Site icon Lubie en Série

La Vérité sur l’Affaire Harry Québert : la série vue sans avoir lu

La Vérité sur l'Affaire Harry Québert série avis tf1 patrick dempsey

La Vérité sur l’Affaire Harry Québert est un best-seller à travers le monde et c’est le jeune écrivain suisse Joël Dicker qui en est l’auteur. Paru en 2012, vendu à plus de 3 millions d’exemplaires dans le monde dont 1,5 millions en France, le roman est un véritable succès qui n’a pas échappé à Hollywood. Pour raconter La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, le format de la série est préféré. A la réalisation, c’est un frenchy réputée monsieur Jean-Jacques Annaud et pour le rôle titre un acteur célèbre et charmeur Patrick Dempsey. L’acteur a choisi le scénario idéal pour son premier projet post-Grey’s Anatomy (et départ chaotique de la série). Remplacé le Dr Mamour (Dr McDreamy) par un illustre personnage de roman Harry Québert. Bien joué Patrick Dempsey ! TF1 est le diffuseur français de la série et aux Etats-Unis, c’est la chaîne Epix.

Lors du tout premier festival Canneseries, 25 minutes de la série La Vérité sur l’Affaire Harry Québert avaient été présentées pour l’ouverture. C’était un combo de plusieurs scènes pour nous donner un aperçu du travail qui avait été fait. TF1 m’a permis de voir l’épisode 1 et 2 dans son intégralité. Mon avis est celui de quelqu’un qui a reçu gentiment en cadeau La Vérité sur l’Affaire Harry Québert de la part de TF1 mais qui n’a pas encore lu le livre attendant de voir la série. Eh oui,!  Je fais partie des rares personnes qui préfèrent voir une oeuvre sur écran puis, se lancer dans la lecture par la suite. Une de mes raisons principales, j’aime bien savoir si l’histoire qui m’est contée en série me plaît pour ensuite me donner envie de lire. Oui je regarde plus de séries que je ne lis des livres même si j’affectionne la lecture. Maintenant que l’introduction est faite, passons au décorticage de ces deux premiers épisodes sur dix au total.

 

Le pitch

A New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, un jeune écrivain à succès, est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur. A quelques mois de l’échéance qui lui a été donnée, tout bascule soudain pour lui : son ami et professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné en 1975 Nola Kellergan, une jeune fille de quinze ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire, à Sommerdale, et mener son enquête.

 

Avis sur La Vérité sur l’Affaire Harry Québert

Comme vous l’avez compris La Vérité sur l’Affaire Harry Québert est un enjeu et les moyens ont été mis pour faire de cette mini-série un événement. On imagine la pression de ne pas décevoir les fans du livre car nombreux vont dire « j’ai adoré le bouquin, j’ai trop peur d’être déçu par la série ». Moi, je dis il faut être curieux d’abord avant de se prononcer et ne pas partir défaitiste. Les adaptations réussies, il y en a pléthores comme des mauvaises me direz-vous. Moi, je suis partie d’une feuille blanche n’ayant pas lu le livre et de ce que j’ai vu, j’ai été plutôt séduite. En plus, j’ai été séduite en le voyant en français ! Les images de Jean-Jacques Annaud sont belles. Sa manière de filmer accentue le mystère autour de la disparition de Nola et l’implication ou non d’Harry Québert dans cette affaire. Il paraît que la mini-série a été dans plus de 230 décors différents au Canada. Il y a un côté idyllique à Sommerdale comme un lieu hors du temps que Jean-Jacques Annaud parvient à capter.

Assez rapidement, on est pris dans l’engrenage de cette enquête de Marcus Goldman, enquêteur amateur à qui le téléspectateur doit faire confiance. Mais doit-on faire réellement faire confiance à Harry Québert ? Le doute s’installe… D’un épisode sur l’autre, vous le faites passer d’innocent à coupable. Patrick Dempsey était le bon acteur dans le rôle même s’il n’est pas éblouissant par son jeu, il parvient à assurer le job celui de nous faire douter sur son personnage. Les autres acteurs que ce soit Kristine Froseth a.k.a Nola ou Ben Schnetzer a.k.a Marcus sont là pour servir l’ex-docteur Mamour. Il mène clairement la barque à côté de ses jeunes acteurs. De toute façon, il fallait un acteur connu, séducteur et idéal pour la FRDA-50 pour jouer le rôle iconique d’Harry Québert.

Même si c’est toujours difficile de se prononcer sur deux épisodes pour une mini-série, j’ai été assez convaincue pour poursuivre l’aventure. Certes, il y a une enquête et un petit côté policier mais le fait que ce soit accès sur un personnage dont arrive pas à cerner la personnalité est bien plus captivant. Quoiqu’il en soit, je suis embarquée et j’ai vraiment envie de savoir La Vérité sur l’Affaire Harry Québert !

Ma note :
Quitter la version mobile