Lubie en Série

[Pilote] Happyish

Presque pas du tout heureux !

Synopsis : Le jour de son anniversaire, Thom Payne reçoit le cadeau de l’insignifiance et aussi un nouveau chef. Il soupçonne ses pilules contre l’impuissance interférer avec ses anti-dépresseurs, lui laissant ni le bonheur…ni bonheurr. Dans une culture qui vanère la jeunesse, une culture qu’il a aidé à créer, Thom a besoin de comprendre quel est son objectif  alors qu’il est à la moitié de sa vie et personne s’intéresse à ce qu’il pense. Parce que dans un monde où n’importe quel Kardashian à la côte, peut-être que les sages parmi nous pourraient avoir moins la côte.

Durée : 30 minutes
Episodes : saison 1 = 10 épisodes
Pays : USA
Chaîne : Showtime

 Le saviez-vous ?

Le rôle principal devait être tenu par Philip Seymour Hoffman qui est décédé pendant le tournage. C’est Steve Coogan qui le remplace.

Pourquoi regarder Happyish ?

Mes premières impressions TV : Le moins que l’on puisse dire c’est que Thom Payne est presque (pas du tout) heureux mais il est surtout ennuyeux avec ses considérations sur le bonheur très particulières et pas si intéressantes que ça au final. Il se focalise sur un sujet d’abord son âge impactant sa vie sexuelle, il passe à autre chose après des longues minutes de réflexion pour se focaliser de nouveau sur un autre sujet son âge par rapport à son travail et là encore ça dure un moment. Thom n’est pas vraiment heureux, sa femme Lee s’en sort à peu près bien et leur enfant lui non plus n’est pas heureux. Une famille déprimante ? Le seul élément fun de cette série, c’est les plaisanteries sur le monde moderne ultra-connecté. Ces dernières sont sévères mais justes. Le traitement de la crise de la quarantaine est maladroite ne permettant pas de s’attacher à Thom et encore moins de comprendre son mal-être.

Pilote Rédhibitoire
Voir la classification des pilotes ici

Exit mobile version