Site icon Lubie en Série

Philip K. Dick’s Electric Dreams : un monde de rêve

Philip K. Dick Electric Dreams avis critique review amazon prime video

Philip K Dick’s Electric Dreams est une série d’anthologie de science-fiction. Dans cette saison 1 de 10 épisodes, chaque épisode raconte une histoire indépendante des autres épisodes. Inspirée des nouvelles de l’écrivain Philip K Dick, chaque épisode transporte le téléspectateur dans un monde différent. Certains sont à des années-lumière de nous quand d’autres sont plus proches de notre monde. Amazon Prime Vidéo m’a donné la chance de plonger dans le monde de Philip K Dick en série en avant-première. Même si dans la chronologie IMDB, l’épisode 1 s’appelle « The Hood Maker » dans mon visionnage, l’épisode 1 s’appelle « The Commuter » peut-être que pour la France l’ordre a changé mais ça n’a pas d’importance sachant que les épisodes sont indépendants des autres.

Je pense avoir bien fait de commencer avec l’épisode appelé « The Commuter » (traduction : le train de banlieue) qui parle d’un homme confronté à un monde alternatif afin de régler ses problèmes dans sa vie réelle. Il doit faire un choix vivre sa vie actuelle ou vivre une autre vie peut-être meilleure… Quant à l’autre épisode plus futuriste, intitulé le « The Hood Maker » (traduction : le créateur de cagoule) il traite d’un régime répressif utilise les pouvoirs télépathiques de mutants, les Teeps, pour éliminer ses opposants politiques. L’apparition d’une cagoule capable de bloquer la lecture des pensées par les Teeps va provoquer des craintes au sein du régime. La chasse au créateur de la cagoule est alors lancée. L’épisode « The Commuter » est intéressant et donne une bonne idée du monde déjanté imaginé par le prolifique auteur qu’est Philip K Dick. Dois-je vous rappeler que c’est lui qui a écrit The Man in The High Castle où il a imaginé un monde où les nazis avaient gagné la guerre et dirigé le monde à l’aide de leurs alliés. Il fallait oser, Philip K Dick l’a fait et son histoire a eu le droit à une série produite également par Amazon Studios. Visiblement entre Philip K Dick (écrivain décédé en 1982) et Amazon, une histoire d’amour s’est créée d’autant plus quand on sait que The Man In The High Castle est un des grands succès d’Amazon sur l’ensemble des 200 pays où la plateforme est disponible. Philip K. Dick, c’est un monde où la science fiction règne. L’auteur a imaginé notre futur.

 

Philip K. Dick Electric Dreams : le Black Mirror d’Amazon Prime Video

Évidemment, comparer Philip K. Dick Electric Dreams avec Black Mirror est instinctif. Philip K. Dick Electric Dreams utilise les mêmes codes avec des effets réalistes élégants et une paranoïa ambiante. Normal qu’Amazon tente sa chance dans le genre et c’est tant mieux pour les fans du genre car ça vous fait 10 histoires de plus à découvrir. Clairement, si vous êtes fan de Black Mirror, Philip K. Dick Electric Dreams est la série qu’il vous faut ! En tout cas dans l’épisode « The Commuter », les effets spéciaux étaient beaux et originaux quant à l’effet parano, il est bien présent quand le personnage de Ed Jacobson demande à rentrer chez lui.

Adepte de monde alternatif, de science-fiction, de dystopie, d’anticipation ou tous autres monde s’y rapprochant, vous devez découvrir l’univers de Philip K. Dick et en série, c’est bien, ça s’appelle Philip K. Dick Electric Dreams. Rêver science-fiction…

Quitter la version mobile