Lubie en Série

[Pilote] Trepalium

Travail et anticipation !

Synopsis : Une grande ville à la fin du 21ème siècle. Après des décennies de crises, le travail est devenu une denrée rare, en voie de disparition. Désormais, 20% de la population a un emploi. 80% n’en a pas. Les sans-emploi sont relégués dans la « Zone », territoire séparé de la Ville par un Mur, et tentent de survivre.

Durée : 52 minutes
Saison 1 = 6 épisodes
Pays : France
Chaîne : Arte

Le saviez-vous ?

Les coulisses avec l’interview du réalisateur de la série Vincent Lannoo

Pourquoi regarder Trépalium ?

Mes premières impressions TV : Une série avec un projet ambitieux et surtout français ! Rapidement dès les premières images, le téléspectateur est plongé dans cet univers futuriste mais pas si lointain temporellement si on se fie aux courbes du chômage dans nos sociétés. La thématique du travail est un sujet connu de tous et dans Trépalium, le concept est poussé à l’extrême voire exagéré ? Un monde où il y aurait 20% d’actifs et 80% de sans emplois.  La différence entre les deux mondes est marqué par un jeu de couleurs : doré chez les actifs et bleu chez les zonards.

Aucun des deux mondes ne fait rêver : les actifs sont presque tous semblables et condamnés à des travaux rébarbatifs quant aux zonards, leur vies sont miséreuses et ils sont constamment dans le besoin financier et/ou substantiels. Peut-être deux opposés trop extrêmes, un peu trop cliché ? Le plus intéressant reste l’interaction entre ces deux mondes que tout oppose ! A travers, les deux versions de l’actrice Léonie Simaga, le téléspectateur passe d’un monde à l’autre. Le reste du casting est prestigieux comme Pierre Deladonchamps alias Ruben ou Ronit Elkabetz dans le rôle de la Ministre peu commode et impressionnante. Même s’il y a quelques rigidités de scénario, Trépalium fait son effet !

Pilote convaincant
Voir la classification des pilotes ici

Vu les deux premières épisodes

Exit mobile version