Site icon Lubie en Série

Le Secret d’Elise : dis-nous tout petite fille !

Qui es-tu Elise ?

SynopsisUn jeune couple d’aujourd’hui vient de s’installer dans une belle maison du sud de la France… hantée par le fantôme d’Elise, morte en 1969 dans d’étranges circonstances.  En 1986, une autre famille habite cette même maison, et est confrontée à l’inquiétante amitié entre leur fille et le fantôme. Que s’est-il vraiment passé en 1969, comment Elise a-t-elle pu se noyer ? Sa mère ne peut se résoudre à la thèse de l’accident et décide d’enquêter pour établir la vérité…

Durée : 52 minutes
Saison 1 = 6 épisodes
Pays : France
Diffusion : TF1

Le saviez-vous ?

Pourquoi regarder Le Secret d’Elise ?

Que dire des deux premiers épisodes ?

Étrange et inquiétant est le secret que renferme la petite Elise partit trop tôt. Mais pourquoi une telle tragédie pour une famille sans histoire et une petite fille si mignonne. Un mystère qui hante plusieurs époque : 1969, année de la tragédie, 1986 et 2015. Ces trois espaces temporels ont leur charme.

Même si 1986 se distingue avec Bruno Salomon et Hélène De Fougerolles sûrement le côté pop de l’année et les deux acteurs qui forment un couple en parfaite alchimie à l’écran. 1969 propose un dépaysement total avec une époque plus lointaine mais c’est vraiment Julia Piaton qui crève l’écran avec une interprétation touchante d’Ariane, mère d’Élise accablée par le malheur qui est arrivé à sa petite fille, alors que Bénabar ne brille pas dans son jeu et se montre en dessous de sa partenaire. Quant à 2015, l’époque est familière et permet de rendre le mystère d’Élise actuel mais peut-être comme il y a moins cette effet de voyage temporel, c’est l’époque la moins intéressante à regarder. Cependant, l’actrice Julie de Bona propose une performance intéressante.

L’intrigue autour du secret d’Élise captive mais la série est desservie par quelques scènes fantasques souvent dans le but de faire peur ainsi en 1986 et 2015, les jeux avec la lumière qui saute, les portes qui se ferment subitement, le vent qui souffle et autres artifices fantomatiques donnent un côté cheap. Le pire étant la scène en 1969 où Ariane retient sa respiration dans un bac d’eau pour échapper à un vilain monsieur. Ce sont ces petits éléments qui nuisent à une intrigue qui tient la route.

Alors, peut-être le fait que la série soit une adaptation française d’une série étrangère existante, cela a aidé à éviter l’éparpillement et permis de proposer un scénario assez cohérent dans son ensemble. Quoiqu’il en soit le secret que renferme Élise attise la curiosité.

 

Pilote Mitigé
Voir la classification des pilotes ici

 

Quitter la version mobile