Site icon Lubie en Série

Mozart in The Jungle saison 2

La saison 1 de Mozart in The Jungle a remis la musique classique au goût du jour et en montrant un côté plus moderne voire sexy. Un succès au rendez-vous convaincant les amateurs de classique comme les non-initiés, la saison 2 vue le jour et diffusée rapidement sur OCS (et maintenant disponible sur OCS GO) pour faire durer le plaisir de la musique. Alors, est-ce que le maestro et son orchestre réussiront à enchanter le public pour une seconde saison ?

Mozart in The Jungle saison 2 : un mot de l’équipe de la série

Pour avoir une idée de ce qui vous attend, voici quelques informations révélées par Lola Kirke alias Hailey dans la série, Saffron Burrows alias la mystérieuse Cynthia, Jason Schwartzman (créateur, scénariste et producteur exécutif) et Paul Weitz (producteur exécutuf).

Quelles sont les choses fun que les téléspectateurs verront cette saison ?

Lola Kirke : « On voyage. On va à Mexico et dans la campagne mexicaine. En dehors de cet aspect, il y a beaucoup plus de développement au niveau des personnages. Je pense que nous allons plus en profondeur dans les choses ».

Quels changements verrons-nous pour Cynthia cette saison ?

Saffron Burrows : « A la fin de la saison précédente, la longue relation que mon personage entretenait avec le personage de Malcom McDowell, Thomas, s’achève mais ils s’aiment toujours. Il y a une ouverture pour que de nouvelles choses arrivent et c’est ce qui se développe cette saison. Cynthia se lance dans une aventure, le début d’une relation avec quelqu’un ».

Qu’est-ce qu’il y a d’excitant dans cette nouvelle saison ?

Jason Schwartzman : « Nous sommes rejoint par de nombreuses guest stars et des pointures de la musique classique : Gustavo Dudamel, Joshua Bell, Lang Lang et Emanuel Ax ».

Paul Weitz : « Concrètement, les gens du monde de la musique classique ont vu la saison 1 et c’était une sorte de plaisir coupable pour eux et on a commence à recevoir des appels de ces gens qui voulaient faire partie de la série ».

Jason Schwartzman : « On a aussi Dermot Mulroney et Gretchen Mol. Le cast trouve qu’il y a davantage de choses qui se passent, c’est plus épique d’une certaine manière ».

Une programmation alléchante de l’orchestre philharmonique de New-York pour cette saison 2.

Symphonie discordante en saison 2 ?

Après avoir eu les louanges de l’équipe, voici mon avis après avoir visionné l’ensemble des 10 épisodes (26 minutes) de la saison 2 de Mozart In The Jungle. Je suis moins enthousiaste que les actrices et les producteurs, disons un peu plus critique sur les choix artistiques. Déjà la saison 1, j’avais souligné quelques faiblesses qui malheureusement ne se sont pas tellement arrangées en saison 2.  Des premiers épisodes captivant laissant la mélodie nous envahir et une fin facile avec le baiser prévisible entre Hailey et Rodrigo.

Rodrigo et Hailey : duo brisé

Alors, dès le premier épisode de la saison 2, je m’attendais à voir Rodrigo et Hailey bras dessus, bras dessous amoureux ou bien à minima une explication sur leur situation. Hailey et Rodrigo ne sont pas ensemble et il faut l’accepter tel quel. Ah si ! Il y a une tentative hasardeuse d’explication avec un Rodrigo ne voulant pas mêler romance et professionnel. Toute la saison, les deux joueront au chat et la souris sans intérêt car une brisure demeure entre eux. Hailey refuse d’être son assistante et Rodrigo vaque à ses délires. Le duo tendre qu’ils formaient est cassé et même si lors du voyage au Mexique, on tente de nous faire croire que la flamme est toujours présente entre les deux, le téléspectateur n’est pas dupe et ne croit pas en cette idylle brisée. Malgré les prédictions de mamie Rodrigo qui lit l’avenir dans les feuilles de thé.

Où est le maestro ?

En fait, le principal problème de cette saison 2 c’est l’absence de directions. On ne sait pas où on va, où vont les personnages ? Rien ne ressort et tout est brouillon. C’est des petites historiettes par ci, par là sans fil conducteur. Par exemple, la grève des musiciens on y comprend rien parfois, ils sont revendicateurs et parfois, ils oublient leur cause subitement. C’est peut-être la seule idée forte de cette saison 2 et elle ne tient pas la route car mal orchestrée si j’ose dire !

Personnages superficiels !

Puis, Rodrigo, on le sait névrosé mais là son petit jeu devient agaçant plus rapidement et au bout de deux-trois excentricités on se lasse. Tout comme son rival Thomas qui en devient ridicule. Quant à Hailey, elle est invisible : plus de statut d’assistante du maestro et réduite à simple remplaçante en hautboïste. Cynthia et son avocate Nina, c’était prévisible à des kilomètres et ça n’a pas loupé. Alors, quand les acteurs parlent d’une saison 2 qui rentre davantage en profondeur dans le développement des personnages, le doute subsiste. Les histoires de coeur des personnages m’ont ennuyés et je ne comprends pas l’intérêt du couple Lizzie et Bradford, chacun de leurs scènes est sans intérêt. Sûrement, un volonté de Jason Schwartzman (créateur de la série) de participer en passant à l’écran dans le rôle de Bradford mais on aurait pu se passer de ce personnage insignifiant ne faisant en rien avancer l’histoire… Le seul personnage que j’apprécie cette saison, c’est Gloria, la seule qui semble à peu près cohérente dans cette saison.

Dommage ! Mozart in The Jungle n’a pas su améliorer ses faiblesses déjà apparentes en fin de saison 1 avec cette tendance à s’éparpiller. Cette saison 2 manque de direction d’un vrai maestro de l’écriture ?

Quitter la version mobile