Site icon Lubie en Série

[Pilote] Humans

Robots presque humains presque attachants !

Synopsis : Dans un futur proche, dans lequel chaque famille moderne se doit d’avoir son « Synth », un robot ultra-performant à l’apparence humaine. Et s’ils pouvaient à leur tour penser, ressentir ? Qu’est-ce qui ferait toujours de nous des êtres humains ?

Durée : 42 minutes
Episodes :
Pays : UK/USA
Chaîne : Chanel 4 et AMC

Le saviez-vous ?

Pourquoi regarder Humans ?

Mes premières impressions TV : Cette critique est réalisée sans avoir vu Real Humans.

Les robots peuvent à la fois fasciner et faire peur. Les « synths » de Humans procurent ces deux sensations aux téléspectateurs. Faut-il se reposer sur eux ou faut-il en avoir peur ? Les acteurs qui jouent les « synths » effectuent un travail remarquable rendant ces personnages mécaniques attachants. Comme Gemma Chan l’a expliqué lors de Série Séries saison 4, les acteurs ont eu un entraînement spécifique avec un chorégraphe où l’objectif. Le point fort de Humans, c’est l’exploration de la ligne entre l’homme et le robot à travers des histoires différentes et intéressantes comme Anita, « synth » adoptée par les Hawkins et Dr. George Millican attaché à son « synth » passé de date Odi. Puis, en parallèle il y a  une conspiration intrigante de « synths » presque des êtres humains. Humains ou robots, les deux types de personnages sont touchants et l’ensemble des histoires permettent d’explorer au mieux le rapport de l’homme avec le robot. Un scénario cohérent et assez intriguant pour donner envie de continuer.

 

Pilote convaincant
Voir la classification des pilotes ici

BONUS 

Lors du festival Série Séries saison 4, une étude de cas sur la série a été organisée en présence de Sam Vincent et Jonathan Brackley (scénaristes), Derek Wax et Chris Fry (producteurs), Kristin Jones (AMC), Simon Maxwell (Channel 4), Katherine Parkinson et Gemma Chan (actrices). L’occasion d’en savoir plus sur Humans, voilà ce quui s’est dit :

Gemma Chan dit :

Le chorégraphe me donnait des devoirs, je devais cuisiner, repasser comme un synth

Quitter la version mobile