Lubie en Série

PARIS POLICE 1900 : Une belle image de Paris et sa police d’antan !

PARIS POLICE 1900 débute son histoire exactement en 1899 ! Plus précisément le jour de la mort de Félix Faure. Président de la Troisième République plus célèbre pour sa mort. Revenu d’un conseil des ministres agité sur l’Affaire Dreyfus, Félix Faure fait appel à sa maîtresse Marguerite Steinheil (Meg). Le président meurt en plein ébat au palais de l’Élysée (un de rares Président a avoir eu la chance de mourir en ces lieux de pouvoir). C’est la première scène de Paris Police 1900. De cette mort cocasse découle tout un scénario astucieux : le retour du préfet Louis Lépine à la tête de la Préfecture de Police pour maintenir Paris, la grogne des ligues nationalistes et antisémites avec une menace anarchiste qui plane et l’affaire de la “valise sanglante”. Pour cette dernière affaire, c’est le jeune et ambitieux inspecteur Antoine Jouin qui enquête avec l’aide de la première avocate française, Jeanne Chauvin, mais qui n’a pas le droit légalement d’exercer. Tous deux vont essayer de trouver la vérité dans une France bousculée et divisée par l’Affaire Dreyfus…

Paris Police 1900 est une série de Fabien Nury, qui en est le showrunneur. Ce n’est pas la première fois que Fabien Nury travaille sur une création originale Canal + puisqu’il est à l’origine d’une autre création originale Guyane. Sur cette série, il travaille en étroite collaboration avec le producteur Emmanuel Daucé (Un Village Français) de Tetra Media Studio. Paris Police 1900, c’est 8 épisodes de 52 minutes à voir sur Canal +

 

Pourquoi regarder la série Paris Police 1900 ?

Si vous êtes fan de Peaky Blinders, Boardwalk Empire, The Knick ! Paris Police 1900 pourrait être une sorte d’équivalent de ces séries avec ce style et l’élégance de l’image. Pour une fois, ce n’est pas dans un autre pays mais le nôtre. Avec notre Histoire et de bonnes techniques de travail de l’image, on fait aussi bien que les anglais et les américains dans la série en costume fin 19ème/début 20ème.

Savant mélange entre l’Histoire et fiction ! La mort cocasse de Félix Faure, l’affaire de la “valise sanglante” (non résolue dans la réalité), la révolte de Fort Chabrol, Jeanne Chauvin, première femme avocate de France ou bien le retour de Louis Lépine à la Préfecture de Police comme un Messie sont des réalités historiques. Fabien Nury dit “Je préfère extrapoler qu’inventer” et c’est ce qu’il a fait sur cette série ainsi il a trouvé une résolution à la “valise sanglante” mais c’est pour le bien de la fiction. Avec Paris Police 1900, c’est une redécouverte de l’Histoire de France.

Décors et costumes somptueux ! Tout d’abord, l’image à l’écran est incroyable ! On sent une série de qualité. Il paraît que chaque épisode vaut 2 millions d’euros. La qualité de production se voit à l’écran. Les décors sont incroyables et le soin apporté aux costumes l’est tout aussi. Les costumes ont nécessité 3 mois de fabrication et trois ateliers différents avec un atelier sur-mesure pour les costumes de comédiens, un atelier sur-mesure pour les figurants et un atelier avec des costumes prédéfinis pour les autres figurants. Un vrai travail d’orfèvre qui se voit à l’écran et permet un voyage complet pour le téléspecateur en 1900.

 

Jérémie Laheurte © Canal +

Quand je vois une série produite par Tetra Media Studio, je suis souvent en alerte. Parce que Tetra Média Studio, c’est Un Village Français, Irresponsable et Une Belle Histoire. Un style d’écriture et une ligne éditoriale qui me séduit beaucoup. Avec Paris Police 1900, ce fut presque le cas… En fait, l’enquête autour de la “valise sanglante” n’a pas réussi à m’embarquer complètement et elle occupe une bonne partie de l’intrigue. C’est ce côté banal de l’enquête qui ne m’a pas emballé. Pourtant, les enquêteurs Antoine Jouin (Jérémie Laheurte) et Jeanne Chauvin (Eugénie Derouand) sont des personnages très intéressants. En revanche, ce qui m’a plus attiré dans cette série ce sont les personnages comme Meg ou le préfet Louis Lépine et leurs intrigues. Meg qui doit essayer de trouver un moyen de survivre après la perte de son célèbre amant. Quant au Préfet Lépine, il doit essayer de tenir Paris en proie à la montée des extrémismes tout en essayant de redorer le blason des policiers de la Préfecture de Police. Puis, il y a cette affaire autour de son épouse plutôt intrigante.

Cependant, Paris Police 1900 est une superbe série visuellement ! La qualité de l’image est dingue et on n’a pas à rougir face à un Peaky Blinders. En plus, le scénario n’est pas trop mal écrit et il est interprété par une pléiade de bons acteurs. La plupart sont moins souvent mis sur le devant de la scène sur nos écrans de télé et pourtant, ils ne déméritent pas. ça fait plaisir de voir un bon jeu d’acteur. Mention spéciale pour Evelyne Brochu (Meg), Marc Barbe (Lépine) et Jéremie Laheurte (Jouin). Après avoir bugué sur son visage pendant tout l’épisode 1, qu’elle fut ma surprise de découvrir qu’Evelyne Brochu est une actrice canadienne bien connue pour son rôle de Delphine dans Orphan Black ! Elle est exceptionnelle dans le rôle de Meg. Marc Barbe est un parfait Louis Lépine et Jérémie Laheurte est un jeune talent prometteur. Puis, il y a Hubert Delattre, un acteur que j’ai beaucoup qui joue l’affreux Jules Guérin ce qui change du nounours de Zone Blanche.

Paris Police 1900 est une série historique réussie qui montre que la Belle Époque n’était pas si belle et malheureusement, les tourments de l’époque résonne encore aujourd’hui…

 

Ma note :

Paris Police 1900 à voir sur Canal +

Exit mobile version