La seule du gang de Mystic Falls a resté vampire au final ! Je me souviens de ce début de saison 2 avec une Caroline en pleine transformation de vampire et je me rappelle m’être dit c’est trop tôt pour elle. L’humaine Caroline avait des choses à faire et puis, le personnage a tellement bien évolué que j’ai fini par accepté cette transformation prématurée. La perte de sa mère a valu à Caroline, ses plus beaux moments tout comme son flirt avec Klaus. En fait, Stefan et Caroline c’est une erreur… Klaus est l’élu du cœur de Caroline. Mais spin-off oblige Joseph Morgan est allé voir ailleurs laissant sa belle à Mystic Falls. La donation et le message de Klaus à Caroline dans ce final ravit tous les fans du couple avec cette lettre où il est écrit :

I do look forward to thanking in person someday…

However long it takes.

J’espère pouvoir de te féliciter en personne un jour… Peu importe le temps qu’il faudra.

Personnellement, je verrai bien un spin-off sur le couple Klaus et Caroline car il se murmure qu’un autre spin-off en plus de The Originals est en préparation ou peut-être une Caroline qui débarque à la Nouvelle-Orléans ? En tout cas, imaginer Caroline seule pendant des années à faire le deuil de Stefan, j’y crois pas tellement…

 

Elena

Bien sûr que Nina Dobrev allait revenir pour la fin de The Vampire Diaries et dire au revoir à ses fans une dernière fois. Bonnie a réussi à briser la malédiction et libérer sa copine. Elena vit enfin une vie heureuse aux côtés de l’homme de sa vie Damon Salvatore. Elle deviendra la médecin qu’elle devait devenir et elle veillera comme tout être humain. Elena retrouve sa famille en fin de vie, ses parents qu’elle a perdu et referme ce journal qu’elle avait commencé à écrire en septembre 2009.

Hello, Brother !

Comme un écho au pilote de la série, ce mythique “Hello, Brother” (“Salut, frère“) est la dernière phrase de la série dans le dernier épisode. Parce que The Vampire Diaries, c’est une histoire de frères avant tout. Deux frères qui cherchent en quelques sortes la rédemption n’acceptant pas ce destin de vampire. Un des frères ou les deux frères devaient mourir ! Julie Plec a révélé à Entertainement Weekly, l’autre fin celle imaginée en saison 2 avec son acolyte Kevin Williamson, les deux frères mourraient. Comme elle l’explique les plans de départ ont changé : “Le grand final celui que l’on avait prévu n’est jamais arrivé parce que la série a été un succès et a duré huit ans”. Finalement, c’est Stefan qui se sacrifie. A vrai dire, ça ne pouvait être que lui, plusieurs raisons l’expliquent :

  • Stefan est celui qui a changé le quotidien d’Elena Gilbert à tout jamais.
  • Stefan est The Ripper (“l’éventreur”) et non Damon.
  • Damon et Elena sont des âmes soeurs.
  • Stefan est celui qui a fait de son frère Damon, un vampire…

 

Stefan : But in the nearly two centuries since I made you become a vampire, I have fought to turn you into the man who deserves the happiness that’s out there right now.

Stefan : Mais en  presque deux siècles depuis que j’ai fait de toi un vampire, je me suis battu pour faire de toi l’homme qui mérite ce bonheur qui s’offre à présent à toi.

Alors, perdre Stefan est le prix à payer mais cette mort est justifiée. Certains peuvent s’émouvoir pour Caroline qui à peine mariée perd son époux mais comme ce couple ne fonctionnait pas de toute façon, la perte est moins intense. Caroline et Damon se penche sur la tombe de Stefan Salvatore qui aurait vécu 171 ans comme les 171 épisodes de la série. Un joli clin d’oeil. En fait, The Vampire Diaries est un beau message sur la fratrie celle des frères Salvatore qui se retrouvent dans l’au-delà et en paix, cette fois-ci. Damon ne peut plus reprocher à son frère de lui avoir volé sa vie.

J’ai plus d’émotions à écrire ce papier que d’avoir  vu l’épisode final. The Vampire Diaries a apporté sa patte dans le monde des vampires et proposé un univers parfois trop alambiqué dans le genre fantastique mais avec de vrais bons personnages. Qui a dit que le vampire n’avait pas d’humour ?

Au revoir Mystic Falls !

Exit mobile version