Site icon Lubie en Série

PLAN B : Que vaut l’adaptation française de la série québécoise ?

plan b série TF1 avis

Qui n’a pas eu un jour l’envie de revenir en arrière pour modifier le cours des événements ? Choisir ce PLAN B qu’on a envisagé mais pas choisi ? C’est la brillante idée qu’on eu les créateurs de la série québécoise Plan B : Jean-François Asselin et Jacques Drolet. Sans fantastique à outrance, la série propose d’explorer un Plan B de votre vie. Les saisons 1 et 2 de Plan B sont sublimes et je n’ai d’ailleurs pas hésité à leur mettre 5 étoiles sur Lubie en Série. Comme en France, le public a quelques difficultés à regarder des séries québécoises malgré les sous-titres (c’est bien dommage !), Gaumont Télévision a opté pour une adaptation de la série. La version que vous allez découvrir sur TF1 correspond à la saison 2 de Plan B. Loin du Canada, la version française nous emmène à Marseille pour découvrir la vie bien remplie de Florence Morin entre son ex-mari et ses deux enfants, son métier d’animatrice à la radio et son implication dans la cause des femmes. Mais son monde s’écroule lorsque Lou, sa fille de 16 ans, se suicide… Inconsolable, désemparée, Florence est mise en contact avec Plan B, une agence de voyage qui permet de remonter le cours du temps, elle tient peut-être une seconde chance pour changer sa réalité ? L’adaptation de Plan B a été écrite par Laura Piani et Hélène Bararuzunza et c’est Julie de Bona qui tient le rôle titre de Florence Morin. À ses côtés Bruno Debrandt dans le rôle de l’ex-mari, Axel Auriant (Skam) joue Félix, le fils ainé et Kim Higelin (petite-fille Jacques Higelin) joue le personnage de Lou qui cristallise les inquiétudes de Florence.

Vu en avant-première sur Salto

 

Pourquoi regarder la série PLAN B ?

Une histoire bouleversante que vous ayez vu la version québécoise ou non ! Si vous avez vu la série québécoise vous serez de nouveau bouleverser par la force de l’histoire. Si vous n’avez pas vu la série québécoise, cette histoire va vous secouer, c’est certain.

Et si vous pouviez remonter le cours du temps ? C’est un postulat simple et une question que l’on s’est tous posé à un moment de notre vie. Et si on avait choisi un chemin différent qu’elle aurait été notre vie à présent ? La série vous propose d’explorer ses différents choix et leurs conséquences…

Une histoire à taille humaine ! Même si l’agence Plan B est un peu fantastique, cette série raconte l’histoire d’une famille, les Morin, brisés par un événement tragique. Personne n’a vu la détresse de Lou. Les parents, le frère et les proches s’en veulent. C’est une histoire qui arrive à des familles et la série raconte cette tragédie avec justesse.

Julie De Bona & Kim Higelin ©  GAUMONT / TF1

C’est une adaptation quasi plan pour plan de la saison 2 de la série québécoise. Il y a très peu de différence avec l’original. Ah si ! Il y a juste la manière dont le plan B s’active chez nous, on avale une pilule et chez les québécois c’est une camionnette qui vous embarque et démarre en sens inverse. Donc, quand vous avez vu la série d’origine comme moi, vous n’êtes pas surpris. Mais comme je fais partie des rares à l’avoir vue en France, je pense que le public de TF1 pourra se laisser embarquer dans cette histoire puissante. En effet, même si je connais l’histoire et ce qui va s’y passer, la puissance de celle-ci m’a encore touchée. Cette histoire de cette mère qui essaie de sauver désespérément sa fille en essayant de trouver une solution à son mal être, cela prend aux tripes. C’est une histoire qui secoue et ne laisse pas indemne. Cependant, si la version québécoise m’avait bouleversé en créant une émotion intense chez moi, ce ne fut pas le cas de la version française car il y a un petit souci. Julie de Bona ne parvient pas à créer de l’émotion comme a su le faire Sophie Lorain, sa collègue québécoise. Julie de Bona s’agite dans tous les sens et écarquille beaucoup les yeux mais l’empathie pour son personnage n’est pas assez forte. Quand Florence s’effondre suite à la mort de sa fille, on ne parvient pas à ressentir son immense tristesse. Kim Higelin s’en sort beaucoup mieux dans le rôle de Lou où on sent davantage la détresse de cette adolescente qu’elle joue. Même Burno Debrandt paraît plus juste dans son interprétation alors qu’il a un rôle plus secondaire. C’est un peu gênant pour profiter plein de cette histoire aussi passionnante que bouleversante.

 

Ma note :

Plan BTF1 & Salto

Quitter la version mobile