Lubie en Série

Osez passer derrière les barreaux de Wentworth !

A l’occasion de l’interview de Danielle  McCormack, j’ai découvert une pépite sur Canalplay la série WentWorth. L’actrice joue Bea Smith, une femme arrêtée pour tentative de meurtre sur son mari violent et elle se retrouve en prison à Wentworth ! Je vous recommande vivement cette série australienne et voici 5 bonnes raisons de craquer pour Wentworth.

1. Le drame de la prison
C’est un peu un Orange is the new black sans l’humour ce qui ne veut pas dire moins bien : les deux séries se valent. Le ton est simplement différent. Atmosphère plus froide à Wentworth et rarement de bons sentiments, plus dramatiques, plus de conflits et une véritable lutte de pouvoir au quotidien ! Orange is the new black est une dramédie et Wentworth, un drame pur et dur.

2. Univers carcérale féminin : fascinant et dangereux à la fois !
Ce qui se passe derrière  les barreaux fascine et Wentworth est une prison à visiter. Attention, pas de pitié dans cet univers, les femmes de Wentworth ne sont pas des rigolotes. Mais, ce sont des femmes auxquelles, on peut s’identifier aussi. Wentworth surfe peut-être sur la mode des séries sur l’univers carcérale et des femmes fortes mais ça fonctionne donc on vote pour !

3. Les filles de Wentworth !
Elles sont toutes attachantes ! Leurs histoires vous toucheront car en fait elles sont enfermées pour des faits certes, répréhensibles mais elles n’étaient pas prête à la prison pour la plupart. Elles ont fait un mauvais choix sans penser aux conséquences de leurs actions du moins c’est le cas de Bea Smith. Alors comment survivre dans ce milieu ? Franky Doyle et son attitude de bad girl vous séduira, Bea Smith et sa tragédie familiale, Boomer et ses drôleries et les autres nanas tout aussi passionnantes.

4. Les autorités tout aussi attachantes
Wentworth, c’est un microcosme et les autorités font partie de cet univers. Ils travaillent au quotidien dans ce lieu et y passent une bonne partie de leur vie à l’intérieur. Les vies des gardiens ou supérieurs de la prison sont approfondies en dehors de celle-ci ce qui les rend tout aussi attachants que les détenues. Comment ne pas éprouver un peu de compassion pour Will Jackson dès le pilote ? Et Vera Bennett dont cet emploi est toute sa vie.

5. La qualité des séries australiennes
Lointain pays perdu au milieu de l’océan et discret de manière générale, l’Australie devrait davantage faire parler de ces séries. En effet, le pays peut se vanter en la matière : The Slap, Hartley Coeur à Vif, Secrets & Lies, Love Child ou Devil’s Playground sont des séries australiennes de qualité. D’ailleurs, enviées des américains qui en font des remakes plus ou moins réussis. En plus, Wentworth est elle-même, un remake d’une série australienne diffusée de 1979 à 1986 qui n’a jamais été vue en France. Mais, sans cette référence, Wentworth peut se regarder sans problème et se savourer !

Retour à la case prison, rendez-vous à Wentworth !

La saison 1 et 2 sont disponibles sur Canalplay.

Exit mobile version