Site icon Lubie en Série

Le Bureau des Légendes saison 4 : quand la légende doute…

le bureau des légendes saison 4 avis

C’est parti pour une nouvelle mission pour nos clandestins préférés ! Le Bureau des Légendes démarre sa quatrième saison sur Canal + et le travail des agents est toujours de qualité. Direction la Russie pour une nouvelle mission mais Paris et ses bureaux restent un lieu stratégique et le Moyen-Orient demeure toujours un lieu de tension ! Voici le rapport sur la saison 4 suite aux 10 épisodes que j’ai vu et mes instructions aux futurs agents prêts à visionner cette saison 4 :

Voici les 10 instructions pour débuter la saison 4 du Bureau des Légendes

  1. Trois missions distinctes à suivre en parallèle : Paris, Moyen-Orient et la nouvelle en Russie.
  2. Marie-Jeanne a pris du grade, c’est la chef du bureau des Légendes, vous devez lui obéir à la lettre.
  3. Attention ! La DSEC inspecte la DGSE soit vous êtes fidèle à la chef soit vous parlez à JJA, l’autre chef.
  4. Méfiez-vous de Malotru, même loin à Moscou, ce clandestin est capable de tout.
  5. Il est conseillé de revoir ses bases de russes, arabes et anglais pour effectuer les différentes missions.
  6. Pour la mission russe, vous devez être incontournable sur la cybersécurité, vous allez faire face aux rois du hacking et ça ne rigole pas !
  7. Gardez en tête que tout appareil électronique peut être piraté. Les virus s’infiltrent partout.
  8. Si vous avez affaire à une mission TP, alors un agent peut être sacrifié pour la cause.
  9. Chaque mission, sa nouvelle recrue : Caesar, jeune geek qui travaille pour la Direction Technique de la DGSE, Jean-Paul acolyte de Jonas sur le terrain Moyen-Orient, et nos amis de la DSEC, JJA et Liz, son bras droit.
  10. N’oubliez pas qu’il ne doit pas y avoir d’obstacle entre vous et votre légende. Vous devenez devenir votre légende pour réussir votre mission.

 

Le Bureau des Légendes saison 4 plus en détails

A consulter de préférence, après avoir vu les 9 épisodes de la saison 4.

Paris : Les bœuf-carottes de la DGSE sèment le trouble

Rien ne va plus ! La DGSE est mise à rude épreuve avec l’arrivée de JJA (Mathieu Almaric), le nouveau directeur de la sécurité interne de la DGSE. Son objectif : faire le nettoyage au sein de la DGSE qui pense pourrie de l’intérieur par Malotru. Le clandestin de le plus célèbre de la DGSE aurait un pouvoir de séduction redoutable ayant pu berné les plus grandes légendes même le regretté Henri Duflot (Jean-Pierre Darroussin). C’est une théorie intéressante et habilement menée tout au long de cette saison 4. Elle fait office de suite logique pour les fans de la première parce qu’il est vrai que Malotru a causé beaucoup de dégâts au sein de la DGSE et peut-être est-il temps d’y remédier ?

L’acteur Mathieu Almaric était la figure idéale pour incarner cette autorité à la recherche de la faille. Bien sûr, les agents vont douter et c’est justement ce qui est passionnant dans cette intrigue au siège. Marie-Jeanne (Florence Loiret-Caille) prend plus d’ampleur maintenant qu’elle est la tête du Bureau des Légendes et c’est mérité parce que l’actrice est talentueuse et son personnage fascinant. Une femme à la tête du Bureau des Légendes, ça dénote pour les services secrets françaises. Quoiqu’il en soit, Marie-Jeanne est bousculée comme jamais dans cette saison 4 et cela ne fait que rendre le personnage encore plus merveilleux.

 

Moscou : Malotru, faiseur de trouble

A la fin de la saison 3, on ne savait pas tellement ce que Malotru allait devenir. Même je me suis demandée sur Mathieu Kassovitz allait revenir dans la série. Heureusement, notre agent et traître favori est de retour et il se cache en Russie. Cette aventure est assez prenante. C’est un autre style que le Moyen-Orient mais tout aussi sympathique dans le genre. Malotru est prêt à tout pour revenir en France alors qu’il n’est pas en odeur de sainteté dans son patrie. C’est un clandestin perdu que l’on retrouve à Moscou. Ce sentiment s’accroit quand il apprend qu’Henri Duflot est mort pour le sauver. Son seul moyen de revenir mais Malotru a su séduire Marie-Jeanne, elle, qui avait pourtant dit dans le passé à Henri Duflot que Malotru n’était pas prêt pour sa première mission. Cette même première mission qui provoquera la situation dans laquelle il se trouve actuellement. Les retours dans le passé expliquent bien le pourquoi du comment et revoir Jean-Pierre Darroussin dans le rôle d’Henri Duflot quelques minutes est plaisant, il faut l’avouer. Dans cette saison 4, Malotru est comme plongé dans un monde qui ne lui plait pas et il subit son quotidien qui devient un peu plus facile avec Samara même si sa fille lui manque terriblement.

Cependant, il ne le sait pas mais Malotru n’est pas le seul en Russie. Il y a celle qu’il a formé Marina Loiseau, ex-phénomène, qui hérite d’un nouveau nom de code : Rocambole. Sa nouvelle mission : fréquenter les hackers qui opèrent dans le campus où elle s’installera en tant que chercheuse en sismologie. La jeune femme semble être ressortie plus forte de sa mission en Iran et elle joue le jeu de sa légende mais quand l’amour s’en mêle, elle a des difficultés et sa fragilité ressort. Cependant, quand on lui propose la prison russe, elle ne rechigne pas et accepte son sort. Une question d’expérience. Ce personnage reste toujours passionnant même si on a souvent l’impression qu’elle n’a pas de chance dans ses missions…

Moyen-Orient : Mission terrain pour Jonas

C’est la mission qui m’a le moins emballé. Je crois que depuis 3 saisons, on a bien exploré le Moyen-Orient et ses terroriste et il y a tellement de séries sur ce sujet que je n’ai pas réussi à rentrer dans cette intrigue. Pourtant, j’aime beaucoup le personnage de Jonas joué par Artus. Puis, son nouvel acolyte Grégory Fitoussi amène de la nouveauté mais rien n’y fait, cette histoire est moins captivante que le remue-ménage de la DGSE à Paris ou l’expérience russe. Même si Artus fait d’excellents interrogatoires, cette intrigue est plus en dessous que les deux autres.

 

La recette du Bureau des Légendes fonctionne toujours. Bien que le changement total de territoire ennemi puisse paraître étrange au départ, on s’y fait à ce méchant russe. Puis, pour ceux qui préfèrent les missions au Moyen-Orient, elles sont toujours d’actualité avec Jonas et Jean-Paul. Même si c’était l’arc le moins intéressant des trois entre Paris et Moscou. En fait, dès qu’on rentre au Bureau Des Légendes on y reste volontiers les 10 épisodes voire sans interruption.

 

 

La fin de la saison 4 du Bureau des Légendes

On peut la qualifier d’énigmatique. Ce qui est certain c’est que Jonas et Rocambole rentrent à la base et César lui débute sa mission en Russie. Mais quant à Malotru, ça ne paraît pas clair sauf si on veut accepter la vérité. Malotru est mort. Les derniers instants de vie que l’on voit de lui sont ceux qui l’imaginent alors qu’il y est entrain de mourir empoisonné. Déjà, j’étais étonné que Mathieu Kassovitz assure quatre saisons d’une série, je pensais que la 3 était la dernière mais c’est la 4. Pour ceux qui sont déçus de voir partir une visage phare de la série ne le soyez pas César, Jonas, Rocambole et Marie-Jeanne ont encore beaucoup de choses à nous dévoiler !

 

 

Quitter la version mobile